Autre

Eurochallenge : Pau et Roanne au révélateur

Après une semaine chargée en bouleversements, Roanne et Pau vont retrouver les parquets pour en découdre en EuroChallenge. Roanne se déplace en République Tchèque et Pau en Allemagne avec la volonté d’avancer.

L’Elan Chalon sera lui sur ses terres au Colisée pour y défier les Géants d’Anvers et oublier la désillusion subie en seconde période contre l’Asvel ce weekend.

Dernier match pour coach Brouillaud

Interrogé par nos confrères du Progrès, le coach intérim de la Chorale qui dirigera son troisième et dernier match ce soir en EuroChallenge, revient sur ces derniers jours mouvementés.

Tout a commencé par le choc de l’annonce faite par le club de démettre Jean-Denys Choulet de ses fonctions, le 15 novembre dernier, et ce, à quelques heures du match d’EuroChallenge.

« J’ai su que j’allais coacher le match contre Goverla vers 17h30. J’étais très vite dans le feu de l’action. Je n’ai pas eu d’appréhension car d’une part, la pression était sur les joueurs et puis je n’ai pas vraiment eu le temps d’en avoir. Je ne savais pas non plus à quelle sauce j’allais être mangé, puis le président m’a dit que j’allais faire la transition. J’y suis allé avec ce que je sais faire. J’ai parlé avec mes mots et puis j’ai travaillé huit ans avec Jean-Denys, je vois comment on aborde un match. J’ai eu une heure pour me préparer. Je me suis plongé dans le basket, sans me laisser parasiter par le reste. »

Le nouveau coach s’en tire avec une victoire étriquée (81-78) mais une victoire tout de même. On apprend rapidement que Luka Pavicevic devient l’entraîneur officiel du club. Mais ce dernier n’arrivera qu’en cours de semaine, et c’est donc sur Frédéric Brouillaud que tombe la charge d’assurer en championnat contre Dijon. C’est chose faite avec une victoire convaincante (80-58).

Et il reste donc ce soir. Ce dernier match contre Prostejov. Une course contre la montre qu’il doit mener à bien jusqu’à son terme. Sans relâcher l’effort. Et sans oublier la situation du club.

« Savourer ? Peut-être plus tard. J’ai beaucoup de retenue par rapport à cette semaine car je sais comment cela est arrivé (mise à l’écart de coach JDC). Prendre l’intérim de cette manière fait que j’ai du mal à savourer. Je n’oublie pas qu’il y a une personne qui est « mal » en ce moment, je pense aussi à lui. »

Pau en terrain difficile

Pour l’Elan Béarnais de Laurent Vila, direction Allemagne pour se frotter au second de la Bundesliga : les Artland Dragons. Considéré comme le gros morceau de la poule, il faudra être fort pour Pau qui vient de remporter son deuxième succès en championnat ce weekend grâce à un énorme Teddy Gipson.

« Artland propose un jeu très construit, organisé, sous contrôle. Au-delà d’une palette de jeu très variée, il y a une vraie alternance intérieur-extérieur dans cette équipe avec des grands qui peuvent shooter de loin et des petits qui peuvent poster. »

Avec la volonté de faire jouer les jeunes malgré tout, le nouveau coach palois reconnaissait aux micros de la République des Pyrénées que le chemin vers la victoire ne sera pas simple du tout.

« Avec Artland, le danger est différent à chaque match. Ils prennent le fait du jour et appuient ensuite là où ça fait mal. Déstabiliser un tel ensemble dans sa salle ne sera pas simple ».

Chalon : ne pas jouer à l’ « Anvers »

La défaite amère du weekend contre Villeurbanne a laissé quelques traces. Et si les joueurs sont plutôt contents d’avoir un autre match qui vient dès ce soir, coach Beugnot prévient qu’il faudra avoir les yeux en face des trous dès le coup de sifflet initial.

« Il faut que l’investissement soit maximum sur ce que l’on a à faire par rapport à l’adversaire. On n’existe que dans ce schéma-là ».

Anvers n’est effectivement pas le premier venu. Actuel second derrière l’ogre Spirou en ligue belge, les « Géants du Port » ont quelques arguments de valeur. De là à en faire le gros morceau du groupe ?

« Pourquoi pas » confiait Beugnot dans les colonnes de la République de Saône et Loire, « dans la mesure où Anvers est encore plus présent défensivement que les autres. Mais il y a aussi de la verticalité, de l’adresse et surtout beaucoup de vaillance. »

Les matchs français du soir

BK Prostejov – Chorale de Roanne (18h)
Artland Dragons – Pau Lacq Orthez (19h30)
Elan Chalon – Anvers Giants (20h30)

Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *