Autre

Pro A : Orléans et Pau sur le fil, Gravelines et Le Mans en mastodontes

Avant la pause traditionnelle du All Star Game, la Pro A s’était donné un dernier rendez-vous en ce 27 décembre pour en découdre sérieusement.

Le Classico n’a pas déçu avec un match tendu de bout en bout alors que les leaders ont fait honneur à leur réputation.

BasketEurope vous propose un aperçu complet des résultats de cette 13ème journée.

Gravelines-Dunkerque – Strasbourg (74-54)

Zianvéni à 12 points comme meilleur marqueur de Strasbourg : cela n’augure rien de bon. Le pourcentage de réussite de la SIG fait mal aux dents : un affreux 24/76, soit 32% qui ne permet évidemment pas aux hommes de Collet de lutter contre une armada telle que celle de Gravelines-Dunkerque.

Ricardo Greer termine à 4/12 (mais avec 14 rebonds !) alors que Kevin Anderson déraille à 3/12…

Au contraire, avec un Akpomedah qui marque 17 points à 6/7 aux tirs ou un Johnson qui totalise le même quota à 7/11, le BCM navigue tranquillement vers une 11ème victoire en 13 journées. Un rythme infernal qui propulse les maritimes tout en haut de la scène hexagonale avant le break du ASG.

Hyères-Toulon – Nancy (84-97)

Tout en contrôle, le SLUC n’a pas eu à forcer son talent pour venir à bout de vaillants mais (toujours) trop courts varois. Les 24 points et 10 rebonds du vétéran Rick Hughes sont par exemple vains tout comme les 21 unités de Mouhammad Faye.

Pape Philippe Amagou s’offre une sortie à 23 points alors que Moerman et Samnick pointent à 14 points par tête pour offrir une victoire facile des couguars en terres sudistes.

Avec un match de retard au cap de l’année civile, Nancy attrape tout de même sa 10ème victoire en championnat et peut envisager une seconde partie de parcours moins accidentée, car sans l’épreuve de l’Euroligue chaque mercredi (ou jeudi).

Le Mans – Paris-Levallois (99-76)

La folie parisienne est retombée sévèrement dans la Sarthe. Les hommes de Christophe Denis ont subi la loi de l’inévitable Taylor Rochestie (21 points, 5 rebonds, 10 passes) avec notamment un troisième quart très offensif pour le MSB (33-24).

A côté du meneur US, les autres représentants de l’Oncle Sam se sont mis en lumière avec Travon Bryant en mode double double (17 points, 10 rebonds) ou 13 points d’Alex Acker et 17 de Marcellus Sommerville.

Côté parisien, Eric Chatfield n’a pas trouvé la mire avec 15 points concédés à 4/13 aux tirs. Son coéquipier Jawad Williams n’a pas fait beaucoup mieux avec 5/12 pour 11 points. Seuls Lamont Hamilton avec 18 points et 7 rebonds et Trenton Meacham et son perfect (4/4) pour 10 points ont réussi à sauver les meubles.

Dijon – Orléans (63-64)

Dijon surfait sur une période faste dans sa saison à rebondissements, mais leur départ dans le match contre Orléans faisait mentir la tendance. Un 23-12 plongeait effectivement la JDA dans le doute, et ce, sur son parquet.

L’Entente Orléanaise comptait elle sur un David Monds de gala (20 points, 7 rebonds) pour mener le jeu tranquillement pendant trois quarts temps. Et en fait, malgré l’impulsion de Bobby Dixon (26 points, 7 rebonds), le seul à surnager pour Dijon, Orléans a réussi à tenir de bout en bout dans un match sans grande adresse (40% des deux côtés).

Le retour des hommes de Borg n’a pas suffi et l’EO continue de se replacer parmi les candidats aux As avec un bilan de 8 victoires pour 5 défaites qui était loin d’être garanti quelques journées en arrière.

Poitiers – Cholet (69-76)

C’était le match de la peur, et à ce petit jeu-là, les grands frères choletais l’ont emporté contre les poitevins. Tendu par la série de 5 victoires de rang, Erman Kunter avait décidé de se passer des services de Hite et faire confiance à ses cadres.

Fabien Causeur n’a pas manqué à l’appel en délivrant une performance solide (24 points) tout comme DeMarcus Nelson (21 points) qui devait une revanche après son match manqué contre Dijon.

Les 9 points et 11 rebonds de Luca Vebobe ont également apporté leur pierre à l’édifice fragile de ce CB en convalescence.

Pour le PB86, Evan Fournier (17 points) a bien essayé de stopper l’hémorragie de défaites mais ni lui, ni encore Kenny Younger (16 points, 7 rebonds) n’ont pu inverser la tendance. Poitiers continue de s’enfoncer au classement…

Nanterre – Le Havre (69-86)

Une belle victoire à l’extérieur du Havre sur le parquet de Nanterre qui permet au STB de respirer un petit peu (4 victoires – 9 défaites) et de se sortir de la zone dangereuse.

Encore une fois, la recette de Sousa s’est basée sur ses joueurs américains avec John Cox qui termine à 23 points et Nic Wise qui en ajoute 21. Marc Judith est le meilleur pour la JSF avec 15 points, 5 rebonds et 5 passes.

Roanne – Chalon/Saône (69-76)

On en attend souvent beaucoup mais ce soir, il a répondu présent. Lui, c’est Joffrey Lauvergne. Le jeune intérieur chalonnais a inscrit 10 points et pris 7 rebonds et a bien aidé à la victoire de son Elan contre la Chorale de Roanne.

Contre John Holland qui a noirci la feuille (22 points, 11 rebonds, 3 passes et 27 d’évaluation), le collectif chalonnais (5 joueurs à plus de 10 points) a fait la différence avec notamment un démarrage sérieux (9-19) et 20 points d’avance avant le dernier quart (45-65).

Les hommes de Beugnot continuent donc de caracoler en tête du championnat avec 2 petites défaites concédées en 13 rencontres jouées.

Pau-Lacq-Orthez – Lyon-Villeurbanne (92-91)

Commentaires   |  5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *