Dans les coulisses de France-Italie

la rédaction
0

– Si Tony Parker s’est montré à son avantage hier soir (23 points à 9/15 et 5 rebonds en 31 minutes), il n’empêche que sa cheville le faisait souffrir. Pour preuve, la première chose qu’a fait la star des Spurs en arrivant aux vestiaires fut de mettre sa cheville endolorit  dans un bac rempli de glaçons avant d’entamer une conversation avec ses coéquipiers autour de… Secret Story. 
– Si vous avez eu la chance d’assister au match au Palais des Sports de Pau, vous avez pu remarquer la remarquable organisation. A chacune des 7700 places se trouvaient un t-shirt blanc ciglée du nom « France » et du nouveau « décoratif » du maillot français, le logo du Secours Populaire, ainsi qu’un journal retraçant le parcours des bleus. Malheureusement, la très forte chaleur et humidité a fait renoncer à certains de porter le t-shirt, ce qui explique les disparités de couleur dans les tribunes.

– Ce match a réuni la France du basket. Tout d’abord, il fut normal de trouver toute la famille de l’Elan Béarnais (Claude Bergeaud, Laurent Mopsus, les frères Gadou, Pierre Seillant…). La buvette devant la salle était même tenue par des anciens pensionnaires de l’équipe première de Pau-Orthez, parmis eux Freddy Hufnagel. Sinon, nous avons pu croiser des personnalités du basket français : Pierre Yves Baratet (assistant de Claude Bergeaud en équipe de France, ancien technicien de l’ASVEL), le président de la FFBB Yvan Mainini qui n’a pas quitté d’un cheveu la secrétaire d’Etat à aux sports Rama Yade, le MVP de la finale de Pro B Pierre Yves Guillard et bien d’autres encore que nous n’avons pas eu l’occasion de croiser, comme Greg Popovic.

– A la sortie des vestiaires, la première chose faîte par Nicolas Batum fut de chercher ses grands parents qui avaient fait le déplacement. Le grand père du petit prodige était facile à reconnaître, arborant un maillot des Blazers floqué du numéro 88.

– A son départ du Palais des Sports de Pau, le bus de l’équipe de France n’était pas plein. En effet, les ex palois ainsi que Ronny Turiaf ont eu la permission de minuit pour sortir jusqu’à trois heures du matin.

– Bien que ne faisant pas partie de la sélection, Michael Pietrus a été de loin le français le plus courtisé par les jeunes fans pour récolter des autographes. L’effet finale NBA ? Plutôt parce que le petit frère de Flo est resté très longtemps accessible au public avant de devoir s’en aller… en courant après avoir bien été harcelé pendant une bonne heure.

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

septembre 2018
L M M J V S D
« Août    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements