Les articles sur "Alain Béral"

Alain Béral (président de la LNB): « Pour être crédible, il faut une salle de 10 000 »

Dans une interview sur le site de la LNB, Alain Béral, le président de la Ligue Nationale de Basket, revient notamment sur la place des clubs français dans les compétitions européennes.

« On travaille sur les deux tableaux, avec la FIBA sur la BCL, tout en étant au board de l’Euroleague. C’est notre rôle légitime : essayer d’ouvrir toutes les portes pour que nos clubs puissent ensuite choisir. Mais la LNB est aussi force de proposition vis à vis des deux entités. Pour être crédible, il faut une salle de 10.000. Combien y-en-a-t-il aujourd’hui ? Zéro. A part Bercy, où il n’y a pas de dates disponibles, et la U-Arena à Nanterre, mais qui est un stade de rugby. Ensuite, il faut des clubs avec des budgets à la hauteur des exigences européennes. Si on va en Euroleague pour prendre une raclée chaque jeudi ou vendredi, ce n’est pas ça qui va faire avancer le basket dans notre pays ! Il faut donc en passer par une structuration de nos clubs. On y travaille et on avance, nos clubs avancent ! On sait que, pour exister en Euroleague, le minimum, c’est dix millions d’euros de budget. Quelques clubs n’en sont pas si loin, ce qui prouve qu’il y a du boulot de fait, mais nous n’y sommes pas encore. »

Par ailleurs, Alain Béral évoque le projet stratégique lancé par la ligue et qui s’étale sur les cinq prochaines années:

« Des gens compétents, des experts issus d’horizons divers, du monde du basket ou pas (institutionnels, entertainment, autres sports…) y travaillent. Ce gros travail de partage, d’échange et de réflexion est coordonné par une société extérieure experte dans ce type de travaux structurants (Olbia Conseil ndlr). Toutes les conclusions seront rendues à l’été, avec des préconisations qui seront déjà appliquées dès la saison prochaine. Cela concerne tous les aspects du basket : les formats de championnat, la gouvernance, l’identité, les partenariats privés et publics… tout sera abordé, en suivant ce que le rapport de Didier Primault avait décrit. Nous aurons une étape intermédiaire lors de la Disneyland Paris Leaders Cup LNB. »

Photo: LNB

Dossier Boris Diaw – Alain Béral (président de la LNB): « Je n’ai pas écrit de lettre »

Dans Le Parisien, Jean-Pierre Aubry, président du Levallois Metropolitans, avait affirmé que le président de la LNB, Alain Béral, avait écrit une « lettre de confort » au président de la DNCCG, Cyrille Muller, afin de l’inciter à qualifier Boris Diaw pour la saison même si son club est en manque de financement. 

« Je n’ai pas écrit de lettre, pas du tout », a assuré Alain Béral au Figaro. « Par contre, je lui ai dit, et je le revendique, que ce serait génial si Boris Diaw pouvait venir jouer dans un club français. Mais je lui ai aussi dit que la situation présentée par le club me semblait ne pas permettre de recevoir ce joueur. Et qu’il faudrait évidemment des garanties. Je l’ai écouté, je lui ai dit cela. Il a dû appeler Cyrille Muller puisqu’il en a fait état. Mais il n’y a pas eu de communication, de quelque nature que ce soit, entre le président de la Ligue et la commission qui est, je le rappelle, totalement indépendante. Et elle doit d’ailleurs sa copie assez vite puisque les engagements des joueurs doivent se faire dans les prochains jours ».

Un grand club à Paris ? Réponse avant le 10 octobre

A l’heure où le basket sur le continent est en pleines turbulences, Alain Béral, président de la Ligue Nationale de Basket, répond aux questions que l’on peut se poser sur les rapports entre la France et l’Europe. Quelles compétitions? Pour qui? Une grande équipe de basket à Paris capable de jouer le Final Four de l’Euroleague?

Voici la deuxième partie de l’interview.

Lire la suite »

Alain Béral : « Si l’Euroleague doit se porter demain sur un club français, c’est Lyon ou Strasbourg »

A l’heure où le basket sur le continent est en pleines turbulences, Alain Béral, président de la Ligue Nationale de Basket, répond aux questions que l’on peut se poser sur les rapports entre la France et l’Europe. Quelles compétitions? Pour qui? Une grande équipe de basket à Paris capable de jouer le Final Four de l’Euroleague, est-ce possible ?

L’interview est en deux parties.

Lire la suite »

10 choses à savoir sur la LNB avant le départ de la saison

Affluences, déménagement, site, influenceurs, supporters les plus bruyants… Ce qu’il faut savoir sur la Ligue Nationale de Basket à l’ouverture de la saison 2017-18.

Lire la suite »

Alain Béral l’affirme, il y aura un nouveau club à Paris

Alain Béral, président de la Ligue Nationale de Basket, a assuré au Parisien qu’il y aura bientôt un nouveau club de Pro A à Paris, et qu’il travaille sans relâche à son émergence avec des investisseurs américains, notamment l’ancien directeur des opérations basket des Minnesota Timberwolves, David Kahn.

Ce nouveau club devrait s’installer dans l’élite lors de l’inauguration de la nouvelle aréna d’environ 7 000 places qui doit être construite à proximité de l’actuelle AccorHotels Arena, soit en 2020. 

« Si, par bonheur, les Jeux olympiques se déroulent à Paris en 2024, il y aura une grande équipe de basket dans la capitale. C’est certain ! », assure Alain Béral.

Le club qui pourrait servir de base à ce projet est, selon Le Parisien, le Paris Basket Avenir qui est actuellement en Nationale 2 et qui vient de recruter l’ex-international Mamoutou Diarra.

Rappelons qu’il existe également un projet de même nature au Tremblay.

Photo: LNB

 

 

 

 

 

 

 

C’est la première fois qu’Amazon conclue un partenariat avec une ligue sportive française

Hier à la Hoops Factory d’Aubervilliers, Amazon et la Ligue de Basket, en présence de Nicolas Batum, ont présenté leur partenariat conclue pour une durée de trois ans.

Par l’intermédiaire de son country manager, Frédéric Duval, Amazon a indiqué que c’est l’entreprise qui a pris l’initiative de ce partenariat avec une ligue qui génère 1,7 million de spectateurs par saison. Lire la suite »

Alain Béral, président de la LNB, n’apprécie pas que Limoges soit invité en Eurocup

Le moins que l’on puisse dire c’est que le président de la Ligue Nationale de Basket a peu apprécié le fait que le Limoges CSP se voit offrir une wild-card pour l’Eurocup. Car si c’est la LNB elle-même qui avait proposé le Paris-Levallois et Villeurbanne pour l’Eurocup en tant que demi-finalistes, elle n’a pas été consultée pour le choix du CSP.

« Chalon et Strasbourg avaient déjà décidé de jouer la BCL. Il n’y a donc pas de surprise à voir Paris et Villeurbanne s’engager en Eurocup », a t-il déclaré à L’Equipe. « En revanche sur le cas de Limoges, je vais simplement dire que nous trouvons bizarre qu’ils aient accepté. Deux raisons à cela : Limoges a assigné la Ligue en justice à cause de la création de «wild-cards» (la Pro A est passée de 16 à 18 en 2014 via des invitations sur dossiers, attribuées à Rouen et Châlons-Reims). Un dossier sur lequel le CSP a récemment perdu au Conseil d’Etat. Alors je suis surpris qu’ils acceptent une wild-card pour jouer une compétition. Par ailleurs, on ne peut pas accepter que le dixième du Championnat dispute une Coupe d’Europe quand le neuvième et le huitième n’ont pas cette option. »

 Photo: LNB

 

Un club de dimension Euroleague à Paris, c’est du sérieux!

Hier, nous vous présentions cette même photo où l’on voit Jean-François Martins, adjoint à la Mairie de Paris, chargé de toutes les questions relatives au sport et au tourisme, en compagnie de David Khan, 55 ans, un ancien journaliste sportif, avocat, qui fut le président des opérations basket des Minnesota Timberwolves.

Motif de cette rencontre: la possibilité de monter un club à Paris de dimension Euroleague. Dans son édition d’aujourd’hui, Le Parisien en dit davantage sur les tractations.

A l’occasion du Final Four de l’Euroleague, David Khan, accompagné du président de la LNB, Alain Béral, aurait présenté son projet à Jordi Bertomeu. Il a ensuite rencontré les dirigeants du Paris-Levallois et donc Jean-François Martins.

« Selon nos informations, l’investissement de Kahn et de ses partenaires porterait sur plusieurs millions d’euros et l’objectif serait de disputer le Final Four de la plus huppée des compétitions européennes de clubs », écrit Le Parisien qui a interrogé Alain Béral:  « Je suis supporteur de ce projet. On a besoin d’une tête de gondole à Paris. Je revendique le fait d’avoir présenté David Kahn à Levallois et à Paris. Je l’ai mis en contact avec plusieurs clubs mais il a décidé que Paris était le seul club pour le projet. »

Le souhait de David Kahn est de racheter le Paris-Levallois puis d’investir l’Arena 2 de Bercy qui doit être inaugurée en 2020. Mais si la mairie de Levallois n’acceptait pas le projet, il pourrait créer un club de toutes pièces -sur les bases du Paris Basket Avenir qui accède à la N2- un peu sur le modèle de Monaco qui est monté de la N2 au sommet de la Pro A en quelques années.

Leaderscup : la LNB prolonge son contrat de cinq ans avec Disneyland Paris

Lors d’un point presse à la mi-temps de la finale, Alain Béral, président de la Ligue Nationale de Basket, et Thierry Pedros, vice-président Alliances Stratégiques de Disneyland Paris, ont annoncé que les deux entités ont décidé de poursuivre leur partenariat pour la Leaders Cup avec un nouveau bail de cinq saisons. Lire la suite »