Interview Livenews LNB Pro B

Interview : en direct avec Mael Lebrun (Le Havre, Pro B)

Après l’Orléans Loiret Basket lors de ses six premières années en pro, Mael Lebrun a connu sa première expérience en Pro B avec Saint Quentin en fin de saison dernière, ce après une saison quasi-blanche en raison d’une rupture du tendon d’Achille. Le néo-Havrais a accepté de se prêter au jeu du « En direct avec… »

Quel a été le premier match que vous avez joué en pro?

Je n’en ai pas réellement souvenir parce que c’était sur des matchs où je pouvais entrer en jeu pour 15 ou 30 secondes donc je ne me souviens pas vraiment de mon premier match officiel en pro. C’était sur des matchs de présaison dans lesquels j’avais un peu de temps de jeu.

Quel est le joueur qui vous a rendu meilleur?

Je pense que d’avoir joué avec Laurent Sciarra ça m’a apporté pas mal de choses dans le sens où c’est quelqu’un qui a beaucoup d’expérience, qui est très respecté et je pense que d’avoir joué avec lui c’est quelque chose qui m’a permis d’apprendre et d’évoluer. Son expérience et son vécu m’ont permis de devenir meilleur. A l’époque il parlait beaucoup avec les jeunes, il nous racontait son parcours et son histoire donc c’est sûr qu’il fait partie des joueurs qui m’ont rendu meilleur. Je pense que tous les joueurs avec qui j’ai joué m’ont apporté quelque chose à un moment de ma carrière. Tony Dobbins m’a aussi beaucoup apporté mais c’est vrai que la référence, c’est Laurent Sciarra.

Avez-vous un modèle dans le basket?

J’ai toujours été fan de Kobe Bryant mais je n’irai pas jusqu’à dire que c’est un modèle. Il y a beaucoup de joueurs dont je suis fan mais je n’ai pas de modèle dans le basket, ni même dans le sport en général.

Qui est le meilleur joueur actuel de Pro B?

Tu m’en demandes beaucoup là (rires). Je ne suis pas assez le championnat pour répondre à cette question. C’est compliqué… Dans tous les joueurs que j’ai croisés cette année, celui qui m’a le plus impressionné c’est le meneur d’Evreux (Corin Henry). La façon qu’il a de mener et de gérer son équipe c’est quelque chose qui m’a impressionné. Après, sur mon poste de jeu, DaeQuan Jones de Lille est assez impressionnant, il est très complet.

Qui est le coach qui vous a le plus marqué?

Philippe Hervé. C’est le coach avec qui j’ai passé le plus de temps. Je pense que c’est lui qui m’a porté vers le monde professionnel, c’est lui qui m’a donné ma chance en pro et c’est lui qui m’a fait signer mon premier contrat pro.

Quelle est la salle la plus chaude dans laquelle vous avez joué?

Celle du Partizan de Belgrade ! Que ce soit contre l’Etoile Rouge ou contre le Partizan c’est vraiment la salle qui m’a le plus choqué ! C’est n’importe quoi (rires) !

Quel est votre pire souvenir en tant que joueur?

Ma rupture du tendon d’Achille.

A l’inverse quel est votre meilleur souvenir?

Il y en a trop mais je vais dire ma convocation pour le Nike Hoop Summit.

Quel est l’adversaire le plus coriace que vous avez rencontré?

(Soupir)… C’est compliqué ça aussi… Un des joueurs les plus forts que j’ai rencontrés, je dirais Alex Acker. C’est compliqué de défendre sur lui, c’est un faux lent et il a un très bon shoot qui lui permet de tirer un peu comme il veut…

Retenez-vous un match référence en carrière?

Il y a quelques années contre Nancy quand j’étais à Orléans. On était derrière de 11 points dans le 2e quart temps et là je mets trois tirs à trois points en seulement 1 minute et quelques secondes.

Au contraire, vous souvenez-vous d’un match au cours duquel vous êtes vraiment passé à côté?

Il y en a trop (rires) ! Sérieusement, on passe tous à côté de certains matchs, il n’y en a pas un en particulier qui me revient.

Si vous pouviez prendre le move d’un joueur, lequel serait-ce?

La façon de shooter de Kobe, surtout ses appuis.

Pourquoi portez-vous le numéro 8?

Kobe (rires) ! Quand j’ai commencé le basket il avait le numéro 8, il est passé au 24 après mais quand j’étais jeune et que j’ai commencé le basket c’est lui qui m’a vraiment marqué et donc il portait le 8.

Quelle règle aimeriez-vous changer dans le basket?

Evidemment les marchers et les reprises de dribble… Mais plus sérieusement il n’y pas de règle en particulier qui me vient à l’esprit.

Quel est le principal sujet de conversation entre joueurs?

On parle vraiment de tout et de rien. Ça varie tout le temps, on peut parler de films comme on peut évidemment parler de basket…

Qui est votre meilleur pote dans le basket?

Fabien Ateba.

Si vous deviez choisir quatre mecs pour monter une équipe avec vous qui choisiriez-vous?

Alors Fabien Ateba… C’est compliqué ça aussi… Ludovic Vaty au poste 5, Marco Pellin à la mène et au poste 4… Abdoulaye Loum.

Qui est votre MVP NBA cette saison?

Je ne suis pas du tout la NBA mais d’après ce que je vois Westbrook fait vraiment des choses incroyables et je préférerais que ce soit lui à James Harden. Vu que si j’ai bien compris la conversation est entre ces deux-là. James Harden est quelqu’un de très fort même s’il ne défend pas beaucoup mais je trouve que ce que fait Westbrook c’est vraiment incroyable.

Aimez-vous lire ou regarder les reportages sur vous ?

Oui, quand je vois un article, je le lis forcément.

Quel est votre film préféré?

Tu m’en demandes beaucoup, tu sais qu’on ne fait que ça regarder des films quand on est en déplacement ! « Spoof movie », « Les Blancs ne savent pas sauter » et les Marvel en général.

Quelle est votre musique du moment?

4422 de Drake.

Quelle est votre principale occupation entre deux entraînements?

La sieste (rires).

Quelle est la ville dans laquelle vous avez joué que vous préféré?

Orléans j’y ai passé trop de temps donc je ne peux pas dire que c’est la ville que je préfère. On va dire Le Havre, je m’y plais bien.

Que feriez-vous si vous ne jouiez pas eu basket?

Très bonne question ! Je ne sais pas, quand j’étais petit j’aimais beaucoup monter et démonter des appareils électroménagers donc je pense que je serais surement dans un truc comme ça. Pas informaticien directement mais quelque chose où tu peux réparer et démonter des appareils.

Et justement, que vous voyez-vous faire après le basket?

Alors là, je n’en ai vraiment aucune idée, je ne pense pas que je deviendrai coach même si c’est peut-être un peu tôt pour le dire. En tout cas pour l’instant je ne pense pas avoir la patience pour devenir coach. Je n’ai vraiment aucune idée de ce que je ferai après le basket.

Photo : STB Le Havre Officiel

Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *