Autre

Roanne est en playoffs, c’est râpé pour Nanterre

Les séries sont faites pour être stoppées, dirait l’adage, et pour cause, pas de 7ème victoire de rang pour la troupe de Pascal Donnadieu.

Dans la Halle Vacheresse, la Chorale a pu compter sur un Uche de gala (26 points) pour s’imposer sereinement (83-76).

La passe cocasse de l’année

Sans réelle menace au poste de pivot, la JSF Nanterre devait ruser pour compenser ce vide, et si ce fut le cas pendant la première mi-temps, ce fut par contre bien plus délicat en seconde, avec Coville qui baisse le pied, et Brun en pivot de rechange.

L’actuel consultant joueur ne manquait pourtant pas son match avec 15 points dont un panier primé qui arrivait sur une passe pour le alley oop. Les franciliens craquaient dans le troisième quart, sous les coups de mortier de Larrouquis ou de Page (14 points).

Uche superstar

Mais la vedette était clairement le nigérian Uche Nswonwu-Amadi qui régnait sans partage sur la raquette. Trop puissant, trop mobile, le pivot de Roanne massacrait le secteur intérieur démuni de Nanterre de 26 points, son record de saison.

Au final, Nanterre s’incline (83-76) après avoir bien résisté, mais leurs ballons perdus, notamment en seconde mi-temps leur ont été fatals. Les playoffs s’éloignent donc définitivement pour le promu qui pourra se consoler avec une très belle saison dans l’ensemble.

Le podium déjà connu

Dans les autres matchs comptant pour cette 29ème journée de Pro A, on remarquera les victoires de tous les clubs engagés (à l’heure de ces lignes) en playoffs ; à savoir : Nancy, Chalon, Gravelines-Dunkerque, Orléans, Le Mans. A l’exception d’une, c’est Paris-Levallois.

Le PL est en panne depuis 4 journées et voit le retour de Roanne et Cholet dans le rétroviseur. Avec 19 points et 4 passes, Albicy a fait très mal à son ancien club alors que Johnson ajoute 15 unités. Jawad Williams termine bien à 20 points mais c’est à 7/17 et Chatfield a encore déchiré à 5/15.

Paris en chute libre

Gravelines sera donc bien premier du classement en fin de parcours, alors que Chalon est également assuré de sa seconde place. Orléans complètera le podium. Et derrière, ça se bouscule encore avec Le Mans et Nancy, puis le groupe des féroces avec Cholet, Roanne et Paris.

Les résultats de la 29e journée :

Vendredi 4 mai
Dijon – Cholet (67-74)

Samedi 5 mai
Roanne – Nanterre (83-76)
Poitiers – Nancy (60-68)
Chalon – ASVEL (76-61)
Le Mans – Pau-Lacq-Orthez (89-77)
Paris Levallois – Gravelines-Dunkerque (75-86)
Strasbourg – Orléans (71-88)

Mardi 8 mai
Hyères-Toulon – Le Havre, à 20h

Commandez le magazine papier Basket Europe
Commentaires   |  3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • OKC_the(close)future dit :

    J'étais à Vecheresse, beau match, belle ambiance, un Uche énorme et un Rashad Wright qui a (enfin) montré de belles choses notamment dans le 1er quart.
    J'espère encore une remontée à la 6e place pour éviter Gravelines (imprenable à domicile) et Chalon au 1er tour

  • DirkDaBest dit :

    Le PL est effectivement en panne. Pour avoir vu le match, il y a un manque d'adresse, des tirs forcés (mais Chatfield et Williams peuvent-ils faire autrement actuellement vu l'absence d'Hamilton dans la raquette et vu que Meacham et Noel ne semblent pas hausser leur niveau pour palier cette absence au scoring).

    Les jeunes soit n'osent pas (Mutuale), soit arrosent avec plus (Oniangue sur ses deux 1ers shoots, des 3 pts, qui ont fait croire qu'il aller réveiller l'équipe) ou moins de chance (Oniangue encore sur les 3 shoots suivants qu'il prit et Sane pour l'ensemble de son oeuvre, et pourtant lui ne shoote pas loin du panier). Au passage je rappelle qu'Oniangue est supposé être un ailier fort, 5 shoots pris, 4 à 3 pts, en complément de Williams qui passait sa vie loin de la raquette, c'est top.

    Albicy a fait peur à Da Silva sur une de ses premières remontées de balle, et il ne semble pas s'en être remis par la suite (8 minutes de jeu, 3 balles perdues, dont 2 ou 3 volées par Albicy, 5 fautes), et comme Meacham n'était pas particulièrement dans un grand soir …

    Voir Masingue et Hamilton cloués sur le banc en civil ça fait indéniablement mal. Voir Chatfield aller s'empaler, lors de pénétrations, sur la défense je ne sais combien de fois, ça fait mal (mais Meacham et Morandais ont aussi tenté l'empalage pour ne pas le laisser seul).
    Voir Williams en fin de match aller scorer dans la peinture alors qu'il s'évertuait jusque là à shooter à 3 points ou au moins de loin, ça laisse des regrets.

    J'aurai bien dit de Noel qu'il avait été globalement efficace, mais avec 5 pertes de balles ce n'est pas possible. Et comme Morandais ne rentre pas grand chose …

    Au final, le seul qui, sans surnager, sort peut être un peu du marasme, c'est Aka qui assure l'intérim au poste de pivot (avec un malin plaisir à claquer du dunk pour réveiller la salle). A défaut d'être hyper talentueux, il a été sobre et efficace.

    L'adresse ça va ça vient, mais ce qui me fait surtout peur, c'est le jeu collectif offensif de l'équipe, c'est pauvre ! L'option qui consiste à donner la balle à Chatfield ou Williams et les laisser se débrouiller n'est pas viable. Autrement dit, si Hamilton (et Masingue dans une moindre mesure) ne sont pas de retour pour les playoffs, pour le PL ce sera un petit tour et puis s'en va.

    Côté Gravelines, autant Vaty, Edwards (à la fin) et Johnson m'ont marqué dans une certaine mesure, autant les 19pts d'Albicy, je suis super surpris (mais les 6 interceptions ne m'étonnent pas), j'ai dû plus gardé l'impression d'arrosage à 3 pts et oublier un peu les LF. En tout cas ce qui impressionne côté Gravelinois, c'est la profondeur de banc, on a beau le savoir, ça reste surprenant de voir les postes doublés, et ça permet, malgré les mauvaises prestations des 2 titulaires Sy et Jomby (du moins au shoot pour lui) de s'en sortir sans problème.