Autre

Semaine des As : Nancy remporte le match le plus moche de l’année

Dans le remix de la dernière finale du championnat, on se demandait quel allait être le niveau réel des deux équipes qui, en ce moment, ne sont pas vraiment au mieux. La belle affiche pressentie a rapidement laissé place à un match sans intensité.

La montagne a accouché d’une souris, comme le veut l’expression. Et dans cette désillusion de basket, Nancy s’est montré beaucoup plus discipliné et solide dans le dernier quart pour s’imposer 78-74.

Le Falker show

Le début de match donne l’avantage à un Cholet plus vivace et motivé, avec notamment un Randal Falker aussi incisif que jamais en attaque. Le pivot aux dreadlocks, un habitué du championnat (puisque c’est sa 4ème saison au club) pointait déjà à 16 points à la pause, soit son record en carrière LNB.

Mais si le CB partait fort, Nancy se remettait tranquillement la tête à l’endroit dans le second quart avec l’énergie d’Abdel Kader Sylla (18 points, 6 rebonds). Le SLUC commence à refaire surface et revient à hauteur à la pause (42-42).

Un match soporifique

Le troisième quart commence sous les mêmes auspices que les deux précédents : de la maladresse, des balles perdues, aucun fond de jeu. Les choletais parviennent à perdre le total hallucinant de 23 balles pour 8 passes décisives délivrées.

Et pourtant, les hommes de Kunter sont encore devant au début du 4ème sur un shoot à trois points du Coyote, William Gradit. Robert Dozier (15 points, 6 rebonds) a montré de belles choses entre temps mais Nancy choisit alors d’appuyer là où ça fait mal avec Akingbala (18 points et 10 rebonds) et les Couguars se portent mieux.

La gabegie offensive à laquelle la Halle Vacheresse est, bien malgré elle, conviée se poursuit avec un 2/14 horrible des Nancéiens derrière l’arc alors même que le SLUC est d’ordinaire la meilleure de l’Hexagone dans l’exercice. Amagou (13 points, 5 passes) stoppe l’hémorragie et Nancy n’est plus qu’à un point (72-73).

Un shoot de Schuler et on remballe !

Vous l’aurez compris, le spectateur de ce match boit le calice jusqu’à la lie devant ce match des plus décevants. La fin de match approche et l’on ne sait toujours pas qui en sortira vainqueur. On se dit que le crunch, au moins, sera intéressant. Que nenni ! Un shoot à trois points de Schuler (12 points) et une nouvelle perte de balle choletaise scelle le sort de ce quart de finale (78-74).

Cholet avait arraché sa place presque sur un malentendu à l’Asvel, et bien, la vérité du terrain a prouvé qu’il n’avait pas sa place aux As. Nancy continuera son chemin dès demain contre Chalon. Mais il faudra voir un autre visage du SLUC pour venir à bout d’une vraie équipe en confiance comme celle de l’Elan.

Commentaires   |  8 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *