Interview Livenews

« Que deviens-tu Steeve Essart? »

Ancien membre des cardiac kids de Levallois à la fin des années 90, Steeve Essart qui a passé 20 saisons en LNB est aujourd’hui entraîneur au Pôle Espoir d’Alsace et prépare son diplôme d’Etat, le DEJEPS avec l’aide de la FFBB. Le Guyanais sera sur le marché des coachs dès cet été.

Quel est votre sentiment et avis sur l’actualité en Guyane?

Pour moi c’est un mouvement qui est légitime. C’est un mouvement dont la Guyane avait besoin pour qu’elle se réveille et se fasse entendre. Ca fait plus de 20 ans que je suis en métropole, il y a quelques infrastructures qui se sont développées mais pas assez encore pour que la Guyane se développe complètement. Il y a des problèmes partout, dans l’insécurité, dans les hôpitaux ou encore dans l’éducation. Avec tous les mouvements qui sont en cours aujourd’hui, la Guyane demande que ce que François Hollande avait promis, lors de son passage en 2011, soit mis en œuvre. Sachant que les présidentielles sont dans un mois, la Guyane a peur de s’être faite berner et veut maintenant du concret. Pour moi, ils ont raison de se faire entendre et je suis à 2000% derrière eux vu que je suis Guyanais et que mes enfants vivent en Guyane. J’aimerais que les infrastructures se développent et qu’on n’ait pas besoin d’aller aux Antilles ou en métropole pour faire de grandes études ou continuer à se développer. Je pense que la Guyane est un grand territoire qui est capable d’avoir ses propres infrastructures. Je pense que si on arrive à faire décoller la fusée Ariane, on peut tout aussi bien construire plus d’universités, plus d’écoles ou d’hôpitaux. J’espère que ce mouvement va faire vite réagir le gouvernement français pour que la Guyane soit traitée au moins au même niveau que les autres, c’est-à-dire comme un département français légitime.

Est-ce que vous vivez là-bas?

J’ai mes enfants qui vivent en Guyane avec leur mère mais moi je vis en métropole. Je vais de temps en temps en Guyane pour les vacances ou bien eux viennent me voir ici pour qu’on reste en contact. Comme j’ai divorcé, ils sont restés avec leur mère là-bas.

Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Merci de renseigner des données valide.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Merci de renseigner des données valide.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Merci de renseigner des données valide.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Sélectionnez votre moyen de paiement
Numéro CB
Le numéro de carte ne peut pas être vide.
Veuillez entrer au moins 16 chiffres.
Maximum 16 chiffres autorisés.
Date d'expiration - Mois (MM) :
Le mois d'expiration ne peut pas être vide.
Année (AA) :
L'année d'expiration ne peut pas être vide.
Cryptogramme
Le nombre CVV ne peut pas être vide. Il s'agit des 3 chiffres présent au dos de votre CB
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?
Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus
Valider

Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *