Autre

Eurocoupe : deux défaites pour entamer le Last 16

C’est au Sportica que s’ouvrait le Last 16 pour les clubs français, le BCM Gravelines-Dunkerque recevait le Valence Basket pour ce qui s’annonçait comme un véritable test d’entrée.

Et malheureusement, les Nordistes n’ont pu résister à l’armada espagnole emmenée par un conquistador bien de chez nous, Nando De Colo (19 points et 7 passes) dans une défaite 69-63.

Nando comme à la maison !

Pour son retour à la maison (Nando est Ch’ti !), De Colo avait à cœur de briller. Ses parents étaient dans la salle et l’arrière international a répondu présent. Il inscrit 11 points dans ce qui s’avère être un 19-5 en faveur des valencians en début de 2nd quart (34-19).

Les Nordistes sont à la rue en attaque (33% à 5/15) alors que Valence reste froide comme une lame en termes d’adresse (72% à 13/18). L’équipe de Monschau est à la traîne à la pause (42-24) et c’est tout à fait logique.

Il y a du mieux pour Gravelines en troisième quart (19-14) avec Bokolo (12 points) et Vaty (10 points) mais Nando De Colo continue son festival (17 points en 23 minutes) et Valence fait toujours la course en tête (56-43).

Mais il en faut plus pour décourager Gravelines qui maintient son rythme et redescend sous la barre des dix (51-59). Juby Johnson se réveille et inscrit 14 points au final.

Valence ne panique pas et revient aux basiques. Caner Medley fait le travail de soutier (9 points et 14 rebonds) et si Gravelines vient bien souffler sur la nuque des visiteurs, Valence s’en tire avec une victoire 69-63.

Chez lui, Nando a régalé et il a dégoûté des gravelinois qui étaient bien loin de leurs standards dans la compétition (meilleure attaque normalement avec 87 points de moyenne). Une défaite qui confirme que Valence figure parmi les favoris de la compétition.

L’Asvel s’incline également

Le trio américain tient l’Asvel dans le match en cette première mi-temps avec Goss, Thompson et Armstrong rapidement en double figure. Mais Donetsk accélère au retour des vestiaires (20-14). Ivan Radenovic (15 points) et Ramel Curry (18 points et 6 passes) sont les bourreaux de Villeurbanne.

Car si Hilton Armstrong délivre une belle partition (21 points à 8/9 aux tirs) et que Dijon Thompson est solide (16 points et 4 passes), Donetsk creuse l’écart (22-16 en troisième quart). Et les hommes de Pierre Vincent n’arrivent pas à inverser la tendance.

L’Asvel s’incline sur son parquet pour débuter son Last 16 (86-75) de la pire des manières. L’écart n’est pas catastrophique et laisse augurer de meilleurs résultats si le jeune garde française se relève (20 points seulement pour le trio Westermann – Jackson – Tillie).

Ali Traoré domine Jonas Valanciunas

Par ailleurs, le Lokomotiv Kuban s’est imposé contre le Lietuvos Rytas (81-67). Et Ali Traoré (15 points, 9 rebonds, 3 contres mais 5 balles perdues) a dominé le jeune prodige Jonas Valanciunas (8 points, 13 rebonds, 1 contre). A quand Ali aux Raptors ?

Les résultats complets de cette 1ère journée de Last 16

BCM Gravelines – Valencia (63-69)

Aris Thessalonique – Khimki Moscou (48-73)

Asvel – BC Donetsk (75-86)

Banvit – Novo Mesto (77-65)

Buducnost – Spartak Saint Pétersbourg (57-65)

Lokomotiv Kuban – Lietuvos Rytas (81-67)

Benetton Basket – Alba Berlin (46-23 à la 21’)

Mercredi 18 janvier:

VEF Riga – CEZ Nymburk (18h30)

Commentaires   |  7 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Lupecole7 dit :

    Yes Ali ! Je l'aime lui, il est vraiment parfait pour l'edf !

  • ragingbcm dit :

    Le Bcm est pas chti on est en Flandre
    Dommage cette défaite reprenons-nous direct samedi contre paris

  • Deidara dit :

    Ramel Curry a été enorme !
    Et les tours de controle des tigers de Donetsk ont fait le taf : Radenovic, Lee; Kravtsov et l'ancien des Kings : Darnell Jackson.
    Côté Asvel très décevant, aucun fond de jeu et des lacunes offensives criantes, il faut dire que Westermann et Jackson n'étaient vraiment pas dans le match. Goss et Lacombe par contre ont apporté une bonne activité et seuls Amstrong et Thomson était en possibilités de marquer. Et ça va être encore plus dur pour l'Asvel face au Khimski Moscow.
    Donetsk for the win !

  • jetedunkdessus dit :

    J'ai été voir le BCM. Sincérement c'était pas beau à voir. Ils ont raté un paquet de LF (ce qui leur fait perdre le match), on rate des lay up faciles. Et quand on recole à -7 on laisse pas un shooteur sans défense. Vaty a perdu un nombre incalculable de ballons, bref c'était vraiment moche.

    Au passage, De Colo (que je n'aime pas du tout) a été excellent d'un bout à l'autre du match.