Livenews ProA

Vidéo: Vincent Collet : « Frank Ntilikina manque un peu d’explosivité »

L’ équipe de Tout le Sport s’est déplacée en Alsace pour rencontrer le nouveau prodige du basket français, Frank Ntilikina (1,96m, 18 ans). Promis au top 10 de la prochaine draft, le 22 juin prochain, le natif d’Ixelles en Belgique fait tourner la tête des recruteurs NBA.

Nous sommes à la veille du match contre Monaco et le meneur s’entraîne tranquillement avec son coach. L’occasion pour Vincent Collet de lui donner quelque conseils précieux après un jump shoot raté.

« T’étais en décélération, t’es venu vite jusqu’au main à main et après tu n’as fait que décélérer. Là tu commences à t’appliquer, à ralentir, non ! Le plus vite possible et après relâcher, c’est le plus important dans le tir. »

Malgré un potentiel énorme à seulement 18 ans, le joueur a encore beaucoup de choses à apprendre.

« Il est capable d’être déjà très régulier à longue distance, il a aussi un très bon tir intermédiaire mais il manque aussi un peu d’explosivité, il y a aussi la dimension physique pour aller défier… », affirme le coach.

Ce soir-là face à Monaco, il n’inscrira que 5 points devant les recruteurs américains venus en nombre pour observer l’espoir français, une habitude cette saison. Parmi eux est présent le recruteur des Dallas Mavericks. On rappelle que les Mavs ont le 9ème choix de la draft… Un signe ?

Le reportage en entier de France 3 :

crédit photo : lnb

Commentaires   |  1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Xavito04 dit :

    Je remets mon post d'il y a 3 semaines sur Frank :

    "Il a clairement fait des progrès au shoot que ce soit en sortie de dribble ou en catch & shoot : ça n'est pas un grand shooteur à la base, mais il semble vraiment avoir de bonnes bases et évoluer favorablement.

    La force de Frank, c'est son potentiel, car entre ses qualités physiques et sa maturité, the sky is the limit.

    Il peut et doit progresser partout (défense, gestion, volume physique, etc.).

    Pour l'instant, sa faiblesse principale se situe dans l’attaque du panier, que ce soit pour effacer son défenseur direct ou pour finir près du cercle : il n'a pas le handle de Irving ou Curry, l'explosivité de Rose ou Westbrook, la vitesse et les qualités de finition de Parker.

    C'est clairement un lottery pick, et j'aimerais bien le voir dans une équipe bien structurée type Dallas."