Autre

Yannick Noah : « Joakim est vraiment content d’être là »

Yannick Noah est arrivé en Lituanie pour soutenir son fils et l’équipe de France de basket au championnat d’Europe. Hier soir, il était parmi les supporteurs français, assis au premier rang, pour encourager le fiston lors du quart de finale entre la France et la Grèce.

Il sera de nouveau présent dans la Kaunas Arena pour la demi-finale France-Russie, mais ne sera pas là, en cas de finale, dimanche, car il doit repartir demain pour participer à la Fête de l’Humanité à La Courneuve.

Vous avez vibré lors du quart de finale, ça a été chaud ?

J’ai souffert. Qu’est-ce que c’est dur de suivre comme ça du bord du terrain. On a envie de les aider, on est un petit groupe de supporteurs que je viens de retrouver. Il y a une bonne ambiance, ça fait du bien.

Cette équipe n’a jamais décroché, c’est un signe ?

Oui, c’est ce qui fait la différence et c’est un peu l’histoire de leur Euro jusqu’à présent. Une histoire qui n’est pas achevée. Quand ça devient difficile, ils ont des nerfs, ils ont des tripes, ils restent lucides dans les moments difficiles, et c’est ce qui a fait toute la différence. Ça se joue à quelques petits détails et quand il s’agit de faire basculer la victoire de notre côté, ils ont été bons les petits. Ça fait du bien de gagner !

Vous êtes content de voir Joakim s’épanouir en équipe de France ?

Vous savez, un père souhaite toujours que ses mômes d’être bien et de s’éclater. Je sais qu’il s’éclate dans le basket, il adore ça. Je sais aussi que c’est un joueur d’équipe et c’était vraiment dommage qu’il ne vive pas ce type de compétition, ces émotions, ces aventures qui sont fantastiques, d’autant que c’est un bon groupe, avec des mecs sains. Je pensais vraiment qu’il allait se fondre dans ce groupe, en tout cas moralement. Et puis ça a l’air de bien se passer également au niveau du jeu. En tout cas, tout ce que je sais aujourd’hui, c’est qu’il est vraiment content d’être là.

Acheter Magazine Basket Europe
Commentaires   |  17 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *