Euroligue : Nancy s’effondre en deuxième mi-temps face à Cantu (80-69)

Dimitri Kucharczyk
7


Les années se suivent et se ressemblent pour les clubs français engagés en Euroligue. Malgré le retour de Nicolas Batum, Nancy s’est ainsi incliné, pour l’ouverture de la saison, chez les Italiens de Cantu (80-69).

Pourtant, le match avait plutôt bien commencé côté français. Jean-Luc Monschau utilisait Nicolas Batum pour démarrer les systèmes et l’ailier des Blazers servait avec plaisir Akin Akingbala sous le cercle. Le pivot nigérian usait alors de sa mobilité pour prendre de vitesse les lourds intérieurs italiens.

Akin Akingbala dessous, Adrien Moerman dans la course

Adrian Moerman, au relais, gambadait lui gaiement pour prendre de vitesse l’équipe de Cantu, très bien servi par un Nicolas Batum toujours en mode distributeur. Mais s’ils avaient du mal à suivre le rythme adverse, les Italiens ne désespéraient pas et se battaient avec leurs armes. Menés 21-17 à la fin du premier quart-temps, ils continuaient de faire circuler le ballon pour mettre hors de position la défense nancéienne, et s’offraient des positions à 3 points qu’ils convertissaient.

Nancy ne baissait pas le pied, malgré un passage délicat de Pape Philipe Amagou à la mène, et les deux équipes rejoignaient les vestiaires sur un score de parité, 44 partout, grâce à un Nicolas Batum collectif et un rythme de jeu élevé.

Nicolas Batum mieux défendu et le rythme de Nancy disparait

Mais les symptômes étaient trop évidents pour ne pas permettre à Cantu de les combattre. En donnant la priorité au repli défensif et en augmentant l’intensité défensive sur les déplacements de l’ailier habituel des Blazers, l’équipe d’Andrea Ciciarini (15 points) prenait les devants pour ne plus les lâcher. Côté Nancy, on regardait Nicolas Batum se battre pour se démarquer, et lorsqu’il n’y arrivait pas, on tentait des assauts désordonnés et désespérés vers le cercle adverse.

Sans jeu rapide, sans alternance entre intérieur et extérieur et sans mouvement du ballon, Nancy bégayait offensivement, sans jamais parvenir à trouver de solution. Dans ces conditions, Cantu n’avait plus qu’a dérouler pour s’imposer (80-69). Nicolas Batum (13 points, 7 rebonds, 8 passes) forçait en fin de match pour ramener les siens, mais avec peu de réussite. Et les quelques ballons volés par John Linehan ne changèrent pas la donne.

Nancy s’incline et démarre mal sa saison en Euroligue. Il reste évidemment beaucoup de matchs à jouer, mais il faudra retrouver une alternance et une sérénité offensives si l’équipe veut aller plus loin dans la compétition.

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

7 Responses
  1. Blackowski

    Un petit Gelabale ferait beaucoup de bien au Sluc en Euroligue côté offensif, en complément de Batman et Akinator ! On croise les doigts !

        1. STV4

          "Vu le contrat qui le liait à nous et l’expiration de la date butoir pour qu’il soit inscrit par un autre club pour ce premier tour de l’EuroLigue, Mickaël Gelabale ne peut participer à cette phase initiale de la saison régulière avec aucune autre équipe que Charleroi. C’est pourquoi nous lui avons refait une nouvelle proposition de contrat jusque fin décembre”, explique Éric Somme, le président du Spirou Charleroi au quotidien La Dernière Heure.

          Je pense que c'est toi qui a mal compris non? 😉

  2. vspan7

    Une bonne défense sur Batum, et Nancy devient (tristement) inoffensif…C'est un peu simpliste mais les autres équipes du groupe feront la même chose et Nancy aura du mal à engranger ne serait-ce qu'une ou deux victoires…

Leave a Reply

Archives

juin 2018
L M M J V S D
« Mai    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements