"LNB"

Trophée du Futur: Limoges se qualifie pour les demi-finales

Chez elles, à Beaublanc, l’équipe espoirs du Limoges CSP s’est qualifiée pour les demi-finales du Trophée du Futur en prenant le meilleur sur Nanterre, 62-59. Les Limougeauds ont souffert dans les dix dernières minutes qu’ils avaient abordé avec un matelas de 15 points, 55-40.

Benjamin Delage (17 points) et Tim Eboh (6 points, 9 rebonds et 5 passes) ont été les plus performants sur le match.

La boxscore est ici.

Photo: Benjamin Delage (Limoges CSP)

Villeurbanne réalise un coup de force à Monaco

Un contre de Livio Jean-Charles, deux lancers-francs de Charles Kahudi suivis d’une défense infernale afin d’empêcher un ultime tir monégasque d’atteindre la cible ont permis à Villeurbanne d’arracher la qualification sur le Rocher de Monaco, 74-71. C’est donc la deuxième fois que l’ASVEL s’impose à l’extérieur dans cette série.

C’est une victoire largement méritée tant les Villeurbannais ont joué avec une forte intensité tout en conservant leur sang-froid, à l’inverse des arrières monégasques qui ont complètement perdu les pédales offensivement, surtout à trois-points avec quantité de shoots forcés : 0/8 pour Dee Bost, 0/5 pour Sergii Gladyr, 1/8 pour Jamal Schuler et 5/34 pour l’ensemble de l’équipe. C’est son pivot Brian Davies (17 points, 7 rebonds) qui a amorcé en fin de match un retour express mais finalement insuffisant. La blessure d’Amara Sy en cours de match a incontestablement pénalisé l’équipe de la Principauté.

Du côté des Villeurbannais, une mention spéciale à Darryl Watkins (20 points, 12 rebonds), à DeMarcus Nelson (12 points, 6 rebonds, 5 passes) et à Charles Kahudi (12 points, 7 rebonds), qui a retrouvé toute sa férocité.

Au mois de novembre, une large majorité d’observateurs était prête à donner à Monaco le trophée de champion de France sans attendre. On a bien fait de repousser la cérémonie de remise… Le bilan est finalement très décevant pour la Roca Team, qui est apparue fébrile aussi bien en demi-finale de Coupe de France contre Antibes, au Final Four de la Champions League, et au cours de cette série contre Villeurbanne, le même adversaire qui l’avait fait chuter, également contre toute attente, la saison dernière.

Quant à l’ASVEL, elle a eu le nez fin en se privant de Walter Hodges et Nikola Dragovic juste avant ces playoffs afin de laisser la place libre aux joueurs de base du titre de 2016. Pour le même scénario? En tous les cas, le face à face avec Strasbourg -vainqueur de son côté de Pau, 72-68- au tour suivant, remake de la finale de l’an dernier, s’annonce somptueux.

 

 

Photo: Darryl Watkins (FIBA Europe)

 

Trophée du Futur: Nancy se régale contre Hyères-Toulon

Dans le troisième quart-de-finale du Trophée du Futur, pas de suspense. Le SLUC Nancy s’est facilement imposé à Hyères-Toulon (58-38) après un troisième quart-temps à sens unique (22-4).

Individuellement, c’est Valentin Chemy (2,00m, 19 ans) qui a été le plus efficace avec 13 points et 10 rebonds.

La boxscore est ici.

Championnat Espoirs: le 5 idéal dévoilé

Vincent Fauche (Limoges), Adam Mokoka (Gravelines-Dunkerque), Williams Narace (Nancy), Earvine Bassoumba (Le Mans) et  Olivier Cortale (Strasbourg) ont été élus dans le cinq idéal du championnat espoir.

Vincent Fauche a tourné à 10.9 points, 8.6 passes, 6 rebonds, 2 interceptions.

Adam Mokoka à 15 points, 3.8 passes, 4.5 rebonds, 2.5 interceptions.

Williams Narance, élu MVP, à 15.9 points, 7.8 rebonds, 2.2 passes et 2.1 interceptions.

Earvine Bassoumba à 15.7 points, 11.3 rebonds, 1.8 passes, 1.5 interceptions.

Olivier Cortale à 18.4 points, 11.3 rebonds, 1.7 passes, 1 interception.

Photo: Adam Mokoka (Gravelines, FIBA Europe)

Pro B: les playoffs sous le signe du spectacle

Cette année encore, la saison régulière de Pro B aura été des plus intenses. Jusqu’à la dernière seconde du dernier match de la 34e dernière journée, de nombreuses équipes ont joué leur vie, pour se sauver ou pour arracher une qualification en playoffs. Seul Bourg-en-Bresse, favori annoncé de la division, a pu s’offrir un sacre deux journées avant la fin devant son dauphin, Fos-sur-Mer. Pour accompagner la Jeu en Pro A, il faudra sortir vainqueur des Playoffs d’accession qui débutent ce soir à partir de 20h et placés pour l’occasion sous le signe du spectacle. En route pour les playoffs !

Fos-sur-Mer (2e) – Roanne (15e, vainqueur de la Leader’s Cup)

Fos Provence Basket termine la saison à la 2e place pour la deuxième saison consécutive, ce qui n’est pas un mince exploit. De fait, les Fosséens auront l’avantage du terrain sur l’ensemble des playoffs. Mais ils héritent aussi d’un adversaire redoutable, Roanne, l’une des meilleures attaques du championnat (80,2 pts par match), qualifiée grâce à sa victoire en finale de la Leader’s Cup en février. Les Provençaux espèrent venir à bout de la Chorale emmenée par Arthur Rozenfeld (22 ans), meilleur meneur français de la division (14,5 pts, 4,4 pds, 13,4 d’éval en moyenne), et Joe Burton, le MVP de la saison dernière au poste 5. Battus en demi-finale par Le Portel la saison passée, les hommes de Rémi Giuitta auront pour mission d’imposer leur défense, la 3e meilleure du championnat, même si leur attaque semble également au beau fixe comme en atteste ce top 13 des plus belles actions de Fos Provence Basket en 2016-2017.

Top 13 Fos Provence Basket

 

Lille (3e) – Evreux (8e)

Qualifiés sur le fil à l’issue d’une belle victoire à Boulazac, les Ebroïciens vont devoir se farcir une équipe de Lille en pleine bourre qui reste sur 5 victoires consécutives, coïncidant avec l’arrivée de l’intenable ailier international bulgare Pavel Marinov (17,3 pts et 18,5 d’éval en moyenne par match). Le retour de Junior Mbida en milieu de saison et l’éclosion du brillant Luka Asceric (fils du coach Neno Asceric) ne sont pas non plus étrangers au retour en force des coéquipiers de Jean-Victor Traoré en deuxième partie de saison. Ils devraient en plus pouvoir compter sur le retour de blessure Dequan Jones, touché à l’épaule. Un véritable showman passé brièvement en NBA et aux dimensions athlétiques hors-norme pour la Pro B. En face, les troupes de Fabrice LeFrançois, promu entraîneur en chef à l’hiver en remplacement de Laurent Sciarra (9v-6d depuis), auront pour principal atout leur traction arrière Corin Henry-Caleb Walker (16,6 et 15pts par match).

Highlights DeQuan Jones avec Lille

 

Boulazac (4e) – Le Havre (7e)

Les Boulazacois désormais emmenés par Claude Bergeaud ont également terminé leur saison en boulet de canon avec 11 victoires sur leurs 15 derniers matchs en saison régulière. Autour de l’excellent poste 4 Jarvis Williams (16,7 pts, 16 rbds, 19,6 d’éval), tout le monde apporte sa pierre à l’édifice au BBD. Face à eux, se dresseront des Havrais, soudés autour de l’emblématique ailier Bernard King, qui ont réussi leur pari avec cette chance de retrouver la Pro A dès cette année. Boulazac devra également se méfier de la montagne Dinma Odiakosa (13,6pts, 9,6rbds), qui a joué au BBD en 2014-2015, auteur de quelques cartons cette saison.

Les highlights du spectaculaire Jarvis Williams

 

Teaser des Playoffs du STB Le Havre

 

Charleville-Mézières (5e) – Nantes (6e)

L’étoile filante de Charleville-Mézières a illuminé la saison avec la perle islandaise Martin Hermannsson (1,90m, 22 ans) à la baguette, une des révélations de cet exercice 2016-2017 en Pro B (16,7 pts, 5,4 pds). Elu meilleur coach de la division, Cédric Heitz a trouvé l’amalgame parfait entre la jeunesse et l’expérience, la fougue et la discipline, et son équipe développe un super basket. Charleville-Mézières possède également dans ses rangs un certain Mohamed Koné, auteur de sa meilleure saison en carrière (13,4 pts, 9 rbds), et qui a la particularité d’avoir déjà connu la montée, la saison dernière sous le maillot du Portel. Gare toutefois à l’impact physique de l’Hermine de Nantes et de son tandem McKnight-Ekperigin à l’intérieur. Il faudra tout donner pour n’avoir aucun regret. Les Carolos sont déjà « en route pour les Playoffs ! »

 

Match retour dimanche à 18h, belle éventuelle chez le mieux classé mercredi 31 mai à 20h.

Photo: Christophe Delrue, Lille MBC.

PL vs. Nanterre – Louis Labeyrie: « On n’avait pas envie de s’arrêter là, on aime bien jouer au basket »

Largement en tête à la pause (41-21), le Paris-Levallois a vu Nanterre revenir à quatre longueurs dans le money time avant de finalement s’imposer 77-71 et de se qualifier pour les demi-finale. Lire la suite »

Chalon, bête noire du Portel

L’Elan Chalon aura remporté tous ses matches face à l’ESSM Le Portel cette saison. Le dernier affrontement n’a pas échappé à la série (88-74) et les Bourguignons se sont ainsi qualifiés pour les demi-finales des playoffs. Normal quand on sait que l’on a à faire au deuxième de la saison régulière et finaliste de la FIBA Europe Cup. Fallait-il encore résister à la fameuse pression du Chaudron…

Tout s’est joué dans le troisième quart-temps. Chalon a infligé un 29-13 à son adversaire du soir qui ne s’en est pas remis. Quand ce n’est pas Moustapha Fall (12 rebonds), John Roberson (20 points, 6 passes) ou Cameron Clark (18 points), c’est Jérémy Nzeulie qui se met particulièrement en lumière (22 points à 8/14 aux shoots et 8 rebonds).

Cette qualification assure en principe à l’Elan une participation à la prochaine Champions League.

Les efforts de Benoit Mangin (16 oints) ou de Jakim Donaldson (11 rebonds) n’auront pas été suffisants. Il reste que l’ESSM a réalisé une saison exceptionnelle pour un promu aux finances modestes et mérité le respect de toute la Pro A.

Au tour suivant, l’Elan Chalon sera ainsi opposée au Paris-Levallois. Il aura cette fois le statut de -léger- favori.

Photo: Jérémy Nzeulie (FIBA Europe)

 

 

 

 

Benoit Mangin et Frank Hassell prolongent avec Le Portel

A quelques heures de son quart de finale retour des playoffs de Pro A face à Chalon, l’ESSM annonce les prolongations de contrat de Benoit Mangin et Frank HassellLire la suite »

Rémi Valin, de Rouen à Denain

Pour remplacer Jean-Christophe Prat, l’AS Denain a choisi pour deux saisons Rémy Valin. C’est ce qu’annonce La Voix du Nord.

Parisien de naissance, 39 ans, Rémy Valin a jusqu’ici oeuvré en Normandie : 2 saisons avec les espoirs de Rouen, 9 saisons à Evreux comme head coach et 2 à Rouen dont une en Pro A. En Pro B, son bilan est de 54,5% de victoires et de 17,6 en Pro B. Il a été élu Coach de l’Année en Pro B en 2013.

Comme joueur, Rémy Valin a notamment porté le maillot de l’AS Monaco en N2 et de l’AS Aroai, tout en s’occupant de l’équipe de Tahiti des moins de 20 ans (saison 2003-04).

Photo: ALM Evreux

Julien Mahé (Gravelines-Dunkerque) prépare la saison prochaine

Au terme d’une saison achevée à la 9e place, le BCM Gravelines-Dunkerque a décidé de repartir d’une page quasi vierge pour préparer la saison prochaine. Promu entraîneur principal à la place de Christian Monschau, Julien Mahé a fait le tour des dossiers chauds pour La Voix du Nord. Lire la suite »