Autre

3ème journée de Pro A : les cadors en imposent

Vendredi, Gravelines. Ce soir, Cholet, Nancy et Roanne : les cadors commencent à marquer leur territoire. Strasbourg reste également dans la course alors que Le Mans marque l’arrêt quand Orléans engrange une première victoire comme un grand ouf de soulagement.

BasketEurope vous propose un résumé complet de cette 3ème journée de Pro A.

Vendredi

Lyon-Villeurbanne – Gravelines-Dunkerque : 69-72

Ça y est, Tony Parker a connu la défaite pour son retour en Pro A. Le BCM a défendu fort, l’Asvel a été inconstante, et c’est Gravelines-Dunkerque qui remporte le duel au sommet.

Pau-Lacq-Orthez – Paris-Levallois : 78-88

Malgré le match de mammouth de Junior Elonu (17 points et 16 rebonds), la bonne partition de Mendy (20 points) et Gipson (19 points), c’est bien le Paris-Levallois qui vient s’imposer en terres béarnaises. Eric Chatfield a encore allumé la mèche avec 26 points (à un 10/16 très propre). David Noel (13) et Jawad Williams (15) ont fait le boulot derrière tout comme Masingue a fait du Masingue avec 10 points et 10 rebonds.

Samedi

Chalon/Saône – Cholet : 71-79

Parti un peu (trop) vite, le lièvre chalonnais s’est ensuite fait déposer par la tortue choletaise qui a géré son effort, avec le coup de chaud de Nichols (24 points).

Le Mans – Orléans : 72-76

C’était déjà l’urgence dans le Loiret avec deux défaites en deux matchs. Mais l’Entente Orléanaise a vaincu le signe indien en allant l’emporter dans la Sarthe grâce à un Amiral retrouvé : 14 points, 6 rebonds, 5 passes.

David Monds termine meilleur scoreur avec 17 points (à 7/10) alors que Brian Greene cumule un bon 12 points – 10 rebonds. Les deux équipes ont arrosé à trois points (5/22 pour le MSB et 6/21 pour l’EO), c’est donc au combat (38-30 pour Orléans au rebond) que le match a basculé.

Taylor Rochestie est encore le meilleur manceau avec 14 points, 7 rebonds, 5 passes mais à 5/13 aux tirs.

Poitiers – Dijon : 66-49

C’est un tout petit score où l’équipe qui recevait à dicté sa loi… et à St Eloi s’il-vous-plaît pour le PB. Dijon a tenu pendant trois quarts temps avant de craquer complètement et laisser filer les pictaves vers leur seconde victoire de la saison.

Encore une fois pour Nelhomme, ce sont les vétérans US qui assurent le scoring avec le trio Miller (13), Younger (10 et 9 rebonds) et Grant (11, 8 rebonds et 5 passes). En face, seul Sean Marshall atteint la barre des 10 avec 12 points mais l’adresse dijonnaise était aux abonnés absents : 20/61 à 2 points et 4/23 à 3 points. Les arceaux ont dégusté !

Point Evan Fournier du week-end : 8 points, 4 rebonds et 3 passes. Honnête mais peut mieux faire !

Roanne – Hyères-Toulon : 116-90

Privés de Morlende et de Hughes (plus Fein), les varois n’étaient pas de taille à lutter contre une Chorale remontée comme une pendule après la fessée reçue des mains gravelinoises la semaine dernière.

Dans un match débridé, les stats pleuvent telles les 15 passes décisives du nouvel arrivant Kareem Reid ou les 13 de son homologue Barrett (plus 18 points).

116 points encaissés, l’addition est salée et c’est Dylan Page qui se voit décerner la palme de la main chaude avec 32 points à 12/19 dont 7/11 à trois points et 8 rebonds. Un véritable récital !

Strasbourg – Le Havre : 78-69

Il avait peur de son impact physique et il avait raison. Avec 12 points et 13 rebonds, la rentrée de Mahinmi s’est bien passée à un niveau individuel mais son équipe s’est inclinée contre un Strasbourg beaucoup plus équilibré.

5 joueurs (quasiment 6 avec Ricardo Greer à 9 unités) terminent à au moins 10 points marqués avec en tête de gondole, l’ancienne terreur des arceaux, Air Max Zianvéni (19 points et 9 rebonds).

Ce dernier a parfaitement relayé Lavoy Allen sorti au bout de 8 minutes pour blessure. Nic Pope termine à 21 points pour aider le grand Ian mais ça ne suffira pas, la SIG remporte son deuxième succès de l’année.

Nanterre – Nancy : 64-85

Après leur déconvenue en Italie pour leur entrée en Euroleague, Nancy voulait retrouver le goût de la victoire et c’est le promu nanterrien qui a joué la victime expiatoire. Adrien Moerman confirme qu’il est dans de bonnes dispositions offensives en ce moment en finissant avec 19 points. Batum termine lui avec 15 unités plus 5 passes et 5 rebonds (et 3 interceptions) quand Akingbala fournit son double double de rigueur (10 et 12). Xavier Corrosine (21 points) va commencer à se sentir seul pour le promu francilien.

Photo : Chorale Roanne
Commandez le magazine papier Basket Europe
Commentaires   |  12 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Le SLUC seule équipe invaincu de ce début de saison =-)

  • GoCavs86 dit :

    Encore une fois Poitiers gagne sur un Petit Score !! A chaque fois l'adresse adverse est à gerber, mais la défense est solide !! Evan pas énorme mais il sort un 3 points venu d'ailleurs dans le dernier quart 1m50 derrière la ligne, et c'est là que Poitiers à pris son avance…sinon l'action du match, c'est un cross de Marshall sur Wright qui l'a totalement mis dans le vent…Bref, Merci Poitiers !! 😀

    • PB86_what_else dit :

      Allez soyons fous les playoffs cette année et fournier explose a partir de decembre et ce sera LA saison du PB86 😀

  • JFG dit :

    Lavoy Allen a joué 8 minutes car il a eu des fautes rapides, il ne s'est pas blessé.

  • GrRulz dit :

    David Monds, un joueur magnifique

  • maxboss54 dit :

    Roanne à vraiment une belle équipe

  • Jocel1 dit :

    On dit plus Entente orléanaise 😉 ni EO

  • Da_Spark dit :

    Wahou Roanne a marqué plus de points que les deux équipes de poitiers-dijon!

    Bon ba sinon Le Mans se fait taper par Orléans comme à chaque fois….

  • Bort72 dit :

    Avant ce match contre Orléans, j’espérais que Le Mans pouvait créer la grosse surprise de la saison, mais maintenant j'ai peur qu'ils ne puisent pas viser mieux qu'une place entre la 4ème et la 8ème. Même si Orléans a montré de belles choses, Le Mans a été moyen notamment dans la raquette (tant en défense qu'en attaque). Après Koffi n'est pas encore revenu au top, Batista était un peu amorphe (juste 2 paniers au poste) et Rochestie était peut être un ton en dessous de ses 1ers matchs (enfin quand même meilleure éval de l'équipe et du match). Toutefois la saison est longue et on est pour le moment qu'en phase de "démarrage"