Autre

Preview France – Allemagne : les Bleus restent favoris

Les chiffres parlent d’eux-mêmes, la France n’a aucun complexe à faire face à l’Allemagne.

Depuis 2000, les Bleus mènent 8 victoires à 2 face à la bande à Nowitzki. Mieux, l’Allemagne n’a plus battu la France en match officiel depuis 2001.

Voilà pour le côté historique.

Côté terrain, même constat. La France ne semble plus être cette équipe capable d’alterner l’excellent et le catastrophique. Invaincue depuis 9 matches, la sélection tricolore connaît encore quelques trous d’air, mais elle a progressé mentalement dans sa capacité à ne pas fléchir.

Face à la Serbie à Londres ou la Lettonie à l’Eurobasket, les coéquipiers de Vincent Collet ont montré qu’ils savaient gérer les moments chauds.

En face, il y a une Allemagne jeune, mais emmenée par un monstre à deux têtes : Nowitzki et Kaman. All-Stars tous les deux, ils forment l’un des meilleurs duos d’intérieurs de cet Euro avec la paire Gasol.

Nowitzki-Kaman, une paire de All-Stars

Le premier, MVP en 2007 et champion NBA en 2011, joue sans pression. Il est là pour se faire plaisir et aider ses jeunes coéquipiers à décrocher les Jeux de Londres. Pour sa part, Kaman est revanchard. Il a vécu une saison compliquée aux Clippers, et il a faim de jeu. Ses 17 pts et 17 rbds face à l’Italie ont marqué les mémoires.

Pour la France, un seul mot d’ordre : éviter les fautes rapides sur ces deux-là. Joakim Noah et Boris Diaw devront éviter les fautes bêtes, sous peine de rejoindre le banc très rapidement.

Et on a vu que lorsque Diaw et Noah étaient sur le banc, ça tournait moins rond…

Une fois de plus, c’est Tony Parker qui devrait faire la différence. L’Allemagne le sait. Actuellement, personne ne peut stopper le meneur des Spurs, efficace à la finition ou dans la distribution.

On peut s’attendre à ce que les Allemands jouent la zone. A la fois pour perturber Parker mais aussi, comme les autres, pour nous forcer à shooter de loin. Face à l’Israël, Batum et Gelabale ont confirmé qu’il y avait un grand mieux à 3-points, et cela peut être décisif face aux Allemands.

« Il faut essayer de faire défendre les deux grands (Nowitzki et Kaman) qui ne l’ont pas encore trop fait pour l’instant, insiste Vincent Collet Il faut qu’on essaye de les déplacer un peu pour les user, parce que je ne suis pas sûr qu’ils puissent jouer beaucoup plus que ce qu’ils ont fait jeudi. »

Même si l’Allemagne fait peur, c’est indéniable, la France reste favorite de ce 3ème match. Un match capital puisqu’il pourrait être synonyme, pour l’une des deux équipes, d’un ticket pour le second tour.

Rendez-vous à 19h45 pour le live sur Basket Europe.

 

EQUIPES

FRANCE – 4.Noah (26 ans, 2,11 m) ; 5.Batum (22 ans, 2,03 m) ; 6.Séraphin (21 ans, 2,06 m) ; 7.Albicy (21 ans, 1,78 m) ; 8.Kahudi (25 ans, 1,99 m) ; 9.Parker (29 ans, 1,88 m) ; 10.Traoré (26 ans, 2,05 m) ; 11.Pietrus (30 ans, 2,02 m) ; 12.De Colo (24 ans, 1,95 m) ; 13.Diaw (29 ans, 2,03 m) ; 14.Tchicamboud (30 ans, 1,93 m) ; 15.Gélabale (28 ans, 2,00 m). Entraîneur : V. Collet.

ALLEMAGNE – 4.Benzing (22 ans, 2,08 m) ; 5.Herber (28 ans, 1,97 m) ; 6.Hamann (30 ans, 1,94 m) ; 7.Schultze (33 ans, 2,06 m) ; 8.Schaffartzik (27 ans, 1,83 m) ; 9.Ohlbrecht (22 ans, 2,10 m) ; 10.Schwethelm (22 ans, 2,01 m) ; 11.Pleiss (21 ans, 2,15 m) ; 12.Kaman (29 ans, 2,13 m) ; 13.Staiger (23 ans, 1,95 m) ; 14.Nowitzki (33 ans, 2,13 m) ; 15.Jagla (30 ans, 2,13 m). Entraîneur : D. Bauermann.

TELEVISION

Canal+ Sport (20H00, rediffusion sur Sport+)

 

Acheter Magazine Basket Europe
Commentaires   |  20 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *