Autre

Equipe de France : un bilan avant la dernière ligne droite

bilan-equipe-de-france

Samedi soir, la France a remporté son 2eme succès face à une équipe de Finlande surprenante de réussite à 3-pts. A mi-parcours, la sélection tricolore présente un bilan parfait (2v-0d) et c’est l’occasion pour nous de tirer certaines conclusions par rapport à cette équipe de France.

Le positif

– L’adresse aux-lancers-francs. Lors des matchs de préparation, l’équipe de France tournait qu’à environ 50% aux LF. Après deux matchs, elle tourne à 67%. C’est encore loin d’être digne du très haut niveau mais c’est mieux que cet affreux 50%…

– L’adresse à 3-pts. L’équipe de France est un danger permanent derrière la ligne de 6m25. Contre l’Italie, Batum et de Colo avaient fait le métier. Samedi, le petit Antoine Diot a pris le relais avec un 4/7 dans ce domaine. Même si la France ne possède pas un spécialiste du genre, elle n’est plus ridicule à longue distance.

– La circulation de balle en phase offensive. La marque de fabrique de coach Collet est un jeu structuré où on cherche en permanence le joueur démarqué. Contre la Finlande, 21 passes décisives ont été distribuées: 5 par de Colo et 4 par Diot & Diaw.

Le négatif

– La défense reste à améliorer. 149 points encaissés en deux matchs (dont un après prolongation), c’est bien mais les Français n’arrivent pas à conserver la même intensité défensive pendant 40 minutes. Les sorties de Batum ou Turiaf remplacés par Diot et Petro qui sont de défenseurs moyens justifient en partie cette tendance D’une manière générale, seul Alain Koffi est un grand défenseur dans le 5 remplaçant.

– L’inconstance. C’est une spécialité locale depuis des années. Capable du meilleur comme du pire, l’Equipe de France peut réaliser de grandes séries. Mais aussi se faire rattraper rapidement comme on l’a vu en Italie ou dans une moindre mesure contre la Finlande.

Les incertitudes

– Tony Parker. Le meneur des Spurs n’est pas guéri à 100% et les Spurs ont fait pression sur le staff tricolore. Combien de temps jouera t-il face à Italie ? Sera- t-il définitivement rétabli à ce moment-là ?

– Diot & Petro. Chacun a réussi son match contre la Finlande, une formation plus faible que l’Italie. Auront-ils le même impact vendredi prochain dans ce match capital ?

– Les blessures de Batum à l’épaule et Turiaf aux genoux. Est-ce que les deux hommes seront ménagés en prévision d’un éventuel Championnat d’Europe ? Est-ce que les Blazers et les Warriors peuvent imiter les Spurs et les rappeler aux Etats-Unis ?

Crédit photo : Michael Ponomarenko/France Sports
Acheter Magazine Basket Europe
Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *