Autre

France – Italie 91-84

Invaincue depuis 10 matches (préparation incluse), la France a fait forte impression vendredi soir en dominant avec la manière l’Allemagne de Dirk Nowitzki.

Après une journée de repos, Tony Parker et ses coéquipiers affrontent leurs ennemis de toujours : l’Italie.

Pour les partenaires d’Andrea Bargnani, c’est le match de la dernière chance pour espérer passer ce premier tour.

Bon match !

PREMIER QUART-TEMPS : 20-23

Une info : De Colo est dans le 5 à la place de Gelabale. Ça débute à 100 à l’heure avec un dunk de Nicolas Batum sur un caviar de Boris Diaw. Et derrière Bargnani répond avec un 2+1. De Colo et Batum marquent derrière (6-3). Parker trouve Batum quasi à chaque fois (8-3). 3 alley oop et 6 points pour Nico. Mais la France perd des ballons, et l’Italie égalise (8-8).

Boris Diaw se fait postériser par Andrea Bargnani et les Bleus n’arrivent pas à contenir l’intérieur des Raptors. L’Italie est devant (23-18). Heureusement, la France remet un coup de pression défensif et Tony Parker relance la machine.

Mickael Gelabale ne joue pas et Nicolas Batum se chauffe avec un Mordente qui floppe. C’est tendu et les Italiens sont devant.

DEUXIÈME QUART-TEMPS : 41-48

Tout est très brouillon avec deux équipes qui jouent beaucoup trop vite. Il faut poser le jeu mais les Français se précipitent. Nicolas Batum provoque la faute offensive de Danilo Gallinari.

Concours de flopping en ce moment ! Tony Parker a le champ libre et ramène les Bleus à 1 point. Et encore une faute offensive, cette fois à notre avantage. On connait les consignes des arbitres…

Charles Kahudi se bat mais la France a du mal à trouver des solutions offensives. Du coup, Vincent Collet rappelle Boris Diaw, qui provoque la faute. Toujours 25-22 pour l’Italie.

C’est l’heure des remplaçants pour les Bleus. Nando De Colo ramène les Bleus à égalité et Ali Traoré inscrit un panier avec la faute. Si nos remplaçants rentrent dans le bain, c’est une très bonne nouvelle !

Boris Diaw fait un beau mouvement ligne de fond mais Belinelli a trop d’espace à 3 points. 31 partout. Tout est compliqué mais c’est normal, l’Italie joue sa peau.

Ali Traoré a retrouvé sa confiance et marque encore. Mais Belinelli répond, l’Italie ne veut rien lâcher et Bargnani est chaud. La France, de con côté, a du mal à se trouver en attaque, à l’image de cette passe de Nando De Colo. Mais Noah profite de la mollesse défensive d’Andrea Bargnani pour claquer un dunk !

Le problème, c’est que Belinelli est en forme et que la défense lui donne trop d’espace. Temps mort pour la France après un 3 points avec la faute. L’Italie est à nouveau passé devant. Quelle intensité !

Les passes françaises sont trop précipitées, et pas assez appliquées. Les Italiens continuent de jouer dans l’agressivité et, pour l’instant, ils se montrent meilleurs que nous à ce petit jeu.

Boris Diaw a l’avantage de puissance et nous ramène un peu. Mais Belinelli est chaud à 3 points alors que sa nouvelle tentative de flopping n’a cette fois pas marché. Mais il inscrit un 3 points hyper chanceux derrière. Et l’Italie est devant : 48-41. Il va falloir resserrer défensivement.

TROISIÈME QUART-TEMPS : 60-67

Mickael Gelabale va démarrer la seconde mi-temps. Il était blessé au dos depuis le match face à Israël, et le staff a accepté qu’il entre en jeu.

Superbe action de l’équipe de France conclue par un lay-up de Boris Diaw. Et la France accélère avec Nicolas Batum, mais les Bleus ont énormément de mal à bloquer les pénétrations italiennes.

Andrea Bargnani n’arrive pas à arrêter Joakim Noah, et Boris Diaw ramène les Bleus à 2 points. Il faut arrêter les Italiens en défense maintenant, ce que fait Noah sur Bargnani. 50-48 pour l’Italie qui appelle un temps mort pour ne pas se laisser submerger par l’élan français.

La France domine la raquette : 38 points contre 16 pour l’Italie. En général, c’est plutôt une bonne indication. Nicolas Batum qui se fait avoir comme un bleu par Gallinari, mais qui lui rend la politesse. Le cinq majeur des Bleus tourne bien offensivement. Faute idiote de Boris Diaw alors qu’il ne restait qu’une seconde sur la possession. Dommage.

La balle échappe à Nicolas Batum alors qu’il montait au dunk. Et Gallinari nous tue poste bas. En tout cas, l’activité de Joakim Noah nous fait du bien. 58-54 pour l’Italie.

Tony Parker attaque les défenseurs italiens et vend ses fautes. Mais Bargnani marque encore. La capacité des italiens à fuir puis à revenir poste bas nous fait très mal. Les deux équipes accentuent les contacts mais, à l’image de cette dernière action, les Français semblent moins déterminés que leurs adversaires du jour. 65-57 pour l’Italie. Marco Mordente semble prendre toutes les fautes que Danilo Gallinari fait. Bizarre.

QUATRIÈME QUART-TEMPS : 91-84

3 points de Steed Tchicamboud qui fait du bien pour les Bleus. Et les Français qui reviennent grâce aux tirs à 3 points, c’est le monde à l’envers ! 67-66 pour l’Italie.

Danilo Gallinari nous repousse de loin mais Ali Traoré est dans un bon jour (70-68). Et Florent Pietrus se bat comme un diable : les remplaçants français font un gros match et on reste coincé à 2 points. Nicolas Batum n’a pas été aussi fluide que d’habitude aujourd’hui, mais il permet aux Bleus d’égaliser : 74 partout. C’est maintenant qu’il faut faire la différence.

Andrea Bargnani ne marque plus, et c’est une bonne nouvelle. Mickael Gelabale inscrit un nouveau 3 points et la France passe devant : 77-74. Ce n’était pas arrivé depuis longtemps, et c’est sans Tony Parker ni Joakim Noah !

Superbe contre de Nicolas Batum, décisif en plus puisqu’il permet à la France de rester devant : 77-76. Qu’est-ce qu’on aime Boris Diaw quand il nous montre sa technique poste bas. Et Belinelli nous transperce encore. C’est toujours aussi serré. On s’enflamme un peu là.

Encore une interception de Nicolas Batum avec ses bras interminables, mais on fait trop tourner la balle. Sans Tony Parker, les Bleus hésitent parfois à prendre leurs responsabilités alors qu’on est dans le money time.

L’Italie repasse devant sur un panier avec la faute. Temps mort de Vincent Collet qui sent que le match est sur le point de tourner. 81-79 pour l’Italie.

Faute sur Nicolas Batum alors que Tony Parker reste sur le banc. 81 partout. Encore une interception de Nicolas Batum mais Steed Tchicamboud prend un shoot trop compliqué, puis fait une faute non nécessaire. Et l’Italie reprend encore les devants : 82-81.

Superbe mouvement de Boris Diaw qui permet aux Bleus de reprendre une nouvelle fois l’avantage : 83-82 ! Nouveau raté de Bargnani, et Diaw qui continue son festival poste bas : 85-82 pour la France alors que Vincent Collet se prive volontairement de Tony Parker, c’est fou !

Belinelli force et Nicolas Batum va aller aux lancers pour consolider l’avance des Bleus. Un lancer et on prend deux possessions d’avance. Et il met les deux : 87-82, ça sent bon cette histoire.

Les Italiens artillent à vue, mais n’ont plus de réussite. Et Boris Diaw est princier : 89-82.

Dunk de Florent Pietrus et la France s’impose : 91-84. Ouf !

Acheter Magazine Basket Europe
Commentaires   |  252 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *