Euroligue : le Diamant Vert a encore brillé de mille feux

Emmanuel Laurin
11

On le dit et on le répète : sous bien des aspects, le jeu européen n’a rien à envier au jeu NBA. Et dans le cas des joueurs stars, Diamantidis n’a rien à envier à un Kobe Bryant. Aussi clutch que le Black Mamba, le Diamant Vert du Pana a encore éclaté de tout son talent cette dernière manche décisive contre le Maccabi (86-85).

Le champion en titre grec défendra donc son titre continental à Istanbul le mois prochain, et il le doit en grande partie à Diamantidis, auteur de 25 points, 6 rebonds et 3 passes et d’une évaluation record en carrière de 34 ! A une unité d’un record historique de fautes provoquées, le gaucher magique a surtout inscrit le panier décisif qui sépare les deux clubs légendaires.

Un chassé croisé en troisième quart…

Pour la seconde année consécutive, le Maccabi va pouvoir pester tout l’été contre l’armada grecque de Zeljko Obradovic. Après les avoir repoussé dans leurs ultimes retranchements avec ce match 5, les joueurs de David Blatt viennent à nouveau échouer contre le Pana, à une petite longueur de l’exploit.

Pourtant, durant le troisième quart, Ohayon (10 points), Langford (11 points et 5 passes) et Blu (14 points) se sont employés à ramener leur équipe à niveau (46-46). Un 12-0 qui venait répondre à un second quart quelque peu raté de la part du club nation (perdu 23-12 ; 41-32 à la pause).

… puis un classique du genre : la fin de match étouffante

Mais comme souvent en Euroligue, c’est dans un scénario plein de suspense que le match se terminait. Après un tir primé de Guy Pnini, les compteurs étaient encore remis à zéro (85-85). Mais le Pana s’en remettait à Diamantidis qui provoquait faute après faute pour mettre au supplice le Maccabi.

Son dernier tir à 5 secondes du gong était manqué mais Diamantidis suivait son rebond et détournait la dernière passe de Burstein en sorte que le Maccabi ne pouvait pas déclencher un dernier tir pour la gagne.

Le Panathinaikos l’emporte sur la plus infime des marges 86-85. L’expérience des grands moments (13 points pour Jasikevicius) et le talent brut de Diamantidis aura fait la différence contre le Maccabi qui a tout essayé.

[videopub http://www.youtube.com/watch?v=PqFEhMK8XEM]

Le Final Four

Les affiches du Final Four sont donc désormais officielles, on aura droit à un explosif Pana – CSKA d’un côté et un Barça – Olympiakos de l’autre.

Demi-finales (11 mai)

CSKA Moscou – Panathinaikos (17h)
Barcelone – Olympiakos (20h)
Match pour la 3ème place (13 mai à 17h)
Finale (13 mai à 20h)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

11 Responses
  1. The_NY_Rens

    Formidable match! Complètement d accord sur le "le jeu européen n’a rien à envier au jeu NBA" au vu des effectifs. Ambiance de malade en plus de ça (rien à voir avec la NBA!). Vivement le Final Four!

  2. Greenpierce34

    le Maccabi ne peut s'en prendre qu' à lui même de ne pas avoir gagné le match 4 chez lui .

    Mais Putain quelle joueur de Diamantinis : un Régal

  3. ce_jour

    Ce type est trop fort, sa retraite internationale a vraiment fait mal a la Grèce. Quand on voit ce qu'il est encore capable de faire.
    Contre le CSKA ca va être dur, ils sont quand même très complets, j'aurai préféré un CSKA Barca, et un match entre les grecs, ca aurait été beaucoup plus sanglants. Le Barca s'en sort bien sur les tirages.

  4. aurephx

    Heu… C'est quoi ces vestiaires de merde?
    Et je voudrai pas être à la place du supporter qui va se bouffer la balle que Batiste dégage!

  5. Kinzad2017

    Dans le match Diamantidis – Maccabi Tel Aviv, Diamantidis gagne par K.O. No more!

    Par ailleurs, avec l'ambiance de malade qu'il y avait à Athenes, j'aurai pas voulu être à la place de Pnini qui doit rentrer 3 lancers-francs (et non un tir primé) pour égaliser sous des sifflets ahurissants!

  6. lexmanouche

    Le genre de joueur que tu ne sais pas s'il faut le haïr ou l'aduler. Il a traumatisé des générations entières de fans adverses. Dans un style différent, pour le coup, il n'a rien à envier à Robert Horry – qui se pose là aussi en traumatiseur de fans, demandez aux fans des Kings, des Spurs (quand il était à L.A), des Suns… Avec ceux de la France, du Maccabi et de je ne sais combien d'autres équipes: même combat 😀

  7. GO_OKC

    rien à envier à la NBA ??
    MOUAIS…
    jeu très différent à mon goût et je suis loin de prendre le même plaisir en regardant un match d'Euroleague (je parle de style de jeu, pas de niveau)

    et ce qui me sidère c'est la nullité des médias européens à côté des médias américains… et aussi des infrastructures…
    mais bon, on ne refera pas le monde… la NBA est largement au dessus dans tous les domaines! (selon moi)

Ecrire un commentaire

Archives

août 2019
LMMJVSD
« Juil  
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements