Autre

Ronny Turiaf assume le choix des Bleus

Blogueur sur L’Equipe.fr, Ronny Turiaf n’élude pas la polémique qui enfle après le non-match des Bleus face à l’Espagne.

Pour le pivot de l’Equipe de France, absent en raison d’une blessure à la main, ses coéquipiers ont fait des choix qu’ils assument, et polémiquer là-dessus est une perte de temps.

« Quoi que tu fasses, quoi que tu dises, on savait que les gens auraient des choses à dire. Mais si on avait eu un joueur majeur qui se blessait alors qu’il n’était pas aussi « important » que les précédents, ça aurait été une erreur majeure. »

A propos de blessure, Turiaf prend alors l’exemple de Tony Parker en 2006, celui de Boris Diaw en 2009 ou encore le sien au Tournoi de Londres.

« Le discours qui dit « vous avez fait une faute » est un peu une perte de temps. Si ça n’avait pas été l’Espagne en face, on ne l’aurait pas entendu car il n’y aurait pas eu cet écart. On fait des choix. Là, c’est celui de tout miser sur le quart de finale parce qu’on a l’objectif olympique en tête. »

Par ailleurs, il réfute l’idée que la France a choisi la Grèce parce que c’est un adversaire plus facile.

« Sinon j’entends ici où là que la Grèce ne nous ferait pas peur. Ce n’est pas vrai. C’est une équipe qui joue très bien ensemble, qui a des valeurs collectives qui font d’elle une nation différente. Si l’équipe est en quarts, c’est qu’elle est bonne. Donc il faut remettre les choses en place. Elle ne fait peut-être pas peur à certains mais à nous oui car on connaît sa qualité et la valeur de ses individualités. »

Et il rappelle que certains Bleus ont une revanche à prendre par rapport au couac de l’Euro 2005 (ndlr : la France menait de 7 points à 40 secondes de la fin avant de s’incliner).

« Quand j’étais sur un lit d’hopital pendant la demi-finale en 2005, la fin rocambolesque ne m’a pas fait du tout rigoler. Elle n’est jamais passée. »

Nous non plus…

Acheter Magazine Basket Europe
Commentaires   |  16 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Gus#5 dit :

    Hum … un discours complètement à l'opposé de celui des autres joueurs …
    Nando De Colo :
    "Non, on n'a pas clairement décidé de perdre…."
    Andrew Albicy :
    'On n'a pas calculé,…"
    Ali Traoré
    "Oui, on voulait gagner ce match quand même."

    et là Turiaf :
    "On fait des choix."

    Les joueurs auraient plutôt dû orienté leur discours sur le fait que TP avait besoin de repos, et que Noah était blessé, plutôt que sur l'envie ou non de perdre, ça aurait été plus crédible…

    Après je pense quand même qu'un ne pas jouer à fond ce match, n'est pas une mauvaise idée, on n'est pas les premier à le faire, et nous ne serons sûrement pas les derniers. Les journalistes étrangers qui crachent sur notre équipe de France pour ça, seront les premiers à vanter l'intelligence du staff de leurs équipes nationales qui prendra cette décision! Ou alors ils feront comme les journalistes français actuellement, ils ne diront rien!

    • worldwidethe2nd dit :

      Vouloir le gagner c'est une chose, ce sont des compétiteurs. Mais se priver de Parker et Noah au coup d'envoi, contre l'Espagne, ils ont beau avoir la meilleure confiance en eux c'était écrit que ça serait dur de l'emporter. Après c'est plus dans la manière de perdre que c'était moche, en se secouant un peu et en étant concentré on ne doit pas perdre de -30

    • RjRdo9 dit :

      Je pense que pour Albicy, De Colo et Traoré, c'est un peu la loose en gros ils sont pour une fois titulaire pour perdre un match!!! Je pense qu'il pouvait rien dire d'autres a la presse

  • Alliterator dit :

    J'espère que les idiots de journalistes ne vont pas continuer à critiquer les bleus sur ça, faudrait pas que ça les perturbe pour la suite de l'euro.

    • footixxxx dit :

      tout à fait d'accord avec toi .

      -La France a joué 8 match en 15 jours , autant faire reposer les cadres pour les matchs à élimination .

      -Et puis quelle chance de pouvoir choisir son adversaire pour les 1/4

  • Crazyedd dit :

    l'envie de gagner etait biensur présente, mais avec les choix de coaching (logique soit dit en passant) l'envie de siffit pas face a l'Espagne… au retour des vestiaire les bleus ont pris un eclat par manque de "gniack", n'oublions pas que les espagnol on fait jouer leurs titulaires eux…. Après avoir subi un ecart tel, que l'on ne peu le rattrapper face a une equipe comme celle là, j'pense qu'on a travaillé quelques trucs avec notre banc sans se soucier du score… L'important c'est Jeudi maintenant laissons les travailler tranquiillement on fera les bilans après l'euro…

    • Le rabat-Joie dit :

      de toute façon titulaire ou pas la France est très loin du niveau de l'espagne. Je pense que Collet a très bien fait de faire ce qu'il a fait c'est à dire de garder la victoire miraculeuse contre l'espagne en finale si cette dernière ne perd pas par un Gros excès de confiance avant…

  • ClicheySport dit :

    C'est bien beau comme discours.
    Après si tu crois que dire que la Grèce te fais quand même peur ça va les amadouer.
    Je sais bien que ce n'est plus la même équipe que 2005 mais ça reste des grecs, comme en foot, les allemands restent des allemands.
    J'espère de tout coeur que ça va passer, mais dans le cas contraire, cette fois je vais pas chialer si l'Espagne explose la Slovénie de l'autre coté.

  • T_Mac75 dit :

    Parfaitement d'accord avec Ronny

  • Shadout dit :

    c est pénible on entend à peine parler de cet euro en dehors des media spécialisés et le seul truc qui ressort c'est ca.
    ca fait de la peine serieux. Ils avaient qu'à s'interresser depuis le debut ils auraient vu des super matchs. Et puis en foot on fait pareil en poule si on a gagné les 2 premiers matchs on fait jouer les remplacants sur le 3eme et ca pose aucun probléme à personne.

  • 3pt_shot dit :

    Bien sûr que perdre le match était le meilleur des choix : la Grèce, la Russie ou la Serbie sont plus abordables qu'affronter la Lituanie ou l'Espagne en demi-finale.

    Les Espagnols ne sont pas les derniers dans le mode calcul truqueur. On a laissé TP et Jooks au repos. Ce qui est regrettable, c'est la calamiteuse entame de 3è quart-temps, sinon l'écart aurait été d'une dizaine de points.

    La France est favorite de l'Euro et je ne suis pas si sûr que les Grecs soient contents de la jouer, surtout avec des absences importantes.

    Et si la défaite est lourde, elle constitue un bon rappel en matière d'humilité, de jeu et de rigueur. Si on doit jouer deux fois l'Espagne et gagner un des deux matchs, autant prendre le deuxième !

  • TheWorm91 dit :

    pas de panique, laissons les parler ! soyons plus intelligents qu'eux ! on a perdu, on a donné la victoire aux spanish,point barre ! mais il n'y a pas le feu, ça n'est pas le vrai match… ronny a raison, si l'un des cadres avait ete blessé , là ils aurait bien rigolé en disant que le staff etait nul .etc ……….. d'abord les quarts ensuit on verra , chaque jour une étapes …. si on veut la victoires suivons les règles , on a jamais été aussi prêts du but ……

  • RjRdo9 dit :

    Il vaut vraiment zero pouce ton commentaire

  • lego dit :

    pour résumer tout ça les grecs on les enc….

  • 2_mains_gauches dit :

    Et puis merde après tout! On s'est quand même mis en position de faire ce choix en étant invaincu jusqu'à ce match!!!
    Bientôt on va se faire engueuler parce-qu'on a été trop bons? Ils auraient préféré quoi tous ceux qui critiquent? Que l'on arrache la 4ème place sur le dernier match au goal-average???
    Ca commence à me gonfler tout ça! On devrait tous être en rangs serrés derrière les bleus et au lieu de ça on se fait des procès à la noix!!!

    Allez les bleus et merde aux empêcheurs de tourner en rond

  • SANCHO_DE_CUBA dit :

    J'ai qu'une envie… qu'on gagne ce match contre les Grecs!