Les articles sur "pau"

Serge Crevecoeur (Pau): « Quand vous avez cette lumière… »

L’Elan Béarnais s’est rassuré hier soir au palais des sports de Pau face à Levallois, 93-79. En conférence de presse, son coach Serge Crevecoeur était très mesuré dans ses propos enregistrés par La République des Pyrénées:

« En sport, c’est quand même du court terme. On n’est pas naïf mais aujourd’hui on peut pousser un ouf de soulagement. En effet, pour la confiance, la sérénité, le travail qui nous attend dans les prochains jours, je crois que c’était important de retrouver le chemin de la victoire. »

Elie Okobo (23 points, 21 d’évaluation) a été étincelant mais Serge Crevecoeur a voulu aussi souligner le job accompli par l’Américain Kyan Anderson (9 points et 5 passes en 13 minutes): 

 » (…) Les deux meneurs car je trouve qu’Anderson a été bon sur le temps qu’il a joué. On a retrouvé dans le regard des joueurs cette volonté de défendre, de faire des stops. C’est ça que je leur ai dit après le match. Quand vous avez cette lumière, ce feu dans le regard, cette volonté dans l’attitude, il ne se passe que des bonnes choses pour nous. Evidemment le fait d’enchaîner quelques défaites étiole quelque peu la confiance collective et on va un peu moins dans les aides. On se dit, « si je vais jusque là-bas mon homme va être tout seul et est-ce qu’on va m’aider derrière? » C’est un peu ce qui se passait. J’espère qu’à ce niveau-là, ça va nous redonner un peu de confiance collective par rapport aux taches collectives qui nous attendent. Boulazac, avec les changements d’effectif qu’ils ont fait, ça a l’air bien, ils ont enchaîné deux victoires. On va regarder tout ça. »

 

Savo Vucevic (Bourg): « La prestation d’Antoine Mendy a été parfaite »

Le score final (82-91) est flatteur pour Pau, qui a été longtemps dominé dans les grandes largeurs à Ekinox. La JL Bourg menait ainsi 75-57 après trois quart-temps. Interrogé par Radio Scoop, le coach burgien Savo Vucevic a déclaré:

« Une très belle victoire contre une belle équipe après quinze jours de pause. C’est jamais évident. Je pense que l’on a fait un match plein. Il nous a fallu un peu de temps pour trouver un bon rythme, jouer un basket que l’on aime. Tout au long du match on a fait ce qu’il fallait pour le gagner. »

A la question de savoir s’il est satisfait que son équipe ait marqué plus de quatre-vingt points ou déçu d’en avoir encaissé plus de quatre-vingt, le coach burgien répond:

« Je ne suis pas un fan des stats. Il y a des coaches qui regardent ça, pas moi. Je veux que mon équipe joue un bon basket, un basket de transition, de contre-attaque. On essaye de faire ça et parfois ensuite les stats c’est relatif. Je suis très satisfait de notre défense ce soir. On a changé certaines choses pendant cette trêve. Je suis satisfait de notre attaque et de notre défense. »

Et sur l’adaptation d’Antoine Mendy, qui a offert 10 points et 5 rebonds en 22 minutes pour sa première sortie sous le maillot de la JL:

« Très bien. C’est un joueur d’expérience. On savait que qu’il a beaucoup de saisons en Pro A. Il n’a pas joué depuis le mois de mai mais c’est un profil de joueur qu’il nous fallait pour remplacer (Méridis) Houmounou, qui était dans ce rôle, très bon défenseur, qui nous donnait de l’énergie et jouer juste en attaque, ce qu’il a fait. D’autant plus que ce soir on a quelques joueurs qui sont passés un peu à côté. Sa prestation ce soir a été parfaite par rapport au temps de travail qu’il a eu avec nous pour s’intégrer. C’est jamais évident pour assimiler tout ça, il faut un peu de temps. »

Photo: JL Bourg

L’ancien joueur de l’Elan Béarnais Anthony Goods prépare un documentaire sur la rivalité Pau-Limoges !

C’est le site Basket-BallWorld.fr qui donne l’info: l’ancien joueur de l’Elan Béarnais Pau-Lacq-Orthez, Anthony Goods (1,91m, 30 ans), actuellement au Poitiers Basket 86, prépare un documentaire probablement de 15-20 minutes sur la rivalité entre Pau-Orthez et Limoges et qui sera diffusée sur sa chaîne Youtube ! Une initiative qui mérite d’être soulignée surtout de la part d’un joueur américain… qui n’a joué que quatre matches dans le Béarn la saison dernière.

« J’ai interviewé des gars comme Yann Bonato, Fred Forté, Didier Gadou. Je voulais principalement faire ce documentaire pour montrer au reste de l’Europe et aux Etats-Unis que le basket français possède une rivalité comme les Lakers et les Celtics en NBA, le Partizan et l’Etoile Rouge à Belgrade, le Maccabi et Happoel à Tel-Aviv », explique t-il au site.

Photo: Cholet Basket

 

 

Bourg-Pau: Le vol des Béarnais a été retardé

Après trois défaites d’affilée en Pro A, quatre au total avec la Coupe de France, l’Elan Béarnais veut retrouver le goût de la victoire ce soir à Bourg-en-Bresse seulement l’expédition est mal embarquée.

Le vol des Béarnais au départ de Pau vers Lyon hier soir a été annulé à la dernière minute. Problème technique. Comme l’explique son Directeur Général, Didier Gadou, les joueurs ont pris alors un bus pour Toulouse où ils ont passé la nuit. Un vol doit les emmener ce matin pour Lyon avant de faire les 84 kilomètres restants en bus pour rallier Bourg-en-Bresse.

 

 

https://twitter.com/DGadou/status/937377892127969282

Dossier Le Mans – Episode #2 – Interview Eric Bartecheky

Voici le deuxième épisode du dossier sur Le Mans Sarthe Basket. Une interview de son coach Eric Bartecheky dont la cote est montée en flèche après ses succès au Havre et à Pau. Un énorme bosseur. Dans ses propos se dégagent une humilité non feinte et aussi le stress à cause d’une profession qui ne propose pas de moments de relâche.

Lire la suite »

Vidéo: les highlights de Antibes-Pau

Un résumé de cinq minutes de la rencontre d’hier soir entre les Sharks d’Antibes et l’Elan Béarnais Pau-Lacq-Orthez. Inclus le dernier shoot de Kyan Anderson (24 points à 10/18 aux tirs) qui rebondit sur le cercle, ce qui a permis aux Azuréens de l’emporter, 86-85.

Photo: Mouphtaou Yarou (Sharks)

Pau-Dijon : Le premier quart-temps de cauchemar des Béarnais

Il s’est passé un moment dans son genre historique ce soir au palais des sports de Pau. L’Elan Béarnais a réalisé un premier quart-temps absolument cataclysmique.

Pendant 5 minutes et 17 secondes, les Palois sont restés totalement muets. Huit shoots ratés. Pendant ce temps-là, les Dijonnais avaient déjà mis 13 points dans leur besace.

C’est le meneur Kyan Anderson qui a défloré la virginité du score palois sur deux lancers.

Mais les choses allaient de mal en pis et à 2’17 de la fin de cette première période, le score indiquait 24 à 2. Le coach béarnais Serge Crevecoeur demandait son deuxième temps-mort. Quelques huées se faisaient entendre dans le palais. Il faut dire que l’Elan qui avait raté ses dix shoots était à ce point amorphe que la JDA menait 40 à -8 à l’évaluation. Du très rarement vu. Les Béarnais devaient être maraboutés.

Alain Koffi marquait deux nouveaux lancers mais il fallait attendre 45 secondes avant le buzzer du quart-temps pour que Taqwa Pineiro inscrive enfin un tir du champ, un trois-points. Suivi un peu plus tard d’un dunk de Vitalis Chikoko.

Il n’empêche qu’à l’issue de ces dix premières minutes, la JDA Dijon avait un matelas très confortable, 28-9. Quant à l’évaluation, elle était juste hallucinante, 47-0. Quand on met 11 de ses 12 shoots à deux points (2/5 à trois-points), ça aide !

L’Elan Béarnais ne s’est jamais remis de ce départ désastreux et a concédé sa première défaite à domicile de la saison. 65 à 85. Et la JDA Dijon a fait une belle démonstration de défense et de jeu collectif offensif sous contrôle.

https://twitter.com/SFR_Sport/status/927627376992940033

Photo: Ryan Pearson (JDA)

Le pivot belge Khalid Boukichou (ex-Pau) rebondit à Chalon

Suite -et probablement pas fin- de la partie de Monopoly entre les clubs de Pro A. Le pivot belge Khalid Boukichou (2,08m, 25 ans), qui vient d’assurer un intérim à Pau en attendant le rétablissement de Vitalis Chikoko, vient de signer à l’Elan Chalon.

Khalid Boukichou est originaire du CR Al Hoceima au Maroc et il a figuré à Ostende de 2011 à 2017 où il a remporté six titres de champion national. International belge, il a donc effectué une pige de 5 matches pour 9,4 points et 2,4 rebonds à Pau.

Avec Ostende, il avait affronté Chalon la saison dernière en demi-finale de l’Eurocup.

Photo: FIBA Europe

 

Limoges-Pau / Le debrief de Claude Bolotny: « J’ai retrouvé une certaine léthargie »

Ce 102e clasico de petit calibre ne restera pas dans les mémoires mais il envoie le Limoges CSP dans le doute après sept journées (3 victoires pour 4 défaites).

Dès la fin du match, Claude Bolotny, le joueur référence du club dans les années soixante-dix, réalisait en compagnie de l’entraîneur des espoirs du club, Mehdy Mary, son traditionnel « debrief » avec sa tête des mauvais jours:

« (Elie) Okobo est plus qu’un espoir, c’est l’un des meilleurs meneurs que l’on voit au niveau français. Il y a cinq joueurs de chez eux à plus de onze points (NDLR: Ken Horton à 15, Taqwa Pineiro et Alain Koffi à 14, Kyan Anderson et Elie Okobo à 12). On s’est fait manger à tous les niveaux. Moi ce qui me tracasse un peu c’est que quand nos jeunes Français ne sont pas très bons, ça été le cas ce soir, pour Axel (Bouteille, 1/8 aux shoots) et Mam (Jaiteh, 4 points, 5 d’évaluation), on a beaucoup de mal. Le seul joueur que l’on a vu ce soir à son niveau et qui a pris un peu le match à son compte c’est (Kenny) Hayes (23 points, 26 d’évaluation). Je suis inquiet car on joue Berlin, on butte sur leur défense, on joue Pau, on butte sur leur défense, il va falloir resserrer les boulons (…) Par moments, on a joué comme l’année dernière, sans solutions. Je le répète: il faut changer quelque chose dans l’équipe avant que ce ne soit trop tard. Ce n’est que mon avis mais on a vraiment besoin d’un deuxième meneur. (Danny) Gipson ne peut pas jouer tout un match (…) Je ne suis pas certain que les joueurs aient compris qu’il fallait absolument gagner, j’ai retrouvé une certaine léthargie… »

A.J. English, celui qui devait être le meneur titulaire du CSP, n’a joué que cinq minutes contre l’Elan Béarnais. Lors de la conférence de presse, le coach Kyle Milling répondait indirectement à Claude Bolotny. 

Photo: Danny Gibson (Eurocup)

Vidéo: Ce soir, c’est le clasico Limoges-Pau

Deux événements importants ce dimanche, dans le désordre: 1) Il faut reculer l’aiguille de sa montre d’une heure. 2) C’est ce soir à 18h30 le clasico Limoges CSP – Elan Béarnais Pau-Lacq-Orthez, 102e du nom.

Au réveil, sur les réseaux sociaux, on observe que les supporters limougeauds sont montés en température affichant vidéos, déclarations sulfureuses et dessins provocateurs.

Bref, un moment tout à fait spécial en Pro A.

Voici un échantillon d’images glanées ici et là.

 

 

 

 

 

https://www.facebook.com/lionel.doudet/videos/10213100907551628/