"LNB"

Interview Miralem Halilovic (Orléans) : « Je ne savais pas que le niveau de la Pro B était si bon ! »

L’international bosnien Miralem Halilovic (2,08m, 26 ans) est arrivé cette saison à Orléans et il s’impose déjà comme un élément incontournable de la formation du Loiret. Forfait pour le match des 32es de finale de Coupe de France face à Nancy, nous sommes allés à sa rencontre.  Lire la suite »

Le programme TV de la semaine

Voici le programme TV de la semaine de Pro A, Euroleague, Eurocup, BasketBall Champions League, plus l’équipe de France féminine.

Mardi 14 novembre:

20h30 – Eurocup – ASVEL-Trente – SFR Sport 2

20h30 – BCL – Nanterre-Zielona Gora – Basket+

20h30 – BCL – Murcie-Monaco – Basket +

Mercredi 15 novembre:

18h30 – Eurocup – Krasnodar-Limoges – SFR Sport 2

18h30 – BCL – Rosa Rodam-Strasbourg – Canal+ Sport

20h30 – Q. Euro Fem – France-Roumanie – SFR Sport 2

20h30 – BCL- Chalon-Ténérife – Basket+

22h30 – Eurocup – Darussafaka Istanbul-Levallois – SFR Sport 2 (Différé)

Jeudi 16 novembre

19h00 – Euroleague – Kaunas-Vitoria – SFR Sport 2

Vendredi 17 novembre

18h00 – Euroleague – CSKA Moscou-Fenerbahçe – SFR Sport 2

Samedi 18 octobre

18h30 – Pro A – Pau-Monaco – SFR Sport 2

Dimanche 19 novembre

18h30 – Pro A – Strasbourg-ASVEL – SFR Sport 2

Photo: David Logan (Strasbourg/FIBA Europe)

 

 

 

Vidéo: Joffrey Lauvergne parodie le buzzer beater de Boris Diaw

Tout le monde célèbre le buzzer beater de Boris Diaw face à Bourg-en-Bresse. Y compris son équipier en équipe de France, Joffrey Lauvergne. Dans la salle d’entraînement des Spurs, il effectue une petite parodie du geste de contentement très mesuré du Levalloisien après son exploit.

On ne sait pas en revanche si Joffrey Lauvergne a fait ficelle. Ou non. 

 

https://twitter.com/1JOLOLO/status/930098782624239621

La réaction de Jean-Denys Choulet après le match face à Cholet

Au fond du trou, l’Elan Chalon ne trouve aucune solution. Son coach Jean-Denys Choulet est désemparé. Il a même évoqué le fait de proposer son départ si ça peut sauver le club. Retour sur sa conférence de presse après la défaite face à Cholet (70-64). Lire la suite »

Limoges: AJ English quittera le CSP après le match de mercredi en Eurocup

Comme l’indique le journaliste du Populaire Matthieu Marot, le meneur Américain AJ English (1,92m, 25 ans) et le Limoges CSP ont trouvé une accord pour se séparer. Le meneur américain fera juste le nombre en Eurocup mercredi à Krasnodar.

AJ English n’a jamais trouvé ses marques au CSP, se contenant de 25,3% d’adresse aux tirs pour 5,3 points et 2,4 passes en Pro A.

 

Gravelines: Christapher Johnson remplace William Bufford

Le moins que l’on puisse dire c’est que William Buffard n’avait pas le compas dans l’oeil depuis le début de saison. L’ailier américain est auteur d’un horrible 8/45 à trois-points pour 10,4 points et seulement 6,6 d’évaluation.

Le BCM Gravelines-Dunkerque poursuit sa phase de reconstruction en embauchant à sa place Christaphar Johnson (1,98m, 27 ans), un joueur qui n’a pas jusqu’ici franchi les frontières de son pays puisqu’il a joué exclusivement en NBA et G-League.

Son parcours en NBA fait état de cinq équipes et de 147 matches pour 2,9 points et 1,9 rebond en 15 minutes de jeu en moyenne.

Chris Johnson a enregistré 1,.5 points et 6,2 rebonds la saison passée au Rio Grande Valley Vipers en G-League.

 

Xavier Bertrand, nouvel actionnaire du club: « Le SQBB n’est pas qu’un club de basket, c’est l’âme d’un territoire »

C’est confirmé: l’homme politique Xavier Bertrand, actuel président des Hauts-de-France, va devenir actionnaire de la Société anonyme sportive professionnelle (SASP) du Saint-Quentin Basket-Ball, en rachetant une action d’un montant de 500€.

Dans L’Aisne Nouvelle, il explique que c’est un projet qu’il a depuis longtemps en tête, qu’il n’y a pas de conflits d’intérêts, que s’il a choisi SQBB c’est parce qu’il habite à Saint-Quentin, une ville dont il fut le maire, et qu’il veut que le club retrouve rapidement la Pro B. 

« Quand on est administrateur, on n’est pas joueur, entraîneur, président mais on peut donner son avis. D’autre part, je pense qu’il faut renouer avec le succès populaire, à savoir un palais des sports quasiment rempli à chaque fois. Les bonnes idées sont à prendre partout, il n’y a pas de droits d’auteur à payer. À l’époque des réseaux sociaux, il faut aussi qu’on réfléchisse aussi à cette grande communauté du SQBB (partenaires, public, sponsors…). »

Xavier Bertrand lâche une phrase comme un slogan:

« Le SQBB n’est pas qu’un club de basket, c’est l’âme d’un territoire. »

 

Romeo Travis (Le Mans): « On doit apprendre à jouer avec les arbitres, pas à être contre eux »

Les habitués d’Antarès et de SFR Sport 2 s’en sont rendus compte. Derrière ses airs de vieux sage, l’Américain au passeport macédonien Romeo Travis (1,98m, bientôt 32 ans)) adore converser avec les arbitres surtout quand ceux-ci lui ont sifflé une faute.

Suite à la lourde défaite du MSB face à Hyères-Toulon, Travis a fait preuve d’auto-critique:

« On n’a pas fait que des erreurs de basket, a t-il déclaré en conférence de presse, des propos rapportés par Ouest France. » On a aussi trop parlé aux arbitres. On ne peut pas continuer à prendre des fautes techniques. Moi le premier, puisque j’ai pris une technique contre Chalon, une autre contre Gravelines. Même si je n’ai pas dit un mot de travers… J’ai juste souri, ils avaient pris ça pour un sourire irrespectueux… Je ne sais pas à quoi ressemble un sourire irrespectueux… Mais c’est arrivé, ça fait partie du jeu. On doit apprendre à jouer avec les arbitres, pas à être contre eux. »

Romeo Travis se fait siffler 2,3 fautes cette saison, ce qui est dans sa moyenne depuis qu’il joue en France.

Zack Wright (Strasbourg): « Depuis quelques jours l’alchimie prend vraiment »

Après Le Mans, c’est Strasbourg qui est venu gagner sur le Rocher (90-83) en faisant forte impression face à une équipe de Monaco invaincue en Basketball Champions League.

La paire d’intérieurs de la SIG, Miro Bilan (22 points, 23 d’évaluation sur l’ensemble du match)-Louis Labeyrie (14 points, 22 d’éval), a été dominatrice en première mi-temps et toute l’équipe a fait preuve de sang-froid durant quarante minutes. C’est grâce à Gerald Robinson (24 points lors des 22 premières minutes) que la Roca Team n’a pas définitivement plié. D.J. Cooper (10 passes) a été performant mais la gabegie aux lancers-francs (8/20 alors que la SIG a fait presque le plein, 25/32) a coûté très cher.

Le meneur américano-géorgien Michael Dixon, actuellement sur la sellette, a retrouvé enfin son punch dans le dernier quart-temps scorant 10 points durant cette période.

A noter que le coach Zvezdan Mitrovic n’a pas une fois de plus contrôlé ses nerfs et a dû sortir du terrain à cause de deux techniques. 

« Avec Louis Labeyrie et Miro Bilan on a pu s’appuyer sur un axe intérieur qui a été dominateur, clairement! », s’est félicité le coach Vincent Collet en conférence de presse. « A la mi-temps c’était déjà impressionnant. Michael Dixon a eu un passage capitale à un moment où l’agressivité monégasque était très forte et où on était en difficulté. Nous n’avions perdu que 8 balles en 30′ et à ce moment là nous en perdons 4 en deux minutes. Face à leur suragressivité il a su être percutant et aller chercher des paniers qui nous ont permis de maintenir l’écart. Mais nous avons eu encore une fois un grand match de Zack (Wright) qui a confirmé en étant un peu moins en réussite que face à l’AEK mais en étant très très précieux dans la construction. Je trouve que l’on a très bien joué pendant 29′. Depuis deux semaines on progresse vraiment. Le match de Nanterre a été un électrochoc. »

De fait, Zack Wright, face à son ancienne équipe a été comme souvent extrêmement complet et énergique avec 11 points, 7 rebonds, 8 passes et 4 interceptions

« C’était un vrai match, intense… un gros match ! », a t-il déclaré. « Et surtout une très grosse victoire pour nous ! Depuis quelques jours l’alchimie prend vraiment. Tout le monde se plie à la philosophie du coach et on se rend compte qu’on devient meilleur en tant qu’équipe. C’est une nouvelle équipe pour beaucoup de monde et pour ma part il me fallait un peu de temps pour m’adapter mais maintenant je me sens bien. Le coach sait comment m’utiliser et j’essaye de jouer comme un bon meneur qui contrôle son équipe en appliquant ses systèmes. C’est bon de goûter de nouveau à la victoire à l’extérieur et enchaîner une troisième victoire consécutive mais il y a encore beaucoup de travail à faire. »

 Photo: Zack Wright (FIBA Europe)
 

Travis Leslie (ex ASVEL) arrive à Levallois

Suite au départ de Dan Nwaelele, les Levallois Metropolitans viennent d’engager Travis Leslie (27 ans, 1,93m) pour le reste de la saison. Lire la suite »