Autre

Assurances des NBAers : la FIBA renvoie la balle vers la Fédération Française

On le sait depuis ce week-end, la question des assurances des joueurs français évoluant en NBA n’a pas encore été totalement réglé. La Fédération Française de Basket-ball est encore à la recherche de fonds pour que tous nos NBAers sélectionnés puissent participer  à l’Euro 2011.
Pour sa part, la FIBA fait son maximum pour mutualiser les assurances, mais le dernier mot reviendra tout de même à la France.

C’est ce qu’a expliqué Nar Zanolin, le secrétaire général de FIBA Europe, à nos confrères de RMC.fr.

« Nous travaillons depuis le début de l’année pour essayer d’assurer au maximum tous les joueurs européens de NBA, explique M. Zanolin. C’est ensuite aux fédérations de prendre les bonnes décisions et de discuter avec les joueurs afin de trouver le meilleur compromis. Nous avons trouvé des moyens pour mutualiser les demandes des fédérations. Cela coûtera plus cher que prévu car la police d’assurance doit être globale (ndlr : tous risques). Mais ce sera moins coûteux que si chaque fédération prenait toute seule en charge les assurances de ses joueurs. »
Moins coûteux, cela signifie que la France paiera « quatre à cinq fois » moins qu’aujourd’hui.
Toutefois, même si l’addition sera moins salée, le cas par cas peut faire grimper les prix, et Zanolin donne l’exemple de Joakim Noah.
« Je prends l’exemple d’un de vos joueurs, Joakim Noah, qui vient de signer un contrat de 5 ans pour 60 millions de dollars. Ce sera plus cher s’il veut être assuré sur l’ensemble de son contrat ou uniquement sur l’année en cours. Autre détail : il s’agit de savoir si c’est une prise en charge « nette » ou si c’est « du brut ». »
Résultat, même si la FIBA peut harmoniser et faire baisser les prix pour des joueurs européens, le dernier mot reviendra à la FFBB pour tous les NBAers.
« Nous ne pouvons pas nous permettre financièrement d’assurer les joueurs NBA. C’est impossible pour nous, les salaires sont trop élevés. Nous essayons de trouver la meilleure formule mais c’est à Jean-Pierre Siutat (ndlr, le président) et à la FFBB de payer les joueurs NBA qu’ils désirent avoir dans votre équipe nationale. »

Une dernière phrase qui a de quoi inquiéter.

Commandez le magazine papier Basket Europe
Commentaires   |  18 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • nassim the jazzman dit :

    la FIBA renvoie la balle vers la Fédération Française, la fédération française for threeeeeee, yeeeees, it's good!

  • DurantNash3513 dit :

    Ca m'étonnerait que JP dise bah toi t'est trop cher tu fait pas partit du groupe. Ca serait dégueu pour Vincent

  • Gus#5 dit :

    Je m'inquiète un peu … le crois que les joueurs sont censés se retrouver mi juillet, et j'imagine qu'il faut qu'il soit assurer dès le début de leurs entrainements… il va falloir que la situation se débloque rapidement non?

  • sonicsgate dit :

    Ca sent très fortement la reduction du nombre de joueur NBA en équipe de France car on pourrait pas assurer tout le monde … Je pense notamment à Noah, son gros contrats et ses nombreuses blessures …

    • Gus#5 dit :

      Nombreuses?
      Il a eu une inflammation de la voute plantaire l'an dernier, et une déchirure d'un ligament cette année… ça ressemble pas à un joueur fragile, mais plus à un manque de bol…

  • DurantNash3513 dit :

    Si tout les NBA-ers jouent pour la selection et qu'on se plante monutalement, on va avoir plein de flooz dans l'c**. Ils ont intérêt à assurer

  • Rest dit :

    putain mais c'est vraiment une fédération de tocards en France.
    Rue des rentiers… Tu m'étonnes !

  • T.J Thompson dit :

    Je me marre si l'Espagne arrive à payer ces assurances, l'Espagne c'est pas l'un des pays les plus endettés d'Europe ?!

  • Nemesis59 dit :

    C'est quand même malheureux d'en arriver là.
    J'ai l'impression que le basket et le seul sport où la sélection nationale est si mal vue !

    Premièrement, à chaque fois des joueurs refusent parce qu'ils n'ont pas envie .
    Ensuite, on a les clubs qui disent : "Ah ben non, on veux pas il va s'entrainer avec nous, les compétitions mondiales ça sert à rien on gagne pas de sous directement"
    Et pour finir on les fédé doivent assurer les joueurs dont les franchises sont déjà assurée. Ces même franchises râlant de devoir payer un joueur blessé.

    Sinon je comprend pas comment la sélection US n'a pas de soucis de police d'assurance … (quand on voit la dernière sélection avec les petits salaire d'Anthony et de Billups notament)

    • Gus#5 dit :

      Bah si le basket international a autant de mal c'est parce que les relations entre la FIBA et la NBA sont assez froide…

      • kbmamba dit :

        Le problème c'est que dans d'autres sports comme le foot ou le rugby les coupes du monde valorisent les joueurs sélectionnés et peuvent faire grimper la côte du joueur donc plus d'argent à la revente. En basket on n'a pas vraiment cette impression et je comprends quelque part que les dirigeants se disent que les risques existent mais qu'ils n'en tirent pas d'avantage.

    • kadenzza dit :

      tous simplement que la NBA est americaine, et si les joueurs joue en selection les USA n'arriveront pas ou auront beaucoup de mal a gagner.
      Maintenant qu'il n'y a ni URSS, ni Yougoslavie, bloquer la NBA suffit.

  • Swoosh974 dit :

    La FIBA dépendante indirecte de la NBA… LOL

  • frankic02 dit :

    J'avoue qu'à ce niveau là le fossé entre la NBA et la NHL est énorme, c'est beaucoup + simple pour les joueurs de NHL de participer aux compétitions internationales que pour les joueurs de NBA.

  • 3pt shot dit :

    Ce qui me fait rire, c'est le patriotisme supposé des Américains alors qu'ils font tout pour bloquer les étrangers vers leur sélection.

    Une solution peut s'imposer : si on bloque les joueurs étrangers, pourquoi ne pas interdire la sélection de joueurs NBA dans l'équipe américaine ? La Fédération américaine aurait-elle les moyens de payer les assurances (bien plus élevées) ?

    La stratégie internationale de la NBA pourrait en prendre un coup avec une sale réputation.