Archives de Maxiboy Livenews

Du côté de chez Fred revisité 18 ans après

Suite et fin de la série sur Frédéric N’kembé. En 1999, un questionnaire « Du côté de chez… » avait accompagné le portait republié ici. Nous lui avons posé les mêmes questions dix-huit ans plus tard avant de lui rappeler ce qu’il avait répondu. Voici le résultat :

Où aimeriez-vous vivre ?

Réponse en 1999 (MaxiBasket n°194) : Au soleil, Tahiti peut-être.

Réponse en 2017 : Toujours au soleil, ça n’a pas changé même si je suis actuellement à Lille, je ne vais pas y rester longtemps (rires).

Avec qui ?

1999 : Avec ma famille.

2017 : Avec ma femme et mes enfants.

Votre occupation favorite ?

1999 : Lire de la poésie, des histoires vraies. Françoise Dotto et tout ce qui concerne la psychologie enfantine. Ecouter de la musique et jouer à la PlayStation.

2017 : Malheureusement depuis six ans, mon occupation favorite c’est les bouquins d’anatomie et de physiologie donc je ne vais pas dire ça parce que on dirait que le gars n’as plus de vie (rires) ! Mon occupation favorite, on va dire que ça reste le sport, le basket parce que j’arrive quand même à continuer à jouer, heureusement. Bon après c’est de la Nationale 3, ce n’est pas le haut niveau. J’arrive encore à mettre 35 points de moyenne donc ça va à mon grand âge (rires).

Par rapport à avant, la console, ça fait dix ans que je n’y ai pas touché, pour les livres, la poésie, je n’ai plus le temps. Ma seule lecture c’est malheureusement, comme je le disais, les bouquins de médecine.

L’objet auquel vous tenez le plus ?

1999: Ma PlayStation. J’aime les jeux de combat, quand ça saigne bien !

2017 : A l’heure actuelle, je dirais mon disque dur externe! Il y a six ans de kiné là-dessus, j’ai absolument tout, toutes mes vidéos, tous mes livres en numérique… Je l’ai en trois exemplaires et ce n’est pas pour rien. Il est dispatché un chez ma famille, un chez des amis et un chez moi. Si celui-là je le perds je me pends.

Votre héros préféré ?

1999 : Malcom X.

2017 : Mon héros préféré… Je vais prendre quelqu’un d’un peu plus récent, ça sera ma mère et Barrack Obama.

Votre bête noire ?

1999 : C’est une salle, Beaublanc. J’ai toujours fait des matches de merde à Limoges. Je déteste les arceaux de cette salle.

2017 : Ces dernières années ma bête noire c’est le trou de mémoire… Le trou de mémoire et la kiné fonctionnelle… Les gens vont se dire « mais ce gars il est relou ! Il est devenu casse couilles ! » (rires). La kiné fonctionnelle c’est difficile, j’ai raté l’examen, je l’ai repassé quatre fois donc voilà (rires).

A Beaublanc, j’envoyais que des « saucisses » je ne sais pas pourquoi.

Quelle est la chose que vous savez le mieux faire ?

1999 : La cuisine. J’adore préparer des plats bien lourds, avec du riz, de la sauce, bien épicé.

2017 : Prendre sur moi… prendre du recul, avoir de l’empathie.

Si vous pouviez déposer de la dynamite où vous voulez en toute impunité ?

1999 : Au siège du Front National.

2017 : Je pense que je la déposerais tranquillement au siège de Daesh, où il y a tous les petits chefs, où il y a toute leur logistique, où ils font leurs réunions d’état-major. Je ne sais pas dans quelle grotte ils sont mais je pense qu’un bon paquet avec tous les mecs de Daesh, qu’on en loupe pas un seul. Oui, voilà sous la table, au moment où ils font leur réunion d’état-major.

Maintenant Daesh m’inquiète un peu plus que l’effet Marine.

Une qualité chez la femme ?

1999 : La fidélité.

2017 : La fidélité.

Un défaut chez l’homme ?

1999 : Trop fier, trop orgueilleux.

2017 : La fierté.

Votre principal trait de caractère ?

1999 : Je ne suis jamais satisfait. On m’appelle d’ailleurs le bougon. Je n’aime pas perdre.

2017 : L’exigence, je suis trop exigeant envers moi-même et envers les autres.

Votre principal défaut ?

1999 : Je ne sais pas dire non.

2017 : En ce moment, c’est l’impatience. J’ai envie que tout arrive vite mais malheureusement c’est long, il y a des étapes à valider et j’aimerais bien en griller certaines.

Maintenant je sais dire non. Quand tu termines ta journée de boulot, tu en as une autre qui commence à la maison avec les voisins, avec les amis, tout le monde a mal quelque part. La petite-fille est tombée à la recré elle s’est cassée le coude sauf qu’il est 22h donc laissez-moi tranquille !

Ce que vous détestez par-dessus tout ?

1999 : Les gens qui ne sont pas francs, qui ne disent pas ce qu’ils pensent.

2017 : Il y en a deux, le manque de respect et la violence. Mais la violence des hommes envers les femmes parce que j’en vois assez souvent pour le coup. Quand tu demandes à la personne de se changer et que tu vois bien qu’il y a des hématomes, ça ne trompe pas. C’est vraiment un truc qui me rend fou !

Un fantasme ?

1999 : Disputer le All-Star Game NBA.

2017 : Alors un fantasme absolu ça aurait été d’être le kiné, être le physio de la Dream Team de Barcelone aux JO 92. J’aurais trop aimé être avec eux dans le vestiaire avant les matchs et après les matchs, être avec eux pendant les matchs ça devait être un truc de fou. Être avec des mecs qui à ce moment-là ne pensaient même pas que l’Europe existait. Ça devait être bien.

Votre idée du bonheur ?

1999: Ma femme, des enfants, chez moi, tranquille…

2017 : Être en bonne santé avec des gens que j’aime. Être en bonne santé et prendre soin des siens.

Quel serait votre plus gros malheur ?

1999: Perdre ma famille.

2017 : Ça ne change pas. Ça serait vraiment perdre femme, enfants, mère, frère. Il n’y a rien de pire, je pense. Suite au décès de mon frère, je n’ai jamais été aussi mal de toute ma vie, il n’y a rien de pire.

Le don de la nature que vous aimeriez avoir ?

1999 : Lire dans la tête des gens… Souvent, j’ai l’impression de me faire avoir. On dit : « Trop bon, trop con ».

2017 : Le don de la nature que j’aimerais avoir… Alors il y en a deux (rires) ! Le premier serait d’être invisible quand je veux. Et le deuxième serait de pouvoir me téléporter dans l’endroit auquel je pense en un instant. Ça serait un truc de ouf ! Mais je ne suis pas sûr de pouvoir rester dans la légalité à partir de ce moment-là (rires).

Que faites-vous s’il ne vous reste plus qu’une heure à vivre ?

1999 : J’appelle ma famille, je me fais un super repas et je fais l’amour. C’est bon, je peux mourir.

2017 : Je réuni tous les gens qui comptent pour moi dans la mesure du possible. J’appelle tous ceux que j’aime, j’essaye de bien manger, j’essaye de m’isoler vite fait et faire l’amour une dernière fois.

Et une semaine ?

1999: Je fais tout ce que je n’ai pas eu le droit de faire, plein de conneries. J’ai découvert récemment les facilités matérielles. Quand on dit, l’argent ne fait pas le bonheur, ok. Mais quand on en a, on rigole mieux. Voir quelque chose et pouvoir se le payer, c’est trop bon.

2017 : Alors là forcement la famille vite fait, les amis et surtout je vide mon compte en banque, je fracasse mon plafond de découvert autorisé et je me casse pendant une semaine. Je fais le tour du monde, je vais dans des endroits que je n’ai pas eu l’occasion de voir, je profite, je m’éclate ! Je kiffe la life en famille !

 

Lire l’article « Portrait de 1999 » et lire l’article « Qu’est ce que tu deviens« 

Commentaires   |  2 commentaires Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • lilbowwow57 dit :

    "Alors là forcement la famille vite fait, les amis et surtout je vide mon compte en banque, je fracasse mon plafond de découvert autorisé et je me casse pendant une semaine. Je fais le tour du monde, je vais dans des endroits que je n’ai pas eu l’occasion de voir, je profite, je m’éclate ! Je kiffe la life en famille !"…
    Bien joué comme ca c'est ses enfants qui payeront ses dettes 😉

  • Alec dit :

    J'ai rajeuni de 20 ans !!!! J'adorais son jeu tout en puissance, content pour sa reconversion reussi dieu sait que c'est dur l'apres basket