Europe Livenews

Euroleague féminine: Bourges et Montpellier ont leur sort entre les mains

Villeneuve d’Ascq est déjà fixé sur son –triste- sort. Son parcours en Euroleague va s’arrêter au stade de la poule préliminaire. Les Nordistes ont été vaincues hier à Polkowice (68-77) et n’ont plus les moyens de finir dans le top-4 de leur poule. Elles sont également inquiètes sur le devenir de Jo Gomis qui souffre de la cheville suite à un choc.

Cependant, les Guerrières n’ont peut-être pas tout perdu dans le sens qu’une victoire le semaine prochaine face à Sopron –voire une courte défaite- leur permettrait de raccrocher le wagon de l’EuroCup, une compétition qu’elles ont remporté il y a deux ans et dont elles ont été finalistes l’an dernier.

A l’inverse, à une journée de la fin de cette phase de poule, Lattes-Montpellier et Bourges sont toujours en course pour accéder aux quarts-de-finale. Avec 11 points, 6 rebonds, 3 passes et 4 interceptions de l’increvable Géraldine Robert (36 ans), le BLMA s’est imposé largement à Gyor, 69-50.

Le plan des Gazelles est simple : si mercredi prochain elles battent Cracovie elles seront qualifiées pour le grand huit. Sinon, elles ne pourront plus miser que sur une défaite de Schio qui reçoit Prague.

Bourges a fait également un pas dans la bonne direction en prenant le meilleur sur Salamanque au Prado (69-63). La Canadienne Kayla Alexander est sortie du terrain avec un double double (16 points et 10 rebonds). Seulement les Tango n’ont pas appuyé assez fort sur l’accélérateur et le point-average sur les Espagnoles est défavorable (-7). Dommage car, à un moment, elles étaient au-dessus de la marge (+16, 54-38).

Pour assurer le coup, il leur faut désormais gagner à Hatay, en Turquie, ou du moins y perdre par moins de 13 points.

 

Commentaires   |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *