Autre

Nicolas Batum : « ce n’est pas un adieu, mais un au revoir »

Devant une trentaine de journalistes et 500 spectateurs, Nicolas Batum a donné sa dernière conférence de presse pour dire au revoir aux supporters du SLUC.

Disponible, il a donné trois heures de son temps pour répondre aux questions des journalistes mais aussi des fans.

De son aventure à Nancy, Batum ne garde que de bons souvenirs, une grande expérience où il a beaucoup appris et, il pense même revenir un jour.

« Cela a été un super expérience, où durant ces 2 mois extraordinaires j’ai énormément appris. Je n’ai jamais autant appris et progressé en si peu de temps ! Je ne peux que sortir plus fort de cette expérience. Je remercie le coach car il a réussi a faire en sorte que mon jeu progresse et que je m’intègre très rapidement. Il m’a énormément aidé. Mais attention, ce soir, je ne dis pas adieu mais au revoir… »

Batum a également rendu hommage aux supporters de Nancy

« Je n’ai pas été surpris par le public, car lorsque je jouais au Mans… je détestais venir ici !  Il y avait cette pression de gagner un public, qui pousse durant 40 minutes ! Ce soir,  je peux vous dire que je suis bien content d’être passé de l’autre côté maintenant. Du côté du public Nancéien.  Si nous avons zéro défaite, ici pour le moment, c’est en grande partie grâce à eux… (puis s’adressant directement au public.).. c’est surtout grâce à vous ! Quand John (Linehan), dans son speech d’avant match, dit ” Ici c’est chez nous , c’est  vous dire qu’on a pas le droit a l’erreur. De partir aux USA, sans défaite à domicile c’est une petite fierté car c’était l’un de mes objectifs en arrivant ! »

Batum ne retient donc que du positif, il repart à Portland mercredi et garde en mémoire tous ses matches avec Nancy, notamment la victoire à Vitoria, la plus belle à ses yeux.

Christian Fra a aussi réagi, les larmes aux yeux, il dit un grand merci au joueur de l’équipe de France.

« On a eu un très grand Nico ! Nous savions bien qu’il n’allait pas rester indéfiniment ! Il nous a fait vibrer et plaisir ! On ne peut que lui dire merci. »

Commentaires   |  6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • GoldHedges dit :

    "Je ne vous oublierais jamais"

    Quelques années plus tard, pas un mot au public qui l'a ovationné comme aucun ancien joueur ne fut jamais ovationné…

    Ce coup-ci "ce n'est pas un adieu mais un aurevoir"

    Attention Nico avec les promesses sentimentales…

    • arigoold dit :

      On s'en fout on sait très bien que c'est des promesses en l'air mais on sait aussi tout ce qu'il a apporté au SLUC pendant 2 mois et pour ca je dis chapeau l'artiste

      • RCaron59650 dit :

        "Quelques années plus tard, pas un mot au public qui l'a ovationné comme aucun ancien joueur ne fut jamais ovationné…"
        Certes, mais public qui a vite oublié, grâce à l'intelligence de son président, tout ce que ce gamin de 18ans avait fait pour eux, et qui n'a pas admis que ce gamin qui a bien grandi ait privilégié l'aspect sportif à l'aspect sentimental à 8 mois des JO.
        Donc, certes ces déclarations c'est beaucoup d'enrobage, mais on peut le croire sincère!

  • Twiix54 dit :

    Sauf le président qui a tenter de faire passer ce non retour comme un "acte de trahison"

  • Nikolaz dit :

    Moi aussi j'y étais et j'en e garde pas la même impression que toi. J'ai trouvé les réactions des supporters un peu limite. Toutes les fautes commise sur lui étaient contestées par le publics….
    Voilà mon impression…