Autre

Pro A : Nancy et Chalon suivent le rythme, l’ASVEL chute

Avec Gravelines qui ouvrait le bal hier soir, les deux autres leaders de la Pro A se devaient de réagir ce soir.

Et si ce fut facile pour Chalon à Poitiers, ce fut en revanche plus compliqué pour Nancy à Pau. Au final, les deux escouades s’en tirent indemnes et continuent de partager leur fauteuil à trois.

Derrière, Le Mans continue d’engranger les victoires sur les épaules de son meneur Rochestie, plus que jamais candidat au titre de meilleur joueur étranger de l’Hexagone.

Pau-Lacq-Orthez – Nancy (66-73)

Sur son parquet, l’Elan Béarnais a bien failli créer l’exploit. Revenu à force de travail sous les panneaux, les palois passent même devant (59-58) dans le troisième quart, mais à l’expérience, Nancy reprend les commandes. Et ne les relâchera plus (66-73).

Jamal Schuler termine avec 17 points, Akingbala domine toujours dans la peinture avec 14 points et 9 rebonds. Le Virus atteint également les 10 points (plus 6 passes) et permet donc au SLUC de rester au contact de Chalon et Gravelines au sommet du classement.

Côté béarnais, la pilule est difficile à avaler mais la performance d’ensemble de l’équipe atteste d’une amélioration. Junior Elonu cumule 14 points et 10 rebonds, Gipson ajoute 12 points alors que Maravic et Ray sont tous deux à 11 unités.

Hyères-Toulon – Le Mans (79-101)

Rien n’est bien normal dans la saison d’Hyères-Toulon. Boudeur (et à juste raison), Kareem Reid (13 points, 6 passes) était bien sur le terrain ce soir pour jouer contre Le Mans. Tout comme Rick Hughes (12 points) débarqué dans l’après-midi d’un vol transatlantique depuis les USA.

Mais une nouvelle fois privé de leur meilleur joueur, Morlende, le HTV a sombré contre l’équipe mancelle qui a visiblement tout misé sur le championnat cette année. Taylor Rochestie a encore une fois été monumental avec 29 points et 9 passes.

Le meneur américain a fait le boulot pour les absents (Coleman et Sommerville) et il a été bien aidé dans sa tâche par JP Batista qui s’offre un énorme double double : 16 points et 14 rebonds.

Et comme Boungou Colo et Kouguère était en verve offensivement (14 points chacun), le MSB n’a fait qu’une bouchée des toulonnais qui sont plus que jamais relégables. Dans l’autre sens, Le Mans se place en 4ème position, juste derrière le trio de tête.

Poitiers – Chalon (57-81)

Mais où est passée la folie des Arènes poitevines ? Que sont devenus les fiers guerriers pictaves qui allaient de surprise en surprise ces dernières saisons ? Ruddy Nelhomme doit se le demander également. Le PB86 connaît une saison cauchemardesque et tombe logiquement contre Chalon (57-81).

Comme inertes, sans inspiration (18/63 aux tirs), les joueurs de Poitiers encaissent une nouvelle défaite qui fait très mal au moral puisque c’est la 8ème de suite. Seul Badiane surnage avec 18 points et 7 rebonds.

Pour l’Elan Chalon, la victoire est une simple formalité. Aminu passe un double double (19 points, 11 rebonds), Evtimov lui rend la pareille (14 et 10), et Delaney continue de scorer comme si sa vie en dépendait (18 points).

Beugnot et ses hommes voguent tranquillement vers les sommets pour y rejoindre Gravelines et Nancy.

Nanterre – Asvel (97-81)

C’est la surprise de la soirée ! Les promus franciliens disposent (et avec la manière) de l’Asvel et remportent une victoire précieuse pour le maintien. Et ce succès fut acquis à longue distance avec un 14/28 très propre de la part de la JSF.

Xavier Corosine a encore une fois montré la voie à suivre en la matière avec 15 points tous acquis derrière l’arc (5/7). Mais comme lui, Brun termine à 15 unités, plus les 18 de Riley et Daniels, Nanterre a sorti tout son arsenal offensif.

De l’autre côté, c’est un ancien de la maison, Edwin Jackson, qui est le plus en rythme (24 points et 4 passes). Donnadieu avait raison de croire que son ancien poulain est en pleine progression individuelle, mais la recette collective n’a pas prise.

Les hommes de Pierre Vincent se sont fait dominer aux rebonds (32 contre 21) et n’ont surtout pas pu refaire leur retard concédé d’entrée de jeu (25-12).

Commentaires   |  5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • GoCavs86 dit :

    Oui ou est passé la combativité Poitevine…j'étais au match et je dois dire que c'est décevant ! On s'offre pas de panier facile, et on bute sur une énorme défense chalonnaise, et en prime, on manque un peu de réussite, qui aurait pu nous faire rester dans le match un peu plus ! M'enfin la victoire est 100% mérité ! Et au passage, peut être verra t'on la vidéo demain sur ce site, mais Jordan Aboudou à sorti un dunk qui m'a fait lever de mon siège, un poster à une main juste exceptionnelle !

    • Ed86 dit :

      j'étais aussi au match… et je partage ton avis… j'ai l'impression que l'attaque du PB s'est résumée à Miller passe à Grant ou Guillard, feinte de shoot, et on s'enfonce dans la raquette pour se faire contrer ou perdre le ballon… le manque de réussite a fait le reste sur les quelques bons tirs… Heureusement que Pape était la pour quelques dunks rageurs dont il a le secret, mais seul, c'est difficile… J'y ai un peu cru quand ils sont revenus à -10 dans le 3e QT, mais les espoirs se sont vite éteints… Enfin bon il faut continuer à les soutenir, on sait de quoi ils sont capables! (même si c'est vrai que ça devient de plus en plus dur de s'en rappeler…).
      et c'est clair que le dunk d'Aboudou était fou, à la 2K!
      Vivement le prochain match, la saison n'est pas finie!!!

  • deidara dit :

    Allez Chalon !