Autre

L’Argentine sur les épaules de Luis Scola

Aujourd’hui, l’Argentine affronte le Brésil dans l’un des chocs de ces huitièmes de finale.

Privée de Manu Ginobili et Andres Nocioni, l’Argentine pourra néanmoins compter sur son homme fort, Luis Scola.

Candidat au titre de meilleur joueur du tournoi, le Rocket réalise une compétition de toute beauté. Jugez plutôt : 29 pts à 60 % et 8.2 rebonds par match.

L’Argentine a fini sa phase de poule avec 4 victoires et une courte défaite contre la Serbie.

Son plus mauvais match reste le premier contre l’Allemagne avec « seulement » 20 pts mais à 33 % de réussite.

Depuis Scola marche sur l’eau : quatre matchs à 30 pts ou plus série en cours, un match monstre contre la Jordanie avec 30 pts (72 %) et 13 rebonds et des moyennes de 31 pts (64 %) et 9 rebonds !

Le jeu de Scola, basé sur une énorme technique en poste bas, des très bonnes mains et un grand Q.I basket fait merveille dans le jeu FIBA. L’ancien joueur de Victoria est une véritable machine dans un contexte international.

Cependant, Scola aura du boulot face à la doublette Anderson Varejao – Tiago Splitter, le secteur intérieur des brésiliens est encore plus riche avec Joao Paulo Batista et Murilo Becker.

L’Argentine aura donc forcément besoin d’un énorme Scola pour venir à bout du Brésil.

Un Scola qui avec ses 29 pts/m, se classe 4ème meilleur marqueur de l’histoire des championnats du monde.

Les trois meilleurs performeurs de l’histoire restent, le Brésilien Oscar Schmidt avec 35.5 pts en 1990, le Grec Nikos Galis, avec 33.7 pts en 1986 et le Coréen Shin Dong-pa avec 32.6 pts en 1970.

Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *