Autre

L’Elan doit rebondir

Comment se relever d’une défaite de 40 points ?

C’est probablement la question qu’on se pose du côté de Pau après l’énorme rouste infligée par Le Havre.

Déjà mené de 30 pts (61-31) à la mi-temps, Pau Orthez va finalement perdre de 40 points (102-62) contre le treizième du championnat. Pas très rassurant, surtout quand les deux prochains matches sont contre les co-leaders, Nancy et Chalon.

Mais pas question de dramatiser pour la recrue Claude Marquis et le coach Laurent Vila, car une défaite reste une seule défaite et ce peu importe l’écart de point.

« Mieux vaut perdre une fois de 40 points que plusieurs fois d’un point » pense Marquis dans un discours habituellement réservé aux footballeurs.

 

« Une année, Pau avait pris 40 points contre l’Asvel et remporté un titre à deux mois d’intervalle. Ce n’est pas un souci » poursuit son coach à Sud Ouest

On évoque donc plutôt l’accident de parcours pour expliquer cette défaite.

« Nous étions sur une bonne dynamique, rappelle Vila. Il faut effacer ce match, continuer à travailler et continuer à avoir confiance en nous. »

Avec les nouvelles recrues comme Allan Ray et Marquis, puis le retour des blessés, l’optimisme est de mise malgré cette lourde défaite. C’est une question d’orgueil.

« Nous avons été blessés dans notre orgueil. Ça ne peut être que positif pour réagir » avoue Florian Lesca.

Commentaires   |  1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *