Eurobasket 2011 : le résumé de la dernière journée de la première phase

Emmanuel Laurin
8

C’était le dernier round. L’intensité est montée dans les tours avec un écart moyen et minime de 8 petits points, dont 4 rencontres décidées sur la marge la plus infime.

Les grosses nations vont se retrouver à Vilnius pour croiser – les groupes A et B d’une part, et les C et D d’autre part, avec pour nouveautés, les équipes de Macédoine, de Finlande et de Géorgie.

Groupe A  (à Panevezys)

C’est le cadeau de la journée. Il est l’œuvre de l’humaniste britannique Luol Deng qui affole les compteurs statistiques avec une sortie dantesque à 28 points, 14 rebonds, 6 passes et 2 interceptions. La Grande – Bretagne bat la Pologne (88-81) qui est la grande malheureuse du jour.

C’est la surprise du jour ! L’Espagne se fait cueillir par la Turquie (65-57) sans Pau Gasol. Turkoglu décoche le shoot qui tue à trois points (12 points) même si c’est Predlzic qui termine meilleur scoreur avec 18 unités.

La Lituanie n’a pas fait dans le détail contre la sélection portugaise (98-69). Après leur défaite contre l’Espagne, il fallait redresser la barre et Jasikevicius a mis le nez à la fenêtre avec 14 points en sortie de banc. Les Lituaniens rallient Vilnius avec 1 victoire – 1 défaite.

Classement

1. Espagne (4v-1d)

2. Lituanie (4v-1d)

3. Turquie (3v-2d)

4. Pologne (2v-3d)

5. Grande-Bretagne (2v-3d)

6. Portugal (0v-5d)

 

Groupe B (à Siauliai)

Le Thriller ! Revenue du diable vauvert (un 24-5 dans le dernier quart), l’Italie pousse l’Israël en prolongations durant laquelle Guy Pnini (22 points) inscrit le shoot qui fait mal (93-89 pour un score final de 96-95). Euro catastrophique pour les Italiens et Bargnani qui malgré ses 26 points et 11 rebonds, manque le lay-up de la victoire avant de fauter Yaniv Green qui marque le lancer franc décisif.

La Lettonie voulait décrocher son premier succès afin de ne pas rentrer bredouille au pays. Heiko Schaffartzik en a décidé autrement. L’arrière allemand a été énorme dans le finish avec le trois points décisif (81-80) et un double double sur le match (11 points et 10 passes).

Un autre match tendu ! Et une fois n’est pas coutume, la France s’en sort vainqueur (97-96). Les Bleus ont eu le tir de la gagne mais TP a raté le coche. Gélabale a été héroïque avec 11 points et des gros shoots derrière l’arc. Les Bleus partent donc à Vilnius avec 2 victoires dans la besace, c’est tout bon !!!

 

Classement

1. France (5v-0d)

2. Serbie (4v-1d)

3. Allemagne (3v-2d)

4. Israël (2v-3d)

5. Italie (1v-4d)

6. Lettonie (0v-5d)

Groupe C (à Alytus)

Bataille des derniers dans le groupe C. Mais la Finlande pouvait en s’imposant contre  le Monténégro se donner un espoir de participer au second tour. Ils ont gagné (71-65) grâce au travail de sape de Tuukka Kotti (11 points, 8 rebonds) et profitent de la défaillance Bosniaque pour s’inviter en deuxième semaine.

Nation historique du basket, la Croatie quitte la compétition par la petite porte. Défaite 74-69 par la Grèce, elle n’a pu rivaliser contre Fotsis et Vasileadis (17 points chacun).

La Macédoine peut se féliciter d’avoir naturalisé Bo McCalebb. Le petit meneur né à la Nouvelle-Orléans a encore maîtrisé son sujet (22 points) et permet à son pays d’adoption de se qualifier pour la deuxième semaine en battant la Bosnie (75-63). Mieux encore, leur bilan est de 2 victoires pour la seconde phase.

Classement

1. Macédoine (4v-1d)

2. Grèce (4v-1d)

3. Finlande (2v-3d)

4. Croatie (2v-3d)

5. Bosnie-Herzégovine (2v-3d)

6. Monténégro (1v-4d)

 

Groupe D (à Klaipeda)

La Géorgie était en ballotage favorable mais en s’inclinant (79-69) contre la Bulgarie de Earl Rowland (25 points), elle hypothéquait largement ses chances de qualification. Heureusement pour eux, l’Ukraine a fait le métier et la Géorgie va pouvoir s’envoler vers Vilnius.

C’était le choc au sommet du groupe D. Les Slovènes ont mené tout le match, et on serait tenté de dire « à la David Blatt » se sont fait crucifier sur un tir décisif au buzzer. Cette fois, pas de JR Holden, mais un Sergei Monya froid comme une lame pour la victoire étriquée (65-64). Vorontsevich a fait le taff (18 points) pour le premier non-match de Kirilenko (8 points à 3/10).

La Belgique n’aura pu empocher une seule victoire dans cet Eurobasket. L’Ukraine, bien emmené par sa doublette d’intérieurs Oleksey Pecherov (15 points) et Viacheslav Kravtsov (13 points et 16 rebonds), s’impose facilement 74-61 mais cela est insuffisant. Exit pour les deux équipes !

 

Classement

1. Russie (5v-0d)

2. Slovénie (4v-1d)

3. Géorgie (2v-3d)

4. Bulgarie (2v-3d)

5. Ukraine (2v-3d)

6. Belgique (0v-4d)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

8 Responses
  1. john_mallory

    "La Macédoine peut se féliciter d’avoir naturalisé Bo McCalebb. Le petit meneur né à la Nouvelle-Orléans a encore maîtrisé son sujet (22 points) et permet à son pays d’adoption de se qualifier pour la deuxième semaine " –

    -> Je suis pas daccord c'est quoi ce délire? depuis quand un seul homme peut faire la différence? dans ce cas, pourquoi Luol Deng n'a pas ramené son équipe au second tour?

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

octobre 2018
L M M J V S D
« Sep    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements