"Livenews"

Cholet fait appel à M.J. Rhett

A la recherche d’un intérieur depuis de nombreuses semaines, Cholet Basket tient enfin sa nouvelle recrue. En provenance du club de Tadamon au Liban, M.J. Rhett (2,06m, 24 ans) arrive dans les Mauges jusqu’à la fin de la saison.

Lire la suite »

Alexey Shved élu MVP de l’Eurocup

Leader incontestable du Khimki Moscou, Alexey Shved a été, sans grande surprise, élu MVP de la saison en Eurocup. Lire la suite »

Vichy-Clermont: David Melody rejoint le staff en qualité de conseiller sportif

En pleine opération maintien, Vichy-Clermont cherche des solutions pour sauver sa saison. En plus du départ de l’entraineur principal Stéphane Dao, remplacé par son assistant Guillaume Vizade, les dirigeants du club métropolitain annoncent un renfort au sein du staff avec la venue de David Melody.

Par la voix du président Yann Le Diouris dans le journal La Montagne, l’ancien joueur du Stade Clermontois et de la JA Vichy rejoint le banc javostadiste en qualité de conseiller sportif.

« Oui, c’est Guillaume qui a eu l’idée de le solliciter. Et David Melody a répondu tout de suite. C’est un joueur d’expérience qui compte dans le basket auvergnat. Il va pouvoir apporter son aura de joueur. »

Pour rappel, Vichy-Clermont est lanterne rouge de Pro B après la neuvième défaite consécutive du club subie à Denain vendredi.

Photo: JA Vichy

La FFBB et Pierre Lannier renouvellent leur partenariat

A l’occasion du 40 e anniversaire de l’horloger français, célébré durant la foire horlogère de Bâle, Pierre Lannier et la FFBB ont renouvelé leur contrat de partenariat jusqu’en 2020. Pierre Lannier poursuit ainsi avec les équipes de France de basket une collaboration qui date de 2014.

« Ce renouvellement, c’est d’abord la preuve d’un partenariat réussi depuis trois ans et cela correspond également à une volonté d’affirmer notre présence dans le basket. Ces trois nouvelles années vont nous permettre d’aller plus loin dans l’activation du partenariat en nous appuyant sur l’image des équipes France dans notre développement à l’export. De plus, la mise en place de fenêtres internationales avec des rencontres des équipes de France tout au long de l’année permettra également d’améliorer notre visibilité. C’est donc plutôt qu’un simple renouvellement, la mise en place d’une nouvelle étape dans notre partenariat avec la FFBB,  » a déclaré Pierre Burgun, le PDG de Pierre Lannier, une marque qui a vendu cette année 600 000 montres dans plus de 60 pays.

Jean-Pierre Siutat, président de la FFBB, a jouté :

« Que ce soit la conquête de nouveaux marchés internationaux ou la qualification pour la Coupe du Monde et les Jeux Olympiques, l’aventure est excitante et je suis ravi que la FFBB puisse compter sur un partenaire de la qualité de Pierre Lannier. »

Photo: Jean-Pierre Siutat et Pierre Burgun

Le reportage de TF1 sur Ludovic Vaty

Déclaré inapte à la pratique du basket de haut niveau en 2013, Ludovic Vaty avait dû faire une croix sur sa carrière et prendre sa retraite à seulement 25 ans à cause de problèmes cardiaques. Trois ans plus tard, soulagement pour le MVP de la Leaders Cup 2013, les médecins se rendent compte que son cœur guérit et qu’il peut reprendre son activité de basketteur professionnel. Lire la suite »

Élan Chalon: Vers un départ de Zeke Marshall

-3 d’évaluation en 3 minutes de temps de jeu pour Zeke Marshall (2,13 m, 26 ans) lors de la défaite face à Strasbourg dimanche soir (60-84). Une fois de plus le pivot remplaçant de l’Élan Chalon n’a rien apporté au collectif bourguignon. Une prestation décevante qui pourrait être la dernière de l’Américain sous les couleurs de l’Élan:

 

 

« Zeke Marshall a sûrement fait son dernier match avec nous ce (dimanche) soir a indiqué son entraîneur Jean-Denys Choulet. Il ne nous coûte pas grand chose, mais il ne sert à rien ! « 

Recruté mi-décembre suite au départ de Thomas Gipson, le natif de McKeesport n’a jamais vraiment décollé statistiquement depuis son arrivée en Saône et Loire. Vu à 12 reprises en Pro A, le poste 5 tourne à 1,1 point, 1,4 rebond et 0,2 passe pour 2,1 d’évaluation en 6 minutes de temps de jeu. Une moyenne relativement faible pour un joueur étranger.

Basketteur au parcours atypique, formé à la célèbre Université d’Akron puis passé par Taiwan, la D-League, la Belgique, le Liban puis l’Arabie Saoudite, Zeke Marshall découvrait cette année la Pro A. Sous contrat jusqu’au 30 juin 2017, il pourrait donc ne pas aller au bout de son bail avec l’Élan.

Photo: Élan Chalon

Laurent Pluvy (Roanne): « Joe Burton est un enfant de choeur, un amour! »

Elu MVP de Pro B la saison dernière, bien parti pour récidiver Joe Burton (15,0 pts, 8,9 rbds, 21,4 d’évaluation) est une attraction de la division. Vue de l’extérieur. Sur le terrain, tout le monde n’apprécie pas le jeu physique de l’Indien (2,00m, près de 140 kg) si l’on en croit les propos du coach de Blois, Mickaël Hay, qui a déclaré que l’Indien « n’est pas un enfant de chœur ».

Le sang de Laurent Pluvy, son confrère de Roanne n’a alors fait qu’un tour lors de la conférence de presse qui a suivi la défaite de son équipe face à Blois (68-75).

« Ça fait presque deux ans que je suis avec lui. C’est la crème des crèmes. Depuis la finale des playoffs contre Le Portel, c’est juste un scandale ce qui se passe avec lui. J’en ai gentiment parlé avec les arbitres. On ne peut plus accepter d’avoir un tel joueur dans notre championnat, d’une telle force, une sorte de magicien et qui se fasse démonter par tout le monde. Tout le monde le voit, tout le monde le sait, tout le monde en joue. Je ne critique pas du tout Blois, ils ont droit de le faire puisque ça continue de marcher. Je critique juste le fait que l’on dise que ce n’est pas un enfant de chœur. C’est un enfant de chœur, Joe, un amour ! Et les mecs le bastonnent depuis un an, tous, toutes les équipes (…) Un arbitre m’a dit ça il y a trois semaines : il est trop costaud ! Les mecs profitent de lui, ils sont couchés sur lui (…) Et dans un an, Joe Burton, c’est fini la France. A se faire démonter comme ça, le gros il n’en peut plus, il en a marre alors qu’on a un phénomène. »

Laurent Pluvy s’est plaint que son pivot n’a bénéficié que de six lancers-francs face à Blois alors qu’il devrait en obtenir selon lui 10-15 chaque semaine. En fait, sur ses 57 matches de Pro B en deux saisons, Joe Burton a tiré une moyenne de 4,3 lancers par rencontre.

David Andersen est arrivé à Lyon

David Andersen (2,13m, 37 ans en juin) est arrivé à Lyon en provenance d’Australie. L’ex-international va suppléer le Jamaicain Adrian Uter qui s’est gravement blessé au genou lors de la manche aller du quart de finale de Basketball Champions League face à Tenerife.

Tout comme Casper Ware, David Andersen ne peut prendre part règlementairement au match retour qui aura lieu mercredi en Espagne et au cours duquel l’ASVEL doit absolument gagner pour se qualifier aux demi-finales après le nul concédé à l’Astroballe (62-62).

David Andersen a accompli ses trois dernières saisons européenne en France, à Strasbourg puis à Villeurbanne avec qui il fut champion de France la saison dernière.

Sous le maillot des Melbourne United, et en compagnie de Casper Ware, l’Australien a disputé 19 matches de NBL cette saison pour 10,3 pts, 4,5 rbds et 1,9 pds, en sortant du banc.

 

 

Stéphane Dao n’est plus l’entraineur de Vichy-Clermont

C’est déjà terminé entre Stéphane Dao et Vichy-Clermont. Engagé début octobre pour une durée d’un an par la JAVCM à la place de Fabien Romeyer, le technicien n’ira pas au bout de son contrat avec le club métropolitain.

Dimanche soir, la formation auvergnate a annoncé à travers un communiqué que l’ancien entraineur de Grand Avignon Sorgues ne sera plus à la tête de l’équipe première. La direction du club et le coach ont décidé, d’un commun accord, de mettre un terme au contrat qui les liait.

Cette décision fait suite aux mauvais résultats de la JAVCM. Enchainant les défaites depuis plusieurs semaines, Vichy-Clermont est actuellement seul dernier de Pro B avec seulement 8 victoires en 24 matchs. Pire, l’équipe auvergnate est dans une spirale de 9 revers, série en cours, un triste bilan pour un club disposant d’un budget de 2 295 00 Euros (le troisième de la division), d’une Masse Salariale de 720 000 Euros (la quatrième de la division) et qui avait pour ambition de jouer les playoffs.

C’est donc l’assistant coach Guillaume Vizade qui prend en main l’équipe première. Ce sera sa première expérience en LNB pour l’ancien coach du Stade Clermontois. Son objectif est simple : le maintien.

Il sera de suite dans le bain vendredi pour la réception de Lille. Face au troisième du championnat, il faudra empêcher Jean-Victor Traoré et ses partenaires de repartir du Pierre Coulon avec la victoire. Pas une mince affaire.

Photo: Michel Cussinet/JAVCM

Jonathan Rousselle (Cholet): « descendre serait la chose la plus injuste que j’aurais vue de ma jeune carrière »

En Pro A depuis trente ans sans interruption, c’est à dire depuis la naissance de la Ligue Nationale Basket, un privilège seulement partagé par Villeurbanne, Cholet Basket est en grand danger. Avec 7 défaites sur les 9 derniers matches, les Choletais sont dans une mauvaise passe et ils n’ont plus qu’une victoire de marge sur Antibes et Orléans, deux sur Nancy. C’est à dire rien du tout.

Samedi, CB a fait de la résistance face à Pau mais a dû finalement s’incliner 69-76. Avec la blessure de son pivot américain Graham Brown -rupture partielle de l’aponévrose-, son secteur intérieur est dépeuplé et Jerry Boutsiele a passé 34 minutes sur le terrain face à Pau avec une certaine efficacité (12 points, 12 rebonds). Quant à Ilian Evtimov, il a rendu service au poste 5, mais tout cela prouve la pauvreté actuelle des ressources.

Cholet Basket veut recruter mais pour l’instant, il n’y arrive pas. Il a jusqu’à jeudi pour le faire suivant son bon vouloir, ensuite il ne disposera plus que d’un seul joker. A priori, même si les caisses ne sont pas remplies à ras bord, le club est disposé à se renforcer à la fois à l’intérieur et à l’extérieur. C’est une question de survie.

Interrogé dans l’édition du Maine-et-Loire de Ouest France, le meneur Jonathan Rousselle déplore la situation actuelle :

« Effectivement, c’est un problème à la longue parce qu’on a besoin de grands dans le basket moderne. Mais sur ce match-là, on a réussi à trouver les ressources et les solutions pour bricoler. À court terme, ça peut le faire. À long terme, les équipes vont s’adapter et on va être ciblé. Je pense que ce soir (samedi) il y avait quand même un vrai coup à jouer, mais on a manqué de réalisme. Une fois de plus. »

Le Nordiste, épatant face à Pau (18 points, 8 passes, 28 d’évaluation) est totalement sensibilisé par le destin de son club :

« Les mecs se donnent et on n’est pas récompensés. Le boulot qui a été fait sur DJ Cooper, ça ne paraît rien comme ça, mais c’est sensationnel ! On se donne, on ne peut pas nous enlever ça. On n’est peut-être pas les plus talentueux, mais on ne lâche pas et j’espère que ça nous permettra de nous sauver. Parce que ce serait la chose la plus injuste que j’aurais vue de ma jeune carrière si cette équipe-là descendait. Dans le contenu comme dans l’attitude, on y est, mais encore une fois on manque de réalisme. Et peut-être d’un peu de talent aussi, il faut le reconnaître… »