Autre

Euro 2009 : La France se fait belle pour aller en quarts

Confirmation de la montée en puissance de l’Equipe de France qui s’impose 83-57 face à la Macédoine après une rencontre à sens unique.

Alors que l’on reprochait à nos Bleus des entrée en matière plutôt poussive, ils ont pris à la gorge leurs adversaires pour rapidement mener de 10, de 15 puis de 30 points !

L’objectif fixé par Vincent Collet est atteint : la qualification pour les quarts. Mais vu l’autre poule, l’adversaire sera un coriace et il ne faudra rien relâcher pour aller au Mondial, et pourquoi pas viser le Graal européen.


Première mi-temps

La France peut-elle mieux jouer que pendant ces 20 premières minutes ?

C’est la question que l’on peut se poser après une première mi-temps quasi parfaite. Alors que la Macédoine menait 3-2, elle va encaisser un 15-0, puis un 17-0 ! Les Français sont euphoriques, enchaînant les alley-oop et développant un basket de rêve. Il y a tout : spectacle, efficacité, adresse (5/7 à 3-pts), sérieux et défense.

Espérons qu’ils vont poursuivre dans cette voie en deuxième période.

Deuxième mi-temps

Finalement, les Bleus n’ont rien lâché. Vincent Collet a bien sûr fait souffler ses cadres, et malgré un léger passage à vide en fin de match, la prestation offerte est de grande qualité. Cette deuxième période aura permis à certains de se remettre dans le bain, comme Yannick Bokolo et Alain Koffi. Ali Traoré a confirmé qu’il avait franchi un palier, tandis que Nando De Colo a réglé la mire, et c’est une arme supplémentaire dans l’arsenal des Bleus.

Et comme pour symboliser le jeu spectaculaire et collectif de la France, c’est sur un alley-oop, le quatrième du match, que les Bleus ont clos la marque. Une passe de Traoré pour un dunk de Bokolo. Une façon de boucler la boucle après le dunk initial de Ronny Turiaf.

Prochain match, France Croatie, dimanche à 21h00.

Les joueurs

Antoine Diot : Son 0/2 aux lancers fait tâche mais il a produit 16 minutes de bonne qualité.
Nicolas Batum : On manque de superlatifs pour commenter ses prestations. Il est partout ou presque. Il a claqué un dunk digne d’un Top 10 NBA. Ce n’était pas Scottie Pippen ce soir, c’était plutôt Kevin Durant. 
Aymeric Jeanneau : Comme d’habitude, il apporte du sérieux et de la gestion. Jamais de geste inutile.
Alain Koffi : Iil est en cran en-dessous ses coéquipiers mais il y a du mieux. Du déchet mais ça va venir.
Ian Mahinmi : Laissé au repos.
Tony Parker : Il se dégage une grande sérénité chez TP. Il est bien dans son basket, ça se voit. 6/7 aux tirs pour lui. 3 pds, 3 rbds et 3 ints. Sobre et efficace.
Yannick Bokolo : Il a marqué ses premiers points dans l’Euro. Comme Koffi, il a profité de ce match pour se rassurer.
Florent Pietrus : Il était frustré et ses coéquipiers l’ont remis en selle. 14 pts à 100% aux tirs. Du super Flo.
Nando De Colo : Ses mains se réchauffent et il prend (et met) des tirs difficiles. Il est beaucoup plus à l’aise qu’au début du tournoi. Comme s’il était parvenu à mieux intégrer son rôle aux côtés de Tony.
Boris Diaw : Du bon Boris. Du Boris à l’ancienne qui shoote quasiment pas, mais qui fait jouer les autres. Actif en défense.
Ronny Turiaf : Il a ouvert la marque par un dunk, puis il a ensuite enchaîné par deux contres. Cependant, on le sent fatigué et le fait qu’il prenne des fautes bêtes est un signe.
Ali Traoré : C’est le magicien comme l’appelle Jacques Monclar. Un jeu atypique mais bigrement efficace. 13 pts à 6/9 aux tirs en sortie du banc, c’est idéal.

box-score-macedoine-france

Acheter Magazine Basket Europe
Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *