Autre

Comment gérer le Ramadan pendant le Mondial ?

Commencé le 11 août dernier, le Ramadan constitue l’un des cinq piliers de l’Islam et c’est donc un rendez-vous incontournable dans la religion musulmane.

Neuvième mois du calendrier musulman, ce mois consiste pour les croyants à notamment jeûner du lever au coucher du soleil.

Les sportifs professionnels n’échappent donc pas à cette coutume, et plusieurs pays présents au Championnat du Monde doivent gérer leurs journées et leurs activités en fonction des heures pour manger.

C’est le cas des joueurs iraniens, tunisiens, jordaniens, turcs, libanais et quelques ivoiriens. Mais depuis depuis le début de la compétition personne ne jeûne. En effet, une règle du Coran permet de s’adapter à des situations exceptionnelles.

« On a une règle : si vous restez moins de 10 jours dans un lieu étranger et que vous avez des problèmes (pour suivre le jeûne), vous pouvez le casser explique Mehran Hatami, l’assistant coach de l’Iran. Cette règle est inscrite dans le Coran, on peut casser le jeûne et le faire une autre fois »

L’Iran a commencé son tournoi samedi et sa phase de poule se termine demain contre la Slovénie, soit six jours de compétition. Mais si l’Iran venait à se qualifier pour les 8ème de finale alors cela pousserait à onze jours de présence en Turquie. Mais selon Hatami, l’hypothèse d’un séjour prolongé est plus que mince.

« On est réaliste, lâche-t-il à nos confrères de NBA Fan House. On pense qu’on a le groupe le plus dur, et on a aucune chance »

Les Tunisiens utilisent eux aussi cette règle du Coran, car les conditions sont trop exigeantes pour des sportifs de haut niveau :

« On ne peut pas faire le Ramadan,  confirme l’arrière tunisien Marouan Kechrid. On doit s’entrainer le matin et on joue dans l’après midi, c’est très dur pour nous mais on sait qu’on pourra le faire après »

Seule la Turquie, pays organisateur, ne peut jouir de cette règle et les joueurs sont donc logiquement tenus de respecter les règles du jeûne.

Apparemment, sans réelles conséquences sur les résultats puisque les coéquipiers de Hedo Turkoglu sont invaincus après trois matches.

Commentaires
Les commentaires sont fermés.