Autre

Ricky Rubio pas sûr de rejoindre la NBA ?

rubio-work-outDans un long entretien avec nos confrères de L’Equipe où il avoue son admiration pour Steve Nash et Magic Johnson, Ricky Rubio est aussi revenu sur les raisons qui l’ont poussées à rester en Europe. Mais ce qui a attiré notre attention, c’est surtout cette phrase, lâchée au milieu du flot d’explications :

« On verra si je vais en NBA un jour, quand je me sentirai prêt. »

Ricky Rubio doute-t-il de son arrivée en NBA ? Ce peut-il que, comme son coéquipier à Barcelone Fran Vázquez, drafté par Orlando en 2005, il choisisse de rester en Europe malgré les appels insistants des franchises NBA ? Rien n’est sûr, car il s’agit peut-être simplement d’une formule ou d’une traduction maladroite.

Rubio, désormais membre d’une équipe de Barcelone quasiment invincible (25 victoires sur 26 matchs depuis le début de la saison), revient sur ses doutes de cet été, expliquant qu’il veut tout gagner en Europe :

« Si je ne suis pas allé en NBA, c’est pour différentes raisons. Entre autres, parce que Badalone avait mis cette clause (d’environ 5 millions d’euros) dans mon contrat. Au final, j’ai préféré rester en Europe. Quand je prends un peu de recul, je sais que j’ai fait le bon choix. On verra si je vais en NBA un jour, quand je me sentirai prêt. »

Il en profite également pour balayer du bras les rumeurs selon lesquelles il aurait refusé de rejoindre Minnesota car déçu d’être drafté par une équipe aussi faible :

« Non, sinon je ne me serais pas présenté à la draft. Simplement, il y avait beaucoup de raisons, beaucoup trop de raisons… La clause, je vous l’ai dit, mais aussi la sensation que je n’avais pas tout fait en Europe. Par exemple, je n’ai jamais été champion d’Espagne. Je n’ai jamais remporté l’Euroligue non plus. C’est pour cela que j’ai signé au Barça : je veux tout gagner. »

Et si le club catalan continue sur sa lancée, il est bien possible qu’il réalise ses objectifs dès cette année…

Commandez le magazine papier Basket Europe
Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *