Autre

Clasico : le hold-up du Barça

Mis à mal dans sa salle surchauffé, le Barça a réussi le hold up parfait en obtenant la victoire sur le fil, et sur son plus gros écart, dans les ultimes minutes (86-83). Juan Carlos Navarro (23 points) a été énorme dans le retour des blaugranas.

Le Real pied au plancher

Sur le parquet de Barcelone, le Real commence la partie tambour battant avec le duo serbo-croate Velickovic (7 points) et Tomic (13 points) qui fait du dégât pour mener rapidement de 10 points (22-12). Le premier quart met clairement le Barça dans le dur (28-17).

Mais les catalans se réveillent en second quart, avec notamment 16 points de Mickael qui commence à chauffer. Malgré leur maladresse (9/23), les hommes de Xavi Pascual parviennent à mieux réguler le jeu rapide du Real, et sur un trois point au buzzer du milieu de terrain de Juanca Navarro, ils reviennent miraculeusement au score à la pause (48-42).

Navarro du milieu de terrain au buzzer !

Joe Dumars qui est venu observer les progrès de son poulain Kyle Singler appréciera le geste. L’ancien Dukie brise la glace au retour des vestiaires en plantant une banderille à trois points pour redonner dix points d’avance à Madrid (59-49).

Le match s’emballe avec Carroll et Navarro qui échangent des trois points, et Fran Vasquez qui sort de sa boite (et déplie ses longs segments) et place un dunk pour les catalans qui reviennent (58-64). Mais le Real résiste, et malgré 8 balles perdues, reste aux commandes de ce Clasico, toujours grâce à Tomic (17 points et 9 rebonds) (68-61).

Le duel des pistoleros : Navarro – Carroll

Fraîchement élu MVP du mois d’avril en ACB, N’Dongue dunke sur jeu placé et Barcelone remet le nez à la fenêtre mais Carroll continue son festival derrière l’arc. Et sur un raté de la Bomba Navarro, le différentiel fait mal pour le Barça (71-63 au lieu de 66-68) mais Navarro se venge sur l’action suivante en rentrant un tir primé (71-66).

Et le duel des pistoleros continue dans ce dernier quart. Juan-Carlos répond du tac au tac à Jaycee, et le Real voit son avance fondre comme neige au soleil (76-73). Navarro impulse un 16-5 et Barcelone prend l’avantage pour la première fois du match (79-76).

Le hold up parfait

On entre dans les deux dernières minutes et le Barça prend son plus gros écart du match : un +3 (86-83). Le match d’escroc n’est pas loin d’être conclu par la troupe blaugrana. Mais Begic colle le contre de l’année sur Mickael et le Real n’est pas encore mort.

Carroll (13 points) et Rodriguez essaient de chercher une position à trois points mais en vain, l’ancien Blazer doit balancer un shoot improbable sur un pied. Le ballon ricoche et Barcelone tient sa victoire hold up. Sur son propre parquet, le Barça de Navarro (23 points) a encore trouvé une façon de s’imposer (86-83).

Commentaires   |  6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *