Autre

Le Spirou Charleroi et Galatasaray qualifiés en Euroleague

Les clubs français n’ont malheureusement pas pesé lourd dans le tournoi qualificatif pour le tour principal de l’Euroleague.

Il ne restait donc plus que le Galatasaray et Lietuvos Rytas à Vilnius, et Nymburk et Charleroi à domicile pour prétendre aux deux derniers strapontins pour la grande compétition européenne.

Finalement, ce sont les Turcs du Galatasaray et les Belges du Spirou Charleroi qui sortent vainqueurs et se qualifient donc pour l’Euroleague.

Galatasaray – Lietuvos Rytas (71-63)

Le Galatasaray avait forte impression contre l’Asvel. Ils l’ont confirmé contre le Lietuvos Rytas. Auteur d’une mise en route délicate (21-13), les Turcs ont passé la surmultipliée dès le second quart en infligeant un 17-7 qui les remettait en contrôle du match. Et sur les ailes d’un Lakovic encore chaud de la veille (10 points, 5 passes), d’un Shipp (12 points), d’un Andric (11 points) et d’un Preston Schumpert (14 points) fidèles au poste, l’équipe du Galatasaray a su conserver la tête et rallie donc son objectif du tour principal. Pour les Lituaniens, la défaite est amère à domicile. Elle sonne comme un bis répétita pour le jeune Jonas Valanciunas qui n’a pas démérité (8 points, 5 rebonds) mais avec Seibutis à 15 points et les remplaçants Jeretis et Barbraukas à 12 et 10 points, la faillite des titulaires pèse lourd pour Rytas.

Les joueurs d’Oktay Mahmuti seront donc reversés dans le groupe D où sont déjà qualifiés : Asseco Prokom, FC Barcelona Regal, Montepaschi Siena, Unics Kazan et Union Olimpija. Le Galatasaray aura donc toutes ses chances si l’on excepte les deux favoris du groupe que sont les ogres barcelonais et siennois.

Charleroi – CEZ Nymburk (79-53)

A domicile, le Spirou a dominé l’équipe tchèque de Nymburk grâce à une adresse nettement supérieure à celle de leurs adversaires du soir (19/37 pour 51% contre 16/43 pour 37%). Pour Charleroi, c’est l’ancien ébroïcien Chris Hill qui est sorti de sa boîte avec 21 points et 12 rebonds pour 27 de ranking en autant de minutes jouées. Demond Mallet à 18 points, Christophe Beghin à 12 points et 9 rebonds ont assuré la marque alors que la révélation géorgienne de l’Euro Tornike Shengelia n’a fini qu’à 6 petits points. Notez également la perf toute en sobriété de l’ancien NBAer Jiri Welsch qui finit à 6 points et 7 passes contre ses compatriotes tchèques. Pour Nymburk, Eugene Lawrence termine meilleur marqueur avec 10 points juste devant l’ancien choletais Lamayn Wilson à 9 unités. C’est dire le désert offensif traversé par la formation tchèque.

Charleroi gagne donc le droit de participer dans le groupe C au tour principal de l’Euroleague où il rencontrera Anadolu Efes, Emporio Armani Milano, Maccabi Electra, Partizan Belgrade et le Real Madrid. C’est donc loin d’être gagné pour le Spirou. Le groupe C s’apparente au groupe de la mort avec des grosses écuries qui se battront pour accéder au Top 16. Peut-être, l’addition de Michael Gélabale permettra aux belges de monter dans la hiérarchie… rien n’est moins sûr.

Commandez le magazine papier Basket Europe
Commentaires   |  8 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Zadig_ dit :

    Dans la presse belge c'est assez divisé sur Gelabale, apparemment le coach des Spirous parle de 3 semaines d'absence et compte sur lui alors que le manager Jacques Stas parle de "4, 5 ou 6 semaines et d'une réunion avec son manager ce mercredi pour en discuter".

    Par contre, c'est manque de bol, ils étaient censés tomber dans la poule D qui est plus abordable mais ont été reversés dans la poule C parce que deux équipes d'une même ville ne peuvent se rencontrer dans une poule identiques (Galatasaray et Efes Istanbul)…

  • Michel Jourdain dit :

    Sérieux ? Charleroi s'appelle le Spirou Charleroi ? 🙂
    Le lock-out a du bon ! ON apprend de ces trucs !

    Et vive le Petibonum Cholet !

  • Solaris061 dit :

    Hé oui Charleroi c'est LE SPIROU avec comme logo le personnage de la BD. Quoi de plus normal dans la ville du Journal Spirou et de l'école de Charleroi comme on l'appelle (Jijé, Franquin, Peyon, Morris etc…) ?
    Pour parler basket, j'ai vu les deux matchs contre l'Alba et Nymburk, c'était solide. Dommage qu'ils tombent dans ce groupe de la mort mais en même temps, comme Charleroi lorgne sur une place qualificative directe de s'être payé la tête de Berlin deux fois en deux ans pourraient pousser la FIBA a offrir cette place à la Belgique. Ce n'est que justice a mon sens.

  • aurephx dit :

    Une idée du pivot que Charleroi va engager?

  • lbj6mvp dit :

    fantasio?