Autre

Chalon fait tomber le leader nancéien

L’après-Batum semble difficile à digérer pour Nancy qui s’incline pour la troisième en quatre matches depuis le départ du MVP de novembre.

Chalon s’impose 72-65 malgré un dernier rallye des hommes de Monschau en dernier quart.

Nancy dans le dur physiquement

Après leur semaine chargée, Chalonnais et Nancéiens se retrouvaient pour un derby au sommet entre le leader incontesté et invaincu du championnat et le troisième. Sur leur parquet du Colisée, les joueurs de Greg Beugnot semblent avoir été les plus frais.

Leur voyage en Sibérie digéré, ils ont pris le meilleur départ en insistant à l’intérieur sur un Alade Aminu saignant (16 points et 7 rebonds). Et comme Malcolm Delaney n’était pas mal non plus (17 points, 4 rebonds, 4 passes), le one – two punch de l’Elan creusait l’écart.

Les Nancéiens manquaient clairement de jus. Physiquement courts, ils ne disposent plus de leur facilité offensive sans Batum. Kenny Gregory manque encore de jeu (5 points à 2/9) mais les couguars avaient la tête à l’envers offensivement (18 balles perdues) en première mi-temps.

Un retour trop court

Akingbala (17 points, 11 rebonds) dans un premier temps, puis Schuler (19 points, 7 rebonds) dans un second, ont bien limité les dégâts pour le SLUC ; mais leur retour dans les ultimes instants fut vain, Gregory ratant un 3-points dans le coin qui aurait remis l’écart à -1.

Au final, l’Elan s’impose avec autorité sur ses terres et plonge Nancy dans le doute. Blake Schilb termine avec 15 points, 4 rebonds, 8 passes mais aussi 7 balles perdues (l’essentiel en seconde mi-temps) alors que Tchicamboud marque 12 points dans la victoire.

Illian Evtimov réalise également un bon match avec 6 rebonds et 7 passes.

Commentaires   |  11 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *