Les articles sur "edwin jackson"

Voici le maillot de Edwin Jackson à Guangdong

Sur son compte twitter, Edwin Jackson a exposé son superbe maillot des Guangdong Southern Tigers où il fait équipe avec la star locale Yi Jianlian (2,13m, 30 ans), 272 matches NBA au compteur, et sous les ordres du Lituanien Jonas Kazlauskas, ancien coach du CSKA, de l’Olympiakos et du Zalgiris.

Le championnat chinois démarre le 22 octobre.

 

 

https://twitter.com/edjacks/status/917662901866971136

« Edwinsider » : la chronique d’Edwin Jackson en direct de Guangdong, Chine

Attendu en Euroleague ou en NBA après une saison de meilleur marqueur et de meilleur joueur à l’évaluation en Espagne passant tout près du titre de MVP de l’année, Edwin Jackson a surpris tout le monde cet été en s’engageant avec les Southern Tigers de Guangdong, en Chine. Pour le premier épisode de sa chronique, l’ancien Villeurbannais revient essentiellement sur les fameuses fenêtres internationales et sa découverte de la Chine.  Lire la suite »

Edwin Jackson : « On continue de progresser dans le jeu, on le voit quand on fait les séances vidéo »

A quelques heures de la 4e journée de l’EuroBasket et de France-Pologne, Edwin Jackson s’est exprimé sur les trois premières rencontres, l’attaque des Bleus, les deux assistants coach et Louis Labeyrie.

Lire la suite »

Vidéo: Les Bleus ont vu le PSG et Stephen Curry au Parc des Princes

Après une séance d’entraînement à Nanterre et avant un départ pour Berlin pour l’ultime match de préparation des Bleus, Axel Toupane, Léo Westermann, Edwin Jackson et Evan Fournier se sont rendus au Parc des Princes pour voir le PSG et Neymar croquer Saint-Etienne. Lire la suite »

Evan Fournier, Edwin Jackson, Pascal Donnadieu : Comme on se retrouve !

En plus d’enfiler de nouveau le maillot bleu cet été, Evan Fournier (2,01m, 24 ans) retrouve également l’entraîneur de ses débuts professionnels à Nanterre, Pascal Donnadieu (53 ans). Le même qui avait permis à Edwin Jackson (1,90m, 27 ans) de lancer sa carrière en 2008. Lire la suite »

Edwin Jackson, ancien joueur du Barça, solidaire avec ses amis espagnols

Parmi les témoignages de sympathie à l’égard de la ville de Barcelone et aux victimes de l’attaque terroriste sur la Rambla qui a fait 13 morts et une centaine de blessés, celui d’Edwin Jackson, qui a porté le maillot du Barça en 2014-15. Lire la suite »

Interview Edwin Jackson : « L’offre chinoise, je l’ai acceptée directement »

Meilleur marqueur du championnat espagnol, Edwin Jackson (1,90m, 27 ans) sort d’une saison extraordinaire sur le plan individuel. Signataire d’un contrat en Chine, l’ancien Villeurbannais est revenu pour Basket Europe sur sa saison, sur l’équipe de France et sur ce qui l’attend en Chine. L’interview est en deux parties (la première est ici) et accessible à nos abonnées Premium (cliquez-ici pour vous abonner). Lire la suite »

Interview Edwin Jackson : « Il n’y a aucune autre équipe, même pas l’Espagne, qui a une ligne arrière aussi forte que nous »

Meilleur marqueur du championnat espagnol, Edwin Jackson (1,90m, 27 ans) sort d’une saison extraordinaire sur le plan individuel. Signataire d’un contrat en Chine, l’ancien villeurbannais est revenu pour Basket Europe sur sa saison, sur l’équipe de France et sur ce qui l’attend en Chine. L’interview est en deux parties et accessible à nos abonnées Premium (cliquez-ici pour vous abonner). Lire la suite »

Chine : les Guangdong Southern Tigers, la nouvelle équipe d’Edwin Jackson

Alors qu’Edwin Jackson a annoncé son départ pour la Chine il y a quelques jours pour un contrat d’environ 1,5 million d’euros, le nom de sa nouvelle équipe était encore inconnu. Lire la suite »

1,5 million d’euros pour Edwin Jackson en Chine

Dans BasketTime sur RMC, Edwin Jackson révèle la raison qui le pousse à s’exiler en Chine, l’argent.

« Financièrement, c’était une offre qui ne se refusait pas. Je préférais prendre cette offre-là qu’un choix par défaut en Euroleague, où soit le coach, soit le general manager me voulait. Je ne pouvais pas aller vers les équipes que je voulais pour des raisons soit contractuelles, soit financières. J’ai appris à mes dépens à Malaga (en 2015-2016, ndlr) que ça pouvait être compliqué. Je ne voulais pas me retrouver dans une situation où il pouvait y avoir encore du flou. »

L’arrière français a même donné un chiffrage:

« Pour avoir un ordre d’idée, sur cinq mois et demi, je vais toucher à peu près ce que Nando (De Colo) a gagné au CSKA l’année où il a été élu MVP (de l’Euroleague), avant de resigner »

Soit environ 1,5 million d’euros pour une saison qui se terminera au plus tard « fin mars, début avril ».

« C’est une somme d’argent tellement importante sur un court laps de temps. Peut-être que je jouerai dix ans là-bas, comme Stephon Marbury. Peut-être que je n’y remettrai jamais les pieds. Ça n’enlève pas mon ambition de côtoyer un jour le meilleur niveau européen ou mondial. Pour le moment, sur les sept, huit mois à venir, c’est ce qu’il fallait que je fasse. »