Autre

Italie : une manière originale de protester contre le racisme

Après l’agression verbale subie par la joueuse d’origine nigériane Abiola Wabara le week-end dernier, les joueurs et joueuses des championnats d’Italie ont décidé le week-end prochain d’entrer sur le terrain avec le visage peint en noir (ou plutôt des traces de peinture noire).

Selon l’agence ANSA, la fédération italienne de basket soutient cette action avec le lancement d’une campagne « J’aimerais avoir la peau noire » (titre d’une célèbre chanson en Italie).

« La fédération veut envoyer un message fort et explicite contre toute forme de racisme. (…) Les joueurs étrangers et de différentes origines ont permis à notre sport d’évoluer et d’avoir du succès. »

Lors d’une intervention TV, Dino Meneghin, aujourd’hui président de la fédération, a aussi annoncé qu’un nouveau règlement devrait bientôt voir le jour pour permettre aux arbitres d’arrêter un match à la moindre manifestation raciste.

En 2001, suite à un incident similaire, l’équipe de football de Trévise s’était présentée face à la Genoa avec également le visage peint en noir, en signe de protestation et de soutien à son joueur Akeem Omolade.

Commandez le magazine papier Basket Europe
Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *