Autre

ASVEL : le président est inquiet

Le constat est dur mais logique. Malgré les présences de trois joueurs NBA (Tony Parker, Ronny Turiaf et Hilton Armstrong), l’Asvel se retrouve dans la seconde moitié de tableau avec deux victoires en six matches.

Pire, avec une seule victoire d’avance sur les lanternes rouges, l’Asvel inquiète, etson président, Gilles Moretton, sort de son silence dans Le Progrès.

« C’est une grosse déception… Face à nous, tout le monde fait un bon match mais ce que nous avons produit est loin de ce que nous espérons. On ne peut pas être à 13/27 aux lancers-francs et, surtout, la manière n’est pas là. Collectivement, on n’y est pas, nous sommes sur des individualités… »

Seul Phil Goss échappe aux critiques.

« Je suis inquiet. Ce que je vois ne me va pas du tout. Goss est à la hauteur mais les autres sont transparents. Avec deux matches cette semaine, ils ont l’occasion de se rattraper. Mais il va falloir qu’ils montrent quelque chose »

Et la situation en NBA, avec un possible accord dans la semaine, n’arrange pas les plans de l’Asvel qui pourrait voir partir ses deux joueurs français, dont le leader du groupe, Parker.

Commentaires   |  4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • piiroo dit :

    Je pense que l'arrivé de Parker, et surtout Turiaf à fait mal au groupe.. Cette équipe gagnait, avec des jeunes sur le terrain avant leurs arrivés. Maintenant, Westerman, Lacombe, Fofana et même Armstrong cirent le banc…

  • nockawa dit :

    Ca me rappel l'EdF à une époque où 4 joueurs sur le terrain regardaient Parker jouer…
    Par contre une chose est sûr, l'ASVEL ne tient pas le choc à l'intérieur, ca s'est bien vu contre Le Havre.

  • Shaq13 dit :

    Faut les comprendre ils ont pas de gros moyens le HTV cette saison… Ah zut c'est l'ASVEL… Ah zut je suis lyonnais…