Autre

Dirk Nowitzki : « face à la France, ce sera certainement encore une belle boucherie »

Dirk Nowitzki a beau être un des trois meilleurs basketteurs de la planète et avoir gagné le titre NBA en juin dernier avec les Dallas Mavericks, il est bel et bien présent en Lituanie pour jouer avec l’équipe allemande au championnat d’Europe.
Les Français, qui affrontent l’Allemagne ce soir, le savent, c’est bien évidemment de lui que le danger viendra.

Pourquoi est-ce toujours aussi important pour vous de jouer avec l’Allemagne ?

Mon rêve, c’était de participer aux Jeux olympiques, ce que j’ai réussi à faire en 2008. Mais aujourd’hui, j’ai envie que les jeunes de cette équipe connaissent ça. Les trois quarts de la sélection ont été renouvelés et ces nouveaux joueurs n’étaient pas à Pékin avec nous. Je veux les aider à aller aux Jeux. Et puis j’adore toujours ce sport. J’adore la compétition, j’adore jouer au basket. C’est pour ça que je suis ici pour représenter mon pays et, je l’espère, obtenir des résultats.

Après votre victoire contre l’Italie, vous êtes à deux victoires pour aucune défaite. Vous espérez finir à la première place du groupe ?

On ne se prend pas la tête. On joue les matches les uns après les autres, sans faire de calcul. Il faut juste qu’on joue sans pression, que tout le monde soit impliqué et qu’on continue de bien faire circuler la balle. On a un gros match demain (vendredi) contre les Français. Donc pour l’instant, on espère juste gagner notre prochain match.

Que pensez-vous de la France justement ?

C’est certainement une des meilleures équipes de l’Eurobasket. C’est une équipe très athlétique, avec beaucoup de joueurs NBA et un des meilleurs meneurs d’Europe, Tony Parker. C’est lui qui orchestre le jeu et il est très rapide en pénétration. On aura du pain sur la planche ! Mais si on se bat comme aujourd’hui (jeudi) et qu’on produit le même effort collectif, tout est possible.

Ce sera un affrontement Parker vs Nowitzki ou France vs Allemagne ?

Tony est clairement un meneur exceptionnel, mais on ne peut pas se concentrer sur un seul joueur. Ils ont six, sept ou huit joueurs NBA (il y a en fait cinq joueurs NBA en équipe de France) qui, bien sûr, peuvent tous rentrer des tirs. Donc il faut qu’on défende tous, qu’on soit bien en place, derrière, à cinq, et qu’on soit performant au rebond. Mais ça va certainement encore être un match très physique parce que la France a beaucoup de grands, notamment aux ailes où ils sont grands et mobiles. Ce sera certainement encore une belle boucherie. (rires)

Propos recueillis par Romain Brunet pour Basket Europe
Acheter Magazine Basket Europe
Commentaires   |  48 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *