Les articles sur "clasico"

Villeurbanne-Le Mans: le 131e épisode d’un clasico

Félicitations au site Obuzzer qui a compilé tous les résultats de l’ASVEL, la doyenne de la Pro A puisqu’elle a été créée en 1948 et qu’elle a remporté son premier titre de champion de France la saison suivante.

Lire la suite »

Vidéo: Ce soir, c’est le clasico Limoges-Pau

Deux événements importants ce dimanche, dans le désordre: 1) Il faut reculer l’aiguille de sa montre d’une heure. 2) C’est ce soir à 18h30 le clasico Limoges CSP – Elan Béarnais Pau-Lacq-Orthez, 102e du nom.

Au réveil, sur les réseaux sociaux, on observe que les supporters limougeauds sont montés en température affichant vidéos, déclarations sulfureuses et dessins provocateurs.

Bref, un moment tout à fait spécial en Pro A.

Voici un échantillon d’images glanées ici et là.

 

 

 

 

 

https://www.facebook.com/lionel.doudet/videos/10213100907551628/

Léo Cavalière (Pau): « Le public limougeaud ne va pas nous déstabiliser »

Interrogé par le site de l’Elan Béarnais, Léo Cavalière (2,02m, 21 ans) se dit excité par la perspective de disputer le clasico dimanche mais ne craint pas l’environnement.

« Le public limougeaud ne va pas nous déstabiliser. Seul le bruit ambiant peut faire qu’on puisse ne pas entendre correctement les systèmes alors peut-être que je vais me retourner plus tôt pour savoir quel système est annoncé mais c’est tout. C’est à nous à ne pas nous laisser envahir, cela fait partie du job. L’ambiance à Beaublanc figure parmi les très bonnes en France mais bon, il ne faut pas oublier qu’il y a d’autres salles en Europe  bien plus chaudes et on y joue quand même au basket dedans alors… »

Bref, l’Albigeois est bien dans la tradition des Gadou, Fauthoux et Lesca. Pas question de trembler dans l’antre de l’ogre limougeaud. Au contraire. Ca décuple les forces.

Photo: FIBA Europe

Clasico: Limoges mène 51 victoires à 49 contre Pau

Dimanche, à 18h30 (sur SFR Sport 2) c’est LE clasico, Limoges-Pau. Ce sera le 102e du nom. La République des Pyrénées a répertorié les résultats de toutes les éditions. C’est ici.

Il en ressort que les deux rivaux sont roue dans roue puisqu’actuellement le bilan est de 51 victoires pour Limoges et 49 victoires pour Pau avec 1 match nul en 1984.

La saison dernière, le CSP avait pris une raclée à Pau (57-89) mais avait lavé son honneur au retour à Beaublanc (75-66).

Photo: Danny Gibson (Olivier Sarre/Eurocup)

 

Passe d’arme Frédéric Forte – Didier Gadou sur twitter

Hier soir, une passe d’arme sur twitter entre Frédéric Forte, président du Limoges CSP, et Didier Gadou, directeur exécutif de l’Elan Béarnais Pau-Lacq Orthez, à propos de la venue de Jean-Frédéric Morency (Nanterre) à Limoges, joueur formé à Pau, prouve que le clasico peut vivre toute l’année!

 

https://twitter.com/DGadou/status/875784785989382147

 

 

 

Vidéo: les highlights de Limoges-Pau

Le Limoges CSP a publié cette vidéo du clasico qui a vu hier soir les coéquipiers d’Ousmane Camara s’imposer dans les trois dernières minutes grâce à trois trois-points du meneur américain DaShaun Wood, 75-66.

 

 

Pau a retrouvé sa splendeur, Limoges a perdu son honneur

Il faut puiser dans sa mémoire pour se souvenir d’un si bel emballage avec rétros, célébration de Freddy Hufnagel et Gheorghe Muresan, près de 8 000 spectateurs dont plusieurs autres figures historiques, huées pour accueillir les Limougeauds à leur entrée sur le parquet, diffusion du match sur Facebook, tifos, chants et tout le tralala mais… rien à l’intérieur. Une coquille vide. Sur le terrain, la 100e édition du clasico Pau-Limoges fut carrément barbante car son sort s’est scellé dès les deux premiers quart-temps (23-14, 51-33) et le reste fut un long, un très long garbage time. Lire la suite »

Pierre Seillant (ex-président de Pau): « je prends toujours plaisir à voir Limoges perdre »

Avec tous les interviews réalisées des anciens protagonistes, La République des Pyrénées a pu constituer un best of des punchlines concernant les Pau-Limoges dont la 100e édition est programmée ce dimanche à 18h30.

Voici trois échantillons.

Du Palois Freddy Fauthoux, aujourd’hui coach du Paris-Levallois :

« Le titre de 1998, c’est un de mes plus gros souvenirs de joueur. La remise du trophée sous la bronca de Beaublanc c’était vraiment jouissif, presque une marque de respect, je les en remercie encore ! »

Du Limougeaud Yann Bonato, aujourd’hui propriétaire de magasins d’optique à Limoges :

« Avec les frères Gadou ou Fauthoux, tu n’étais jamais à l’abri. Ils étaient habités. Plus tard, cela a été pareil avec Flo Pietrus. Lui, il était dangereux. Bien fâché, il pouvait vous faire mal. Il a été bercé par cette rivalité et a suivi la tradition. »

Et enfin, du Président orthézien et palois Pierre Seillant, champion du genre, aujourd’hui retraité :

« Je prends toujours plaisir à voir Limoges perdre, que ce soit en Pro-A ou en Coupe d’Europe quand ils y étaient. Ils m’ont tellement maltraité, tellement insulté, hué, craché dessus… Je ne peux être qu’heureux quand ils perdent. Ad vitam eternam. C’est comme ça. »

 

En France, il y a d’autres derbies, d’autres clasicos…

Le clasico Pau-Limoges vole la vedette à un autre match qui se jouera dans une atmosphère passionnée : le derby entre Gravelines et Le Portel, lundi à 20h30 sur SFR Sport 2. Les deux villes sont distantes de 66 km. Lire la suite »

J.K. Edwards (Pau) connaît ses classiques

A lire ce matin, l’interview dans Le Populaire de JK Edwards (2,02m, 34 ans) avec comme thème, le clasico, évidemment. Lire la suite »