Autre

Yao Ming ou le syndrome des pivots de très grande taille

yao-ming

Franchise player des Rockets et considéré comme le meilleut pivot de la côte Ouest, Yao Ming sera absent des parquets pendant environ un an, après s’être fait opérer du pied gauche.

Suite à cette grave blessure et cette longue indisponibilité, Basket USA s’est demandé quels étaient les précédents historiques quant aux blessures des pivots de très grande taille, et quelles conclusions pouvait-on en tirer pour le géant chinois.

Les précédents des 3 pivots de très grandes tailles (Manute Bol, Shawn Bradley, Georghe Muresan)

Hormis Yao Ming, 3 pivots de très grandes tailles (plus de 2m29) ont foulés les parquets NBA ces 20 dernières années : Manute Bol (2 mètres 31), Shawn Bradley (2 mètres 29) et Georghe Muresan (2 mètres 31).

Manute Bol, a débuté sa carrière en 1985 chez les Washington Bullet. Après 10 ans dans la ligue, il a souffert en 1994 d’une blessure au genou droit qui a mis fin à sa carrière en NBA, à 32 ans

Pour sa part, Shawn Bradley, drafté en 1993 par Philadelphie, a lui aussi souffert de problèmes récurrents aux genoux à partir de la saison 99-00, qui a fortement réduit ses performances. A partir de là, même s’il a pu continuer en NBA, sa carrière est allé en déclinant. Il avait 27 ans.

Pour finir, Georghe Muresan a débuté sa carrière en France à Pau-Orthez en 1992, avant d’intégrer la NBA à Washington. Il a lui aussi souffert de problèmes de santé récurrents, à partir de la saison 97-98, avec un tendon de la cheville droite déchiré et des problèmes de dos. Transféré aux Nets, il n’a pas joué du tout de la saison 97-98 et quelques minutes les 2 saisons suivantes. Il avait 27 ans lorsque ses problèmes, qui ont de facto mis fin à sa carrière,  se sont déclarés.

Conclusion : il semble que les pivots de très grandes tailles soient bien souvent touchés par des blessures qui soit mettent fin à sa carrière, soit diminuent fortement leurs performances.

L’historique de Yao Ming

Pour rappel, Yao Ming a aujourd’hui 28 ans. Il a déjà connu pas mal de soucis de santé : durant sa 4ème saison (2005-06), il a développé une ostéomyélite, c’est-à-dire, une « infection osseuse due à un germe qui atteint l’os par voie hématogène » (merci Wikipedia) au pouce du pied droit, pour laquelle il a été opéré. Durant sa 5ème saison (06-07), il s’est blessé au genou droit, ce qui l’a placé sur l’injury list durant 2 mois et demi. En 2008 (saison 07-08), il est victime d’une fracture de fatigue au pied gauche. Durant la dernière saison régulière, il a été épargné par les blessures, avant les playoffs. Et c’est durant la série contre les Lakers qu’il a été touché par une fracture de l’os naviculaire. On a à l’époque parlé d’une blessure pouvant mettre un terme à sa carrière, ou au minimum lui faire manquer toute la saison prochaine.

En conséquence, il a été opéré pour corriger cette fracture, et le chirurgien en a « profité » pour réaligner et restructurer les os de son pied gauche. Il faut noter que l’objectif de l’intervention était de permettre de Yao de rejouer en NBA, et que c’est ce qui a motivé une opération si importante.

Yao a donc un « historique » de blessures significatif. Pour le moment, il semble avoir été capable de revenir au meilleur niveau après chacune d’entre elles.

Ce que disent les médecins aujourd’hui

Aujourd’hui, les médecins et le géant chinois sont plutôt optimistes. Le GM des Rockets, Daryl Morey, disait dans une interview il y a quelque jours qu’il était acquis que l’os guérirait. Il a aussi mentionné qu’il pourrait peut-être revenir plus tôt que prévu. En fait, Ming est dans le même « état » que Zydrunas Ilgauskas lorsque ce dernier avait manqué deux saisons d’affilée. Après plusieurs échecs sur le pivot des Cavs, les médecins avaient décidé de réaligner les os de son pied, et depuis Z n’a plus jamais souffert.

Notre conclusion

Yao Ming souffre de blessures chroniques, et la dernière semble particulièrement sérieuse. Les précédents historiques ne sont pas très positifs. S’il semble tout à fait possible qu’il refoule le parquet un jour, on peut se demander s’il aura la capacité à retrouver son meilleur niveau. Dans tous les cas, il apparaît certain que le staff des Rockets devra faire un effort pour l’économiser, en limitant son temps de jeu. Et la prochaine blessure sera certainement la dernière… Il apparaît donc urgent que les Rockets se renforcent de manière sérieuse à l’intérieur, que ce soit pour prévoir le pire ou soutenir leur All-Star.

Acheter Magazine Basket Europe
Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *