Autre

Strasbourg : Lavoy Allen, le travailleur de l’ombre

Il fait partie du « Big Three » de la SIG qui vient de faire tomber le Cholet Basket en ouverture de ce championnat de Pro A.

Avec 10 points, 4 rebonds et 2 passes (13 d’éval), Lavoy Allen a largement contribué à la victoire des siens.

Basket Europe vous propose d’en savoir un peu plus sur ce rookie US de la Pro A.

Une légende de Temple

Avec 1 147 rebonds en 4 ans de carrière à Temple, Lavoy Allen est tout simplement le meilleur rebondeur de l’histoire de l’université de Philly. Discret hors du terrain, Allen est un travailleur de l’ombre par excellence. Sélectionné chaque année dans le meilleur 5 de sa division, il a fait de son bagage défensif sa carte de visite pour la NBA.

Drafté par les Sixers en 50ème choix, Allen a rapidement décidé de franchir l’Atlantique pour l’Alsace car il ne voulait pas attendre la fin des pourparlers en NBA. Aubaine pour le président Bellon, ce joueur est aussi peu loquace hors des parquets qu’efficace et sobre dans sa pratique professionnelle.

Quand il répond à nos confrères des Dernières Nouvelles d’Alsace, il explique en peu de mots que la défense est une simple question de placement :

« Il faut être au bon endroit au bon moment »

Son coach renchérit et détaille un peu le propos :

« Il est impressionnant défensivement. C’est un faux lent, très rapide pour sortir sur les picks et rentrer à nouveau ».

Une pièce essentielle du dispositif Collet

Auteur d’un début de match tonitruant, « une séquence de très haut niveau » dixit Vincent Collet, quand il score 8 des 11 premiers points de son équipe, Allen dispose d’un shoot très fiable dans le petit périmètre et sait se montrer opportuniste pour marquer les points faciles ou se battre pour provoquer les fautes adverses.

Ensuite pénalisé par les fautes – preuve que l’intérieur américain s’adapte encore au jeu européen, son impact a été moindre dans le jeu. Kevin Anderson a pris les choses en main et avec 10 points dans le dernier quart a définitivement été l’assassin des Choletais. Mais à l’avenir, Allen sera certainement un rouage essentiel du système Collet, comme toujours orienté vers le jeu de passe et l’alternance entre le jeu intérieur et extérieur.

Disposant avec Justin Harper d’un grand finisseur, Lavoy Allen fera office de point d’ancrage, à la fois pour diffuser le jeu comme pour fixer la défense adverse. Capable de faire de bonnes passes, intelligent dans le jeu, et déjà habitué à Temple à jouer un basket organisé, Allen sera amené à avoir un plus grand rôle dans les prochains matchs de Strasbourg.

Et le sélectionneur des Bleus de conclure :

« Je ne suis pas certain qu’il devienne, un jour, un grand joueur aux États-Unis. Mais il a tout pour être un joueur très fort en Europe. »

Mix pre-draft NBA

http://www.youtube.com/watch?v=Q2DQnJQQeR0

Commandez le magazine papier Basket Europe
Commentaires   |  8 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *