Autre

Le Fener en route pour le Top 16

C’était le dernier match de Thabo Sefolosha au sein du Fenebahce Istanbul, et s’il n’a pas particulièrement brillé individuellement (6 points, 6 rebonds), il aura tout au moins la sensation du travail accompli.

Sans lui, son équipe peut désormais voguer tranquillement vers le Top 16 s’ils confirment cette victoire convaincante du soir contre Olympiakos (86-70).

Le Curtis Jerrells Show

Avec un bilan équilibré (3-3) pour les deux équipes, la pression se met véritablement sur le Fenerbahce qui accueille les Reds d’Olympiakos. Et ce d’autant plus que l’équipe grecque avait su faire respecter sa loi sur son parquet (81-74).

Après un premier quart d’échauffement (16-17), les locaux se retrouvaient soudainement malmenés par un collectif grec bien en place (25-29). C’est le moment choisi par Curtis Jerrells pour commencer son show.

Le second meneur du Fener trouve la faille dans la défense préparée par Dusan Ivkovic à la manière de Bo McCalebb, ou plus proche de nous de Tony Parker. Il inscrit 8 points rapides (17 points, et 5 passes en tout) et permet à son club de prendre les devants à la pause (42-36).

Le Fenerbahce bien plus physique

L’écart se stabilise en seconde période avec un Fenerbahce beaucoup plus intense en défense. Le pivot slovène Gasper Vidmar, Preldzic ou encore Sefolosha (tous à 6 points), et James Gist (7 points, 7 rebonds), voilà des gabarits difficiles à bouger.

Et le duo américain Kyle Hines et Kalin Lucas, respectivement 14 (et 7 rebonds) et 13 points, malgré toute sa vélocité et son envie, ne peut pas lutter. Et comme Spanoulis (7 points, 4 passes, 4 balles perdues) n’est pas dans un grand soir, l’Olympiakos fait grise mine.

Et les Reds explosent complètement en dernier quart (27-14). Roko Ukic (16 points) achève les minces espoirs de victoire grecque alors que le vétéran Omer Onan s’occupe de créer un écart conséquent pour la forme.

Le score final est 86-70 et Istanbul se dirige tranquillement avec cette victoire vers le Top 16, et pourquoi pas, aller jusqu’au Final Four qui se déroulera… dans leur salle.

 

 

Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *