Autre

Eurochallenge : Roanne gagne tout en souffrance

Que ce fut compliqué, mais au final, ça compte comme une victoire. Un rush « à la Paris Levallois » de Prostejov a bien failli ruiner le bon match roannais dans les ultimes instants mais au final, la Chorale prévaut et peut continuer de croire en ses chances européennes.

Pour les deux Elans, la soirée a été plus compliquée. Pau-Lacq-Orthez a subi la loi allemande d’Artland et se prépare à une sortie prématurée du circuit alors que Chalon garde ses chances mais a heurté le mur d’Anvers au mauvais endroit.

Roanne évite le hara-kiri de justesse

Imaginez, la Chorale (qui ne pète pas la forme non plus ces derniers temps) qui mène tranquillement contre Prostejov dans le dernier quart. Un confortable coussin de 18 points d’avance à 2 minutes 30 du terme. On se dit que tout ira bien.

Mais un 17-0 en rafale fait revenir les adversaires du soir à une longueur. Slezak (13 points) concluait une action à 4 points cauchemardesque avec la faute de Philippe Braud. 1 petit point d’écart et c’est Solo Diabaté, le pestiféré, qui se retrouve sur la ligne de réparation. Un tremblant 1/2 qui ne met pas la Chorale à l’abri d’un trois points décisif.

Jamar Smith (19 points) échoue cependant sur sa dernière tentative, et tout ce que l’histoire retiendra, c’est que John Holland a été époustouflant avec 29 points et 9 rebonds. Son compère Barett n’était pas mal non plus avec 18 points (4/4 derrière l’arc). Roanne s’impose finalement 85-87 et présente un bilan de 2 victoires pour 1 défaite.

Pau cache la misère mais ça fait 0-3

83-62 à 8 minutes de la fin du match. Pau est carrément hors-jeu sur ce match. Les hommes de Laurent Vila parviennent à calmer les ardeurs des dragons d’Artland avec seulement 4 petits points marqués, mais le match était déjà plié.

Au final, le score paraît moins sévère (87-81) mais l’écart était bien réel. Adam Hess, l’ancien roannais, termine avec 21 points et a inspiré son équipe à trois points : 12/22 (Hess : 4/6).

Côté palois, le héros du weekend, Teddy Gipson, était fatigué (2 points), et personne n’a réellement pu prendre le relais si ce n’est Elonu avec 19 points (7/9 aux tirs), 7 rebonds et 3 contres. Morency montre également de bonnes choses (11 points et 7 rebonds). A confirmer en championnat !

Anvers gifle Chalon (90-65)

On se demandait si les géants du Port d’Anvers étaient le gros morceau du groupe. Eh bien, oui, ils le sont. Répondant présent aux moments cruciaux (fermeture des quart temps), l’équipe d’Eddy Casteels a fait mal aux Chalonnais.

Michael Roll en particulier a démonté la défense chalonnaise avec 25 points et 7 passes. Pour Chalon, encore et toujours, c’est Blake Schilb qui mène la révolte avec 21 points et 5 passes. Il est encore un peu esseulé même si Delaney score 14 points plus ses 7 prises au rebond.

Anvers prend donc les commandes de ce groupe en enchaînant sa deuxième victoire de rang.

Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *