Autre

Tony Parker : « avec Nico, Boris et Ian, on a essayé de faire kiffer les gens »

Dans une longue interview accordée à l’AFP, Tony Parker revient sur son départ de Villeurbanne, et sur le mois et demi passé en Pro A.

La fin de la grève

« J’ai été surpris de cette nouvelle, comme tout le monde. Je suis comme vous, je l’ai appris ce matin (samedi). Maintenant il va falloir que je reparte à San Antonio. Après la première annonce il y a deux semaines je pensais que je serais là jusqu’à mi-janvier. »

« Je suis content de la fin de la grève, mais une reprise en janvier ça m’allait aussi. (…)  Je ne pensais vraiment pas qu’on allait recommencer. On m’aurait dit il y a deux semaines que le NBA reprenait j’aurais été super content. Là, aujourd’hui, ça fait bizarre: moi dans ma tête je restais à l’Asvel, j’avais déjà des plans pour Noël, j’étais en France et on coupait la dinde à Lyon! »

Son retour aux Etats-Unis

« Je n’ai pas encore décidé quand je vais repartir. Je verrai ça avec l’équipe demain, et après je verrai si on a le droit de parler à nos entraîneurs, à notre équipe pour savoir un peu ce que Gregg Popovich veut faire. Apparemment on reprend le 9 décembre, j’aimerais arriver au moins une semaine avant, pour me remettre du décalage horaire, prendre le rythme parce qu’on va commencer vite ».

Son départ de la Pro A

« Tout le monde, Nico (Batum), Bobo (Diaw), Ian (Mahinmi), tout le monde a essayé de donner au basket français et de faire kiffer les gens pendant un mois et demi. Je tiens à remercier aussi Ronny (Turiaf): en revenant de blessure, il n’avait pas joué depuis deux mois et demi et tout ce qu’il a donné pendant un mois, je le félicite, c’était très sympa de sa part. Les autres équipes ont de la chance qu’on ne reste pas plus longtemps: on commençait à prendre un rythme, on allait monter en puissance ».

Intégralité de l’interview

Commentaires   |  18 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *