Autre

Asvel : l’après Tony Parker et Ronny Turiaf commence

Après avoir vécu dans un rêve éveillé pendant quelques semaines, le réveil est plutôt brutal pour l’Asvel.

Tony Parker et Ronny Turiaf vont retraverser l’Atlantique pour fêter Noël avec la NBA et ce sont deux des meilleurs joueurs de l’équipe qui disparaissent d’un coup.

Sur le plan sportif, le coup est dur, et l’Asvel voit son statut de candidat au titre passé à « modeste avec du potentiel » selon son coach, Pierre Vincent.

Les deux joueurs ne seront donc pas du voyage d’Ostende pour le troisième match d’Eurocoupe, mais les jeunes Théo Léon et Rudy Déal, si.

D’ailleurs, pour Gilles Moretton, il faut vite que les jeunes rentrent dans l’équipe et surtout ne pas rester bloqué sur les départs, certes douloureux, des deux stars NBA.

« Nous savions que ça n’allait pas durer mais nous espérions qu’ils restent avec nous jusqu’à la fin du mois de décembre. Il y a forcément de l’émotion mais c’était fabuleux de les avoir avec nous. Aux autres joueurs, maintenant, de se retrousser les manches en se rappelant ce que nous avions fait en Lituanie (NDLR : A Vilnius lors du tour préliminaire de l’Euroligue, où les Villeurbannais avaient battu Gravelines et rivalisé avec Galatasaray) » explique-t-il au Progrès.

Il faudra donc construire sur l’aventure Parker, qui a beaucoup apporté, notamment pour les jeunes joueurs comme Paul Lacombe.

« J’ai beaucoup appris au contact de Tony mais je ne vais pas cacher que son départ va me faire du bien. Depuis un mois ça n’a pas été facile pour moi, j’ai accumulé beaucoup de frustration. Nous aurons forcément un peu de pression mais c’est à nous de prouver que nous pouvons continuer à gagner sans lui. »

Avec ces départs, prévus de toute façon, la vraie saison de l’Asvel commence demain en Eurocoupe, et il semble que le recrutement, en cours de saison, d’un intérieur d’impact soit dans les tiroirs des dirigeants de Villeurbanne.

Offre spéciale Noël - Basket Europe, choisissez votre cadeau
Commentaires   |  4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *