Final Four Eurocup : les trois Français en finale

Jérôme Knoepffler
0

Il y avait trois Français au Final Four de l’Eurocup, et on retrouvera les trois en finale puisque le Valence du tandem De Colo-Piétrus s’est imposé face à Rytas, tandis que le Khimki Moscou de Mickaël Gelabale disposait du Spartak Saint-Petersbourg.

Valence – Lietuvos Rytas

En tête dès le début de match, les Valancians ont creusé l’écart lors de la sortie de Valanciunas pour 2 fautes à 4min49 de la fin du premier quart-temps. Les Espagnols termineront ce premier quart temps avec une avance de 12 pts (27 – 15). Valanciunas la star de Rytas revient dans le 2ème quart-temps mais il récolte immédiatement sa 3ème faute. L’équipe de Rytas mettra quelques minutes pour s’accommoder de ce nouveau coup dur mais ils parviennent tout de même à rattraper leur retard malgré une bonne entrée de Pietrus (7 points).

Mi-temps : Valence 42 – 32.

Le troisième quart temps est la copie conforme de la première mi-temps. Valanciunas écope de sa 4° faute au bout de 10 sec de jeu et le jeu collectif de Rytas est totalement amorphe. Les Valancians mèneront de 20 pts avant le dernier quart. C’est à ce moment là que les Lituaniens se réveillent et reviennent à – 6 alors qu’il reste 5min30 à jouer .Dès le retour du temps mort pris par le coach Valancian, Claver envoie un missile à 3pts qui permet à son équipe de mener à nouveau de 10pts. Les Lituaniens ne reviendront jamais et s’inclinent au final 80 – 70.

Le collectif espagnol a fait la différence avec 5 joueurs en double figure dont Nando De Colo (10 points, 4 rebonds, 3 passes, 2 interceptions). Florent Pietrus (8 pts, 5 rebonds) a également été précieux dans les derniers instants.

Côté Lietuvos, Steponas Brabauskas a sorti le match de sa vie avec 21 points mais Valanciunas, perclus de fautes (5), n’a pas pesé (4 points, 0 rebond).

Khimki – Spartak

 

Le Khimki prend l’ascendant dès le début de la rencontre. Bien emmené par Zoran Planinic et Thomas Keleti ils mènent très rapidement au score. Le Spartak souffre au niveau de l’adresse et son top scoreur Beverley récent MVP de cette compétition n’apporte pas suffisamment. Logiquement mené 27 – 14 à la fin du 1° quart, ils font jeu égal avec le Khimki dans le second quart et reviennent même à – 4 à la mi – temps ( 42 – 38 ).

Dès le retour des vestiaires, le Spartak donne le ton. Les coéquipiers de Beverley reviennent au score après un peu plus d’une minute trente de jeu 44 – 44. Les joueurs locaux ont plus de mal à trouver de bonnes positions de shoots en attaque et logiquement les joueurs de St Petersbourg mènent désormais au score 60 – 56 à la fin du 3° quart. Le Spartak continue sur sa lancée et mène de 10pts au bout de 2min de jeu dans le dernier quart. Le Khimi parvient à revenir à 2pts grâce à Sergey Monia, auteur de plusieurs 3pts décisif. Fridzon, grâce à ses 2 lancers francs inscrits permettent à son équipe de repasser devant à moins de 5min de la fin du match.

La fin de match est très serrée : les 2 équipes sont à égalité 73 – 73 avec moins d’une 1min30 à jouer. Loncar et Planinic n’inscrivent qu’un seul de leur 2 lancers. Halperin perd la balle sur la possession et envoie à nouveau Planinic sur la ligne des lancers. Il n’en convertit qu’un seul et le Khimki mène de 3pts à 3sec de la fin. Sur la remise en jeu, Fridzon bloque la tentative de shoot à 3pts de Kashirov et inscrit 1 lancer franc.

C’est suffisant et ça permet au Khimki de s’imposer 77 – 73.

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

octobre 2019
LMMJVSD
« Sep  
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements