L’Elan Chalon remporte sa première Semaine des As

Emmanuel Laurin
12

La semaine féérique du basket à Roanne s’est terminée en apothéose, avec un match d’une rare intensité entre le tenant du titre et son concurrent le plus sérieux. Et la malédiction se poursuit, le BCM ne peut garder son trophée au terme d’une défaite amère mais logique (73-66).

Steed Tchicamboud réalise un superbe match tout en maîtrise (14 points, 5 rebonds, 3 passes) et en bon capitaine, emmène ses troupes vers son second titre (après la coupe de France en 2011.

Chalon sur sa lancée de la veille

Chalon commence son match comme il avait fini le précédent. Pied au plancher. Les hommes de Beugnot infligent un 12-2 dans le premier quart (18-8) avec un Evtimov chaud derrière la ligne (3 trois points) et prennent les gravelinois à la gorge. Mais le BCM a des ressources, et en faisant tourner son banc, avec son homme providentiel Juby Johnson, rentre son premier shoot primé et les Maritimes réduisent un peu l’écart (20-13).

Johnson, encore lui, met Blake Schilb hors de lui. Tant et si bien qu’un peu plus tard, Schilb commet une antisportive en crochetant Dounia Issa du pied. La défense des nordistes se resserre et Chalon qui déployait un basket rapide devait saisir le frein à main.

Une intensité folle

Le match s’équilibrait à la pause (35-29) mais Akpomedah est touché au genou sur un énième accrochage, avec Bryant Smith cette fois. Albicy et Tchicamboud se tirent la bourre comme il faut au poste de meneur, l’intensité est au sommet.

Les deux équipes reviennent pied au plancher au retour des vestiaires. Le rythme ne baisse pas. Mais si Vaty domine à l’intérieur, les chalonnais reprennent leurs aises avec un Schilb stratosphérique (43-33). Mais sa sortie coïncide également avec un petit coup de mou de l’Elan.

Le BCM resserre les boulons, mais ça ne suffit pas

La défense des Maritimes, il faut l’avouer, y est également pour beaucoup avec JK Edwards en libéro. Mais Chalon repousse chaque tentative d’approche de Gravelines. Bokolo met bien son équipe à -4 (63-59) mais ce sera là leur plus bel effort.

Car derrière, Thicamboud sert Aminu pour le dunk (après deux tentatives atomiques malheureusement ratées) et Schilb conclut le travail sur la ligne de réparation. Gravelines tombe cout (73-66) au final, mais la cohésion collective de l’Elan est exemplaire (5 joueurs à plus de 10 points).

Blake Schilb rafle le titre de MVP de la compétition et surtout, le Chalon made in Beugnot est enfin récompensé de son super boulot depuis quelques années. La performance du capitaine Tchicamboud en est l’incarnation même.

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

12 Responses
  1. Freezz

    Vraiment heureux 2 ans, 2 titres et peut-être plus! Bravo a la défense du BCM qui m'a fait transpirer pendant un bon bout de temps!

  2. GO_OKC

    Félicitations à l'Elan Chalon!
    Une belle équipe, un club qui a compris beaucoup de choses en terme de communication/marketing!

    C'est donc une suite logique…

  3. Mrpoulet71

    Ah oui je dis oui! Merci à Beugnot qui est un coach extraordinaire de nous avoir fait rêver comme ça ce soir encore une fois! Vraiment merci pour tout les supporters chalonnais ! Fière d'être Bourguignon !

  4. TheAnswer71

    Une récompense amplement méritée pour Greg Beugnot, pour tout le travail qu'il a fourni à Chalon (malgré des critiques souvent injustifiées de certains supporters) !

    In Greg we trust ! Il mérite vraiment de remporter enfin le titre de pro A !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

octobre 2018
L M M J V S D
« Sep    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements