Autre

Claude Bergeaud : « on avait construit l’équipe sans Boris »

Sur L’Equipe.fr, Claude Bergeaud a réagi à l’annonce de la fin de la grève en NBA.

L’entraîneur des JSA Bordeaux est tout sauf surpris par cette reprise programmée pour Noël, et il évoque le futur départ de Boris Diaw, mais aussi de Nicolas Batum et du duo Parker-Turiaf.

L’issue du conflit

« On s’y attendait à Bordeaux. J’ai toujours été optimiste quant à cette résolution. Comment, dans un business comme celui de la NBA, pouvait-on s’asseoir sur autant d’argent, encore plus en période de crise ? Je pensais même que le lock-out serait levé il y a deux semaines, avec une répartition des revenus à 50-50 entre les propriétaires et les joueurs, comme ça a finalement été le cas. J’avais entendu quelques bruits allant dans ce sens. »

Départ de Diaw et des autres Français

On avait composé une équipe cet été sans prévoir Boris Diaw. Sans Nicolas Batum, Nancy pourra également s’en sortir, puisqu’ils pourront le remplacer sans trop perdre au change. Ils ont le budget pour, et ont surtout encore une place pour un joueur étranger. Mais cet accord NBA pourrait changer pas mal de choses à l’ASVEL, qui ne pourra se renforcer qu’avec des joueurs français. Et qui, en France, peut remplacer Ronny Turiaf et Tony Parker ? »

Intégralité de l’interview

 

Commentaires   |  14 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *